Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Les énergies renouvelables alliées des exploitations agricoles

1

A l'occasion de l'édition 2019 du Salon de l'Agriculture de Bordeaux, distributeurs et transporteurs d'énergies, accueillent dans leurs deux stands, le public et les exposants pour promouvoir l'alliance de l'agriculture et des énergies renouvelables. Objectif: sensibiliser les agriculteurs à l'économie circulaire et à la production de bio-méthane.

À l'occasion de l'édition 2019, deux stands dédiés aux énergies renouvelables attendent, au Salon d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, exposants et curieux pour impulser une nouvelle alliance : l'agriculture et les énergies renouvelables.

Pour leur deuxième année de présence au Salon, les fournisseurs et, transporteurs d'énergies renouvelables, misent sur un discours pédagogique pour promouvoir l'ambition de la région Nouvelle-Aquitaine : une région autonome en énergie d'ici 2050, débarrassée du gaz fossile. Pour Thierry Michel, Directeur Territorial de Nouvelle Aquitaine, chez GRDF, il s'agit « d'acculturer le public à la production d'énergies renouvelables par les agriculteurs, qu'il s'agisse de méthanisation ou de photovoltaïque ». 

Des agriculteurs-méthaniseurs

En Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France, la méthanisation, déploie ses charmes. Mais de quoi s'agit-il ? Le processus débute par la récupération des effluents d'une exploitation. D'abord stockés dans des silos, ils sont montés à température pour créer du gaz. Ensuite extrait, traité, et épuré, le bio-méthane est injecté dans le système de distribution. « L'idée est d'aller chercher le gaz à quelque dizaines de kilomètres de chez nous quand jusque-là on l'importait du Qatar par exemple ». Une fois dans le réseaux, le gaz est dirigé vers l'alimentation des habitats, engins agricoles, et stations de services, pour le transport routier, tant à destination des professionnels que des particuliers.

Par cette innovation, les agriculteurs, « qui ont tout sur place, de la matière première du carburant à l'outil qui le nécessite », s'inscrivent dans le cadre d'une économie circulaire. En plus d'être source d'un revenu complémentaire stable, non négligeable et prévisible (le prix du gaz étant fixé pour 15 ans), le méthane produit à partir du recyclage des déchets agricoles, leur sert ensuite de carburant pour leurs engins. L'énergie renouvelable est ainsi mise au service des exploitations agricoles. 

Une région impliquée dans la méthanisation

Pour un agriculteur, devenir méthaniseur, c'est se lancer dans une aventure de développement tant de son exploitation que de sa région. Actuellement ce sont 110 projets d'installations agricoles productrices d'énergies renouvelables qui sont en cours.

La Région est fortement engagée dans le développement de la méthanisation depuis 2010. Une dynamique qui se poursuit, avec le déploiement du dispositif d'animation Methan-Action, pour l'accompagnement des projets et de la filière, animé par la FRCUMA et la Chambre régionales d'agriculture. « Le bio-méthane on se l'arrache », s'enthousiasme Thierry Michel. 

 

Anna Bonnemasou Carrère
Anna Bonnemasou Carrère

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Publié sur aqui.fr le 01/06/2019