Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | La Divine mascotte 2019 du Salon de l’Agriculture

Divine, mascotte 2019

Divine, jument de trait de race bretonne, est la nouvelle mascotte de l’édition 2019 du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine. À six ans, celle qui pèse 800 kilogrammes va rester dans son box sous la grande halle pendant les dix jours de l’événement. Elle a été choisie pour faire écho au Japon, invité d’honneur de la 98e Foire Internationale de Bordeaux, où les courses de chevaux de trait et la viande de cheval sont très prisées. Elle prend la suite de Pontacq, le bélier basco-béarnais, qui était en haut de l’affiche en 2018.

Crinière blonde au vent, la belle Divine se tient fièrement dans son box au bout de la grande halle du Salon de l’Agriculture. Sur son visage, une liste blanche vient souligner ses traits. Ses courbes galbées sont recouvertes d'une robe alezane aux nuances brunes. « C’est une jument qui a l’air très sympa », remarque Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine.

Âgée de six ans, Divine pèse 800 kilogrammes et vient du Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) de la Chère à Mouais (44). Née le 5 mai 2013 d'un père nommé Riton 20 et d'une mère nommée Noisette Dyffy, elle est aujourd’hui la propriété de Joffrey Chachour, 22 ans, installé dans les Landes, à Rivière-Saas-et-Gourby, depuis seulement un an. « Elle travaillait dans la vigne avant, mais elle boîte du pied, donc elle reste tranquille dans le pré aujourd’hui », explique le jeune éleveur.

Divine s’est fait amener dans son box de star du Salon, ce samedi 1er juin, par la mère de Joffrey Chachour, Véronique Monteil. « Cette jument est le lien entre la partie vivante de la Foire et sa partie technologique », explique l’éleveuse. Dans le cadre du projet des Mille Poulinières, les futurs poulains de Divine sont destinés à alimenter le marché à l’export, en particulier vers le Japon.

Divine enceinte ?

Divine a d’ailleurs été choisie comme mascotte, car le thème de la Foire est le pays du soleil levant cette année. « Les Japonais sont de grands amateurs de bonne viande, en particulier crue, pour les sushis. Ils cherchent donc de la viande de haute qualité et ont trouvé en France toutes les réponses à leurs exigences en termes de traçabilité et de qualité des produits », précise Véronique Monteil. 

Le cheval de trait est aussi très populaire au Japon pour les courses de Ban’eï, des courses de chevaux où nombre de races françaises sont utilisées, notamment le trait breton. Historiquement, plusieurs chevaux bretons ont existé : le postier breton, cheval de poste utilisé aussi bien pour l’attelage que pour les travaux des champs, et le trait breton, le plus puissant, historiquement élevé sur la côte nord de la Bretagne et destiné au trait lourd agricole. 

Pendant les dix jours du Salon, Divine va rester dans son box. « Elle a besoin de courir et de se défouler, donc elle sera lâchée tous les jours dans la carrière et promenée en main, souligne la mère de Joffrey Chachour. Pour elle, cela va être une épreuve, mais bon, elle va assurer sa notoriété ! » Divine aura aussi le droit à des granulés, du foin et des carottes pour les repas. La star attend donc les visiteurs le ventre bien rempli, peut-être même enceinte, même si Joffrey Chachour ne peut pas encore l’assurer.

Alix Fourcade
Alix Fourcade

Crédit Photo : Sybille Rousseau

Publié sur aqui.fr le 02/06/2019