Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Spécial | Une pluie de prix chez Agrinove !

Les trois lauréats du concours national d'Agrinove

Les lauréats du 5ème concours national « Innovations pour l’Agriculture », organisé par la technopole néracaise Agrinove, ont officiellement reçu leur prix dans le cadre des Etats Généraux de l’Innovation lors du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, le 4 juin dernier. Christian Davico et sa fille Julie sont les heureux gagnants de ce concours grâce à leur ombrière intelligente baptisée « Ombrea ». Cette innovation protège les plantes et assure leur développement malgré les effets du changement climatique. Elle est utilisable dans les domaines du maraîchage, de l’horticulture et de la viticulture…

En novembre dernier, la technopole Agrinove a lancé, comme chaque année depuis cinq ans maintenant, son traditionnel concours national « Innovations pour l’agriculture ». Et c’est lors du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine qui se tient à Bordeaux que les lauréats reçoivent leur prix. La cérémonie s’est donc tenue officiellement le mardi 4 juin, à l’issue des Etats-Généraux de l’Innovation. Sur les 34 dossiers déposés, trois ont été primés.

Le premier prix est revenu à Christian Davico et sa fille Julie pour leur ombrière intelligente baptisée « Ombrea ».

Chrisitian et Julie Davico

Cette innovation protège les plantes et assure leur développement malgré les effets du changement climatique. Elle sécurise ainsi durablement les récoltes contre les phénomènes climatiques tels que la sécheresse, la grêle, les gelées ou encore les inondations. « Nous l’avons conçue de A jusqu’à Z, précise Julie Davico. Notre ombrière crée un microclimat, ainsi, nous pouvons maîtriser le bon taux de lumière par exemple, grâce à la mise en place de capteurs. Des capteurs qui nous transmettent des informations collectées dans une base de données pour pallier aux effets du réchauffement climatique ». Cette ombrière est utilisable dans les domaines du maraîchage, de l’horticulture et de la viticulture. Fin 2018, l’entreprise aixoise Ombrea comptait huit salariés. Aujourd’hui, ils sont au nombre de quatorze et huit de plus devraient grossir les rangs à l’automne prochain. Commercialisée depuis six mois, « cette innovation répond aux attentes des agriculteurs de la France entière ». Grâce à ce 1er prix Christian et Julie Davico ont reçu 15 000 € ainsi qu’une dotation en prestation de service si ils s'installent sur la Technopole.


Du maraîchage bio intensif

Alexia Rey et Olivier Le Blainveau

Le deuxième prix a été décerné à Alexia Rey et Olivier Le Blainveau pour NeoFarm. Tous deux ont mis au point une première version d’application maraîchère et de plateforme automatisée afin de concevoir et déployer à l’échelle locale des exploitations en maraîchages bio intensif sur petite surface. « Cet outil se veut être avant tout une aide à la décision, à la planification, à l’assolement, bref notre ambition n’est pas de remplacer le maraîcher mais bien de le soulager dans son travail quotidien et de l’aider à se focaliser sur des tâches indispensables », souligne Alexia Rey. Ces solutions technologiques permettront ainsi à la fois des gains de temps significatifs pour le maraîcher sur des tâches longues et pénibles ainsi qu’une amélioration du suivi de l’exploitation et de la prise de décision. L’entreprise NeoFarm a été créée il y a un an et demi de cela. « La première phase de prototypage s’est achevée et nous a permis de constater nos erreurs, précise Olivier Le Blainveau. Aujourd’hui, nous entamons la phase 2 plus industrielle afin de tenter de sortir de notre naïveté et donc de penser aux coûts, à la faisabilité du projet et à sa rentabilité. » Grâce à ce deuxième prix, Alexia Rey et Olivier Le Blainveau ont reçu 10 000 € ainsi qu’une dotation en prestation de services si ils s'installent sur la Technopole.

Une optimisation des transports

Martin Bue, Niels Oliver et Adrien Flandrin

Enfin, le troisième prix a été remis à Martin Bue, Adrien Flandrin et Niels Olivier pour « Le Chemin des Mûres ». Ces derniers ont développé un service aux producteurs d’organisation opérationnelle de transport des produits locaux afin de réduire l’impact métier et le coût du transport local. « Pour l’instant, nous sommes en cours de développement, mais notre projet avance plutôt bien, assure le trio d’ingénieurs. Incubés à l’INRIA - l'institut national de recherche dédié aux sciences du numérique -, nous comptons bien lancer notre prototype cet été et, début 2020, nous ferons une proposition concrète pour, ensuite, déployer notre produit au national mais aussi à l’international comme par exemple en Belgique où des attentes se font ressentir. » Grâce à ce 3ème prix « Le Chemin des Mures » repart avec 5 000 € ainsi qu’une dotation en prestation de services si ils s'installent sur la Technopole.

En plus de ces trois prix, une citation a été décernée à Éric Barrère pour le développement d’un kit d’ouverture et de fermeture automatique de bennes amovibles. Et le 6ème concours national « Innovations pour l’Agriculture » sera officiellement lancé en novembre prochain lors d’Agrinovembre.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 06/06/2019