Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Le festival du Périgord noir se dévoile entre ombres et lumières

La chartreuse de Fraux accueillera le 13 août Le trio Casadesus Encho pour un concert exceptionnel

Du 28 juillet au 17 octobre, le festival du Périgord noir sera une fois encore, l'un des événements musicaux de l'été en Nouvelle-Aquitaine avec une vingtaine de concerts, de plein air ou d'intérieur, proposés dans une quinzaine de communes du Périgord au patrimoine prestigieux, mêlant des musiciens de renommée internationale, des lauréats de concours internationaux, de jeunes talents. Cette année, la 37e édition a choisi de conjuguer sa programmation sous le thème d'ombres et lumières. Une palette de couleurs musicales sera déployée à travers la voix et des instruments dans des lieux atypiques.

Depuis trente-sept ans, le festival du Périgord noir ne cesse de surprendre son public par la variété et la qualité d’une programmation riche et exigeante bâtie autour de concerts de musique classique, baroque et jazz et des artistes invités reconnus à l’international. "C'est une vieille institution périgourdine. 37 ans de passions, de fidélité, de combats pour la diffusion de la culture en général et particulièrement en milieu rural, précise Jean-Luc Soulé, président fondateur du festival. Cette année, le festival a choisi de conjuguer sa programmation sous le thème Ombres et Lumières. Comme le précise Jean-Luc Soulé, "la musique se fonde, depuis toujours, sur les affects de l’âme". Ainsi, par le biais du thème Ombres et Lumières, une palette de couleurs musicales sera déployée à travers la voix et les instruments dans des lieux atypiques. La recette consiste à la fois, à séduire et réjouir le public, qui demeure le premier objectif, et créer une complicité avec les artistes et les territoires, dans un contexte de plus en plus contraint. 

Les principaux temps forts 

Depuis sa création en 2001, l'Académie baroque internationale s'affirme comme un projet phare du festival qui contribue à l'insertion professionnelle de jeunes artistes. Placée sous la direction d’Iñaki Encina Oyón à Coly-Saint-Amand, elle se déroule du 28 juillet au 8 août et aura pour thème « Der Tag des Gerichts » (Le Jour du Jugement dernier) de Georg Philipp Telemann. Une large place sera donnée à la viole de gambe avec trois musiciens invités autour du film "Tous les matins du monde". Trois concerts sont proposés, le 9 août à Fanlac, le 11 août à Ajat, le 14 août à Auriac.
L'ambition du Festival du Périgord Noir demeure comme le souligne Jean-Luc Soulé, "de faire aimer et partager plus largement les diverses facettes de la musique classique ou du jazz, ici réinventés dans un univers patrimonial absolument unique". La dimension jazz permet de toucher un autre public, de surprendre.  Pour la prochaine édition, le nouveau lieu de festival, Jazz aux Fraux,  qui a connu un beau succès l'an passé, accueillera les lundi et mardi 12 et 13 août le clan Casadesus et une évocation de Charles Trenet. Autre lieu atypique et symbolique, Lascaux IV accueillera les meilleurs artistes de jazz actuels autour d'une grande jam-session samedi 10 août, pour une proposition inédite de concert.
Le cinéma est toujours à l’honneur avec Karol Beffa et « Le Fantôme de l’opéra » de Rupert Julian. La soirée « Accord(s) Majeur(s) » accueillera Romain Leleu et l’ensemble Convergences mercredi 31 juillet.
Cette nouvelle saison cherchera à être à la hauteur de l'ambition de cet événement, afin de surprendre, distraire et émouvoir l'ensembre des publics, y compris les plus éloignés. 

Plus d'infos :  www.festivalmusiqueperigordnoir.com

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 12/06/2019