Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Une nouvelle Safer régionale qui se veut plus proche des territoires

Patrice Coutin a été élu le 20 juin à la tête de la Safer Nouvelle-Aquitaine

Les Safer (sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural) qui existaient en Nouvelle-Aquitaine ont été les bonnes dernières en France à fusionner. C'est désormais chose faite. La Safer Nouvelle-Aquitaine est née officiellement, ce jeudi 20 juin, à Périgueux. Elle a élu à sa tête un nouveau conseil d'administration présidé par Patrice Coutin, agriculteur dans les Deux-Sèvres et qui était jusqu'alors président de la Safer Poitou-Charentes. Les orientations de cette Safer régionale devraient rester les mêmes. Cette assemblée générale a également rendu hommage à Francis Massé.

 Il y a des naissances qui prennent du temps mais qui se font avec de larges sourires. Les Safer qui existaient en Nouvelle-Aquitaine ont été les dernières de l'Hexagone à fusionner.  Il a fallu trois ans pour bâtir les fondations de la Safer régionale, sous l'impulsion de Francis Massé, président de la Safer Aquitaine Atlantique.  Cette fusion était rendue nécessaire pour une mise en conformité avec les nouveaux territoires. La Safer Nouvelle Aquitaine est née ce jeudi 20 juin à Périgueux et la politique foncière va désormais s'écrire à l'échelle des douze départements de la région. Une journée qualifiée d'historique. Désormais le siège de la Safer se situe à Verneuil-sur Vienne, près de Limoges.
Ce jeudi 20 juin, un nouveau conseil d'administration a été élu composé de 24 membres : il regroupe des agriculteurs, des représentants des collectivités, des acteurs de l'environnement, des propriétaires et des forestiers. Il est présidé par Patrice Coutin, âgé de 59 ans et à la tête d'une exploitation polyculture élevage au Sud des Deux-Sèvres. Ce dernier connait parfaitement les Safer et leur fonctionnement car il est entré en tant que jeune agriculteur au comité technique des Safer de son département dès 1985. Il a intégré le conseil d'administration de la Safer Poitou -Charentes  (qui intégrait la Vendée jusqu'au début 2018) en 1987. En 2000, il est devenu président régional jusqu'à l'acte de fusion. Décrit comme un homme de caractère et de dialogue, Patrice Coutin se veut aussi un homme de terrain. "Nous avons la chance d'être dans un vaste territoire avec des sols différents et des agricultures variées. J'ai senti à travers les différentes rencontres que j'ai pu faire les valeurs communes que sont l'attachement aux territoires et la recherche de la valeur ajoutée." Une proximité affichée

La Safer est l'opérateur foncier de l'espace rural et nous avons à travailler sur des projets quand nous prenons des décisions," rappelle le président élu. "Pour mener à bien ses projets, la Safer régionale doit travailler en étroite collaboration avec les acteurs du monde rural, les collectivités et l'environnement." Patrice Coutin a souhaité s'entourer de deux vice-présidents, dans un souci de proximité avec les territoires en la personne du périgourdin Fabien Joffre et du limousin Jean-Luc Niveau. Les présidents de départements ont également été reconduits dans leurs fonctions, sauf pour la Vienne, dont le président devrait être désigné d'ici quelques semaines. Patrice Coutin souhaite renforcer le rôle des comités techniques départementaux, véritables lieux de démocratie foncière,  en octroyant davantage d'autonomie à l'échelon départemental mais en restant dans une politique d'orientation régionale. Les orientations ne devraient en rien varier : "il s'agit de poursuivre les missions de la Safer, qui est au service des politiques publiques, doit répondre au défi d’aménagement du territoire, tout en préservant le foncier agricole et l’environnement. La Safer accompagne les projets en matière d’ingénierie, de médiation et de consensus dans le but de servir l’intérêt général. Le renouvellement des générations demeure une priorité : une part très significative des rétrocessions sont allées aux jeunes installés. Plus de 70 % dans certains départements, explique le nouveau président. » Patrice Coutin souhaite aussi renforcer le partenariat avec la Safer et le Conseil régional.

150 collaborateurs

 Philippe Tuzelet, qui exercait d'ailleurs déjà la direction de la Safer Aquitaine-Atlantique depuis deux ans, devient directeur de la Safer régionale. Cette  mutualisation a t-elle eu des conséquences sur le personnel et sur sur la désaffection de sites d’implantation ? Non. Car les responsables de la Safer Nouvelle-Aquitaine ont pris en amont un engagement fort que "cette fusion se fasse sans casse sociale pour les collaborateurs des trois anciennes Safer régionales. Il n'y a eu aucun licenciement  ni aucune mobilité géographique. » Les 150 salariés de la Safer Nouvelle-Aquitaine restent donc à leur place soit une soixantaine en Poitou-Charentes, autant en Aquitaine et une trentaine en Limousin. 

Francis Massé a reçu les insignes de commandeur du Mérite agricole en fin d'assemblée

Cette assemblée a été également marquée par l’hommage rendu à Francis Massé, qui fut président de longues années de la Safer Aquitaine-Atlantique et secrétaire général de la fédération nationale.  Francis Massé s'est beaucoup investi dans la fusion et dans le projet de la loi foncière qui devrait être débattue dans quelques mois à l'Assemblée nationale. Il s’est vu remettre des mains du Secrétaire général de la préfecture de la Nouvelle Aquitaine les insignes de commandeur du mérite agricole.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 21/06/2019