Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Implantation de Flying Whales en Nouvelle-Aquitaine

Visuel d'un dirigeable LCA60T de FLYING WHALES

Lors du 53ème Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, l’entreprise Flying Whales a officialisé son implantation en Nouvelle-Aquitaine pour ériger un dirigeable. Pour l’instant, trois sites sont sur les rangs pour accueillir la construction de cette machine destinée au transport de charges lourdes. « Mais nous souhaitons nous assurer qu’ils répondent bien à toutes les conditions techniques, économiques et sociales avant d’en choisir un », tient à souligner Alain Rousset le président de Région...

Répondre aux besoins de l'Office National des Forêts (ONF) pour l'extraction de bois en zone difficile d'accès. Tel est l’objectif premier du futur dirigeable baptisé LCA60T qui sera réalisé par l’entreprise Flying Whales en Nouvelle-Aquitaine. Cette information vient d’être officialisée le 19 juin lors du Salon du Bourget par le président de cette société, Sébastien Bougon et par le chef de file de la Région, Alain Rousset. Pour l’heure, le site qui accueillera la construction de cette machine n’est pas encore connu. « Trois lieux remplissent les critères du cahier des charges », mais il faudra encore patienter pour connaître l’emplacement précis.

LCA60T, une réponse aux contraintes de logistique et d’enclavement
« C’est quand même formidable qu’aujourd’hui nous puissions construire ce genre de machine ! » Plongé dans ses souvenirs, Alain Rousset se souvient de l’époque où, dans les couloirs des ministères dans ses années Elf Aquitaine, personne ne croyait à ce genre de machine. « Pas mal de projets de ce style étaient en réflexion mais aucun modèle économique n’était arrêté et les clients se faisaient trop rares. » Aujourd’hui, si LCA60T voit le jour c’est pour répondre à un réel besoin, celui de l’ONF pour l'extraction de bois en zone difficile d'accès. Mais ce dirigeable pourra également, « grâce à ses capacités uniques de chargement (60 tonnes) et de déchargement en vol stationnaire, apporter des réponses aux nombreux problèmes de logistique et d'enclavement à travers le monde », souligne Sébastien Bougon.

Jusqu'à 300 emplois directs de créés
Flying Whales compte bien construire une centaine de machines en Nouvelle-Aquitaine.

Stéphane Bougon, président de FLYING WHALES, et Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Pour ce faire, le calendrier est déjà bien défini. Fin 2021 : construction de la machine ; septembre 2022 : premier vol ; 2023 : certification, puis production. « Nous tablons sur la réalisation de 12 machines par an soit une par mois. En tout, 150 machines seront érigées dont cent donc en Nouvelle-Aquitaine », précise le président Bougon. Pour la construction, l’entreprise s’appuiera sur les compétences et le savoir-faire néo-aquitains avec Epsilon Composite pour la structure située à Gaillan-en-Médoc en Gironde et REEL pour le système de levage de charge basée à La Rochelle en Charente-Maritime. Grâce à ce projet industriel entre 200 et 300 emplois directs verront le jour pour 90 millions d’€ d’investissement. Pour répondre à ce besoin de main d’œuvre, la Région sera présente aux côtés de Flying Whales pour proposer une formation sur-mesure via les acteurs du territoire tels qu’Aérocampus. Enfin, « malgré des propositions de grande qualité de la part d'autres régions françaises, c’est bel et bien la Région Nouvelle-Aquitaine qui nous a séduit en nous montrant la meilleure proposition tant sur le plan technique que social, environnemental ou financier », conclut le président de Flying Whales.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : FLYING WHALES

Publié sur aqui.fr le 19/06/2019