Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | La Nouvelle-Aquitaine et EDF désormais partenaires dans l'atténuation et l'anticipation des changements climatiques

Signature d'une nouvelle convention énergétique entre la région Nouvelle-Aquitaine et EDF de gauche à droite : Manuel Tunon de Lara président de l'université de Bordeaux, Alain Rousset président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Bernard Levy

Vendredi 21 juin Alain Rousset, président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, et Jean-Bernard Lévy, président-directeur général du Groupe EDF, ont signé une convention de partenariat pour répondre aux enjeux climatiques et énergétiques de la région. Une ratification qui s'est tenue à l'Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux et annonce de grands chantiers de transitions énergétiques.

La Nouvelle-Aquitaine, de part sa situation géographique et ses caractéristiques naturelles, est particulièrement concernée par les enjeux des dérèglements climatiques contemporains. C'est sur ce constat que se fonde la rédaction et la signature de la convention ratifiée vendredi 21 juin entre le président de la région, Alain Rousset et Jean Bernard Levy président directeur général d'EDF. Un constat, qui sans faire dans le catastrophisme, est inquiétant: entre le recul du trait de côte, les périodes caniculaires, l'évolution de la phénologie des espèces végétales et toutes leurs conséquences sur nos conditions de vie, il s'agit d'agir. Des actions, et non plus seulement des réactions, sont envisagées contre les changements climatiques, comme l'explique l'intitulé du document. Pour Alain Rousset ça n'est rien de moins qu' "une question de souveraineté". Au même titre que la question de la santé, souligne t-il, les changements climatiques qui impactent cette dernière nécessitent des actes. Et pour ces actes d'amorce d'une transition énergétique d'envergure le partenaire est tout trouvé: EDF.
Avec 9000 salariés basés sur la région Nouvelle-Aquitaine le premier producteur et fournisseur d'énergie français est au plus prés du territoire pour accompagner la transition. Cette dernière est prévue en cinq points: le développement de la mobilité électrique et hydrogène, l'innovation, la décarbonation des usages, le développement territorial, économique et environnemental et enfin la formation et l'emploi. Une convention très vaste, peut être même trop ironise le président de région. Mais là où on pourrait craindre un sur-nombre des problématiques et une dispersion des efforts, les co-signataires veulent voir une "jolie organisation du potentiel de la région".

Les premières réflexions devraient suivre deux directions: l'innovation, notamment en matière de stockage des énergies, et la décarbonationdes usages. Pour la première thématique les co-signataires trouveront un soutien scientifique auprés de l'IMCB, où la convention a été signée, qui a fait du stockage d'énergie électrochimique et d'hydrogène un de ses points de recherche principal. Quand à la décarbonation des usages, premières actions à mettre en oeuvre, il s'agira de réaliser une importante communiation auprés des usagers particulièrement concernant les transports usant d'hydrogène décarboné.  

Anna Bonnemasou
Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Publié sur aqui.fr le 24/06/2019