Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Un contre-la-montre béarnais pour la Vuelta

Tracé de l'épreuve du contre-la-montre individuel de la Vuelta 2019 de Jurançon à Pau

Décidément lorsqu'il s'agit de vélo, Pau et sa communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées lâchent les freins. Habitués du Tour de France (cette année encore pour le contre-la-montre du 19 juillet), la capitale béarnaise verra également passer, pour la première fois de son histoire, les cyclistes du Tour d'Espagne : La Vuelta. Javier Guillén, le Directeur Général de La Vuelta lui-même était à Pau vendredi 28 juin pour présenter, aux côtés des élus de la Ville et de l’Agglomération, Josy Poueyto et Michel Bernos, le tracé complet de la 10ème étape de la course entre Jurançon et Pau. Une incursion en France du Tour d’Espagne pour un contre-la-montre individuel de 36,1km, qui se déroulera le 3 septembre, après une journée de repos dans la capitale béarnaise.

Du samedi 24 août au dimanche 15 septembre 2019, la 74ème édition de la Vuelta sera composée de 21 étapes et couvrira une distance totale de 3272,2 km. Arrivés le 2 septembre à Pau pour une journée de repos, après une étape en Andorre, c'est le 3 septembre que les coureurs s'affronteront en Béarn dans l'épreuve du contre-la-montre individuel du Tour espagnol. 36,1 km, soit 1,1% de la Vuelta, mais quel pourcent ! En effet, le format individuel de l’épreuve permettra d’emprunter des routes inédites au coeur du vignoble du Jurançon, ce que ne permettrait pas une course en peloton. Le parcours dessiné par les services de l’Agglomération, avec l’appui technique des trois anciens coureurs, Stéphane Augé, Kiko Garcia et Fernando Escartin, « exigera des coureurs un effort physique important et un mental d’acier », promettent déjà les organisateurs. Les 176 coureurs devront se battre contre le temps « sur des routes sinueuses, aux pentes raides et escarpées, avec deux côtes de 2km chacune ». Après le départ donné Place du Junqué à Jurançon, les cyclistes traverseront 3 autres communes, Gan, Saint-Faust, Laroin, avant de franchir la ligne d'arrivée Place Verdun au cœur de Pau.

Une subvention communautaire de 264 000€ pour la Vuelta
Outre la bienveillance de la ville et de ses élus, au premier rang desquels Josy Poueyto à l'égard des courses cyclistes, la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées et la Ville de Pau ont obtenu de l’organisateur Unipublic d’accueillir une étape et de voir passer le maillot rouge dans la ville, grâce, aussi, à une subvention communautaire de 264 000€ TTC. Mais assurent les élus, « les retombées pour le territoire sont importantes. L’événement est suivi par plus de 1000 représentants des médias, diffusé dans 189 pays et attire en moyenne 1,5 million de téléspectateurs espagnols. » Des retombées en termes d'images et de communication auxquels s'ajoutent des retombées économiques pour les acteurs locaux. Grâce à la journée de repos du 2 septembre, les plus de 2000 personnes qui forment la caravane seront hébergées (et nourris), pendant trois nuits dans les hôtels et restaurants de Pau et de l'Agglomération, du dimanche 1er septembre au soir au mercredi 4 septembre au matin...

Mais l'incursion de la course espagnole en France, mieux, dans les Pyrénées-Atlantiques, ne s'arrêtera pas là puisque dès le lendemain du contre-la-montre, le 4 septembre, c'est de Saint-Palais, en Haute-Navarre, que repartiront les coureurs pour une 11ème étape de moyenne montagne (dont 3 cols de 3ème catégorie et un de col de 2 ème catégorie), direction Urdax 169 km plus loin.

 

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : CAPBP

Publié sur aqui.fr le 01/07/2019