Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Lancement de "Sport Tech", l'alliance inévitable entre sport et numérique !

Le sport ne manque pas d’outils afin d'évaluer et améliorer les performances de ses acteurs

A l’heure du digital, les nouvelles technologies et médias numériques bousculent la pratique et la consommation du sport. Entre montres connectées, caméras embarquées et nouvelles applications, le sport ne manque pas d’outils afin d'évaluer et améliorer les performances de ceux qui le pratiquent. Ainsi, en Nouvelle-Aquitaine, le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS)et la Région avec l'aide d'UNITEC, lancent un appel à projets autour d’un programme d’incubateurs du sport. Présenté ce mardi 2 juillet, ce futur réseau d’acteurs de l’innovation sportive nommé « Sport Tech », s’inscrit en ligne de mire des Jeux olympiques 2024 de Paris.

De nos jours, le numérique bouleverse la pratique du sport. Acteurs, clubs, fédérations, tous sont enclin dans « l’engrenage digital ». « Le numérique apporte les clés de réponse en termes de gestion, d’organisation et de protection de données personnelles, le sport en est devenu son terrain de jeu » affirme Mathieu Hazouard, conseiller régional en charge de l’économie numérique.

« La science du numérique au service des pratiques sportives »

S’il existe un secteur d’activité dans lequel le numérique transforme les pratiques, les comportements mais aussi les modèles économiques, c’est sûrement celui du sport. Domaine qui excelle dans la recherche de performance, le sport s’est aujourd’hui imbibé de technologies des plus approfondies. Autant au niveau individuel d’un athlète qu’au niveau d’une équipe ou même au niveau d’un club, ses acteurs sont actuellement confrontés à une vague de solutions techniques leurs permettant de prendre les meilleures décisions aux meilleurs moments. Une digitalisation, qui, tout simplement, optimise les performances, détecte les talents de demain, assiste la prise de décision ou encore augmente l’expérience du spectateur.

Tout d’abord, la donnée est au cœur de la réussite. Au travers de grands domaines tels que le suivi santé, la réhabilitation ou la biomécanique, « l’athlète moderne devient numérique » démontre Philippe Saïd, président du CROS de Nouvelle-Aquitaine. « Collecter, Mesurer, Analyser et Prédire » deviennent alors les mots d’ordres de la performance sportive.  Dans le monde, la vente de matériels connectés, portables et intelligents aurait atteint les 125 millions d’objets vendus, une popularité qui ne cesse de s’accroitre. Entre autres, on retrouve des objets qui servent à relever les performances comme les protège-dents connectés créés par l’équipe de XEROX Parc en Californie. Des dentiers intelligents qui permettent d’analyser en temps réel, la salive du joueur. Grâce à cela, les entraineurs déterminent le taux d’acide lactiques, de glucose et donc le niveau de fatigue du sportif.
Dans cette gamme, se retrouve aussi des patchs aquatiques, des textiles, des selles d’équitation, tous munis de capteurs qui modifie la pratique et aide au développement du sportif. Autre registre, la Réalité Virtuelle ou encore la Motion capture changent l’entrainement des athlètes. Au stade Rennais, club de foot de première division, les gardiens de but ont, en début d’année, un entrainement spécifique avec la VR (Réalité Virtuelle). Avec un casque sur la tête, le joueur a une perception d’un tir qu’il devra tenter de stopper en chaine. Par répétition, le gardien reprendra une reproduction identique du geste parfait. Une technologie qui « aide les entraineurs et contrôle et motive les acteurs ».

Des dentiers intelligents qui permettent d’analyser en temps réel, la salive du joueur. Par cela, les entraineurs déterminent le taux d’acide lactiques, de glucose et donc le niveau de fatigue du sportif.

Ensuite, le numérique est au service du recrutement. La data (données) détecte les talents en première ligne pour les clubs. C’est le cas de L’AS Monaco qui utilise des services digitaux lui proposant les joueurs en évolution, compatible avec l’équipe et prometteur juste à l’aide de chiffres, statistiques et données en ligne. Puis, le numérique amplifie l’expérience supporter. Avec plus de 150 000 supporters dans le monde, le CSP Limoges, club de basket de première division à lancé un nouveau site/application internet qui réunit la communauté limougeaude et réunit de nombreux avantages à la fois médiatique (vidéos inédits, jeux en ligne, vision stade) et publicitaires. « Un site est une réelle vitrine du club et un club doit avoir son propre média » assure Kévin Boisseau, manager marketing du CSP Limoges. Des technologies qui transforment le sport en spectacle, renforcent l’engagement des supporters et haussent l’audience des stades.

« Sport Tech », projet incubateur des innovations sportives.

Forts de ces constats, la Région Nouvelle-Aquitaine et Le CROS lancent aujourd’hui un appel à projets nommé « Sport Tech », ayant pour but de faire émerger des solutions et dispositifs numériques au service du sport et de l’attractivité touristique en Nouvelle-Aquitaine. Rémy Léonard, directeur adjoint de la Direction des Sports et de la vie associative explique les raisons d’un tel projet : « Sport Tech a été mis en place pour favoriser et soutenir l’émergence de projets numériques innovants mais aussi accompagner la transformation numérique du mouvement sportif. » Les projets proposés devront être novateurs à l’aide des nouvelles technologies et en accord avec les trois piliers de la Région : améliorer la performance sportive, développer la pratique du sport pour tous et faciliter l’organisation de compétitions et manifestations sportives. Toute entreprise, association, fédération, collectivité peut participer à cet appel à projet. Seule règle, les porteurs de projets doivent impérativement être basés en Nouvelle-Aquitaine.

A la suite de cet appel à projets, les start-ups retenus seront accueillies à la Maison régionale des sports à Talence dans un espace qui leur sera dédié. Ambitieuses, elles pourront ainsi bénéficier d’aides financières et administratives pour leur projet innovant du sport.

La Région Nouvelle-Aquitaine et Le CROS lancent aujourd’hui un appel à projets nommé « Sport Tech », ayant pour but de faire émerger des solutions et dispositifs numériques au service du sport et de l’attractivité touristique en Nouvelle-Aquitaine.

Rencontre avec une start-up innovante, « Coach-adjoint.com »

Ancien joueur professionnel et entraineur, Philippe Ollier a développé l’application essentielle à tout bon entraineur de foot. D’abord développer pour lui-même et son équipe sur Excel, « Coach-Adjoint » est aujourd’hui une référence pour les entraîneurs de foot amateurs désireux d'intégrer l'outil statistique dans leur management. Le nouveau logiciel totalement gratuit vient simplifier la vie des coachs. Enregistrant les présences à l'entraînement, les rendements de chacun en match, les statistiques, les caractéristiques de l'adversaire... l’application devient un véritable adjoint et collaborateur aux équipes. Lancé le 7 août 2014, le site internet ne cesse d’amplifier sa communauté. « Coach-Adjoint accueille 20 à 120 nouvelles têtes par jours. Aujourd’hui, le site est présent dans 85 pays et regroupe plus de 32 000 coachs ! » explique Phillipe Ollier.

Malheureusement, l’application bénéficie encore de trop peu de moyens pour s’émanciper davantage « notamment dans les pays américain et canadien. ». Donc, au travers de « Sport Tech », l’ancien coach, seul salarié de l’application espère s’expatrier au quatre coins du globe et pourquoi pas devenir, « le coach de tous les coachs »

Philippe Ollier et son application

Damien Carrère
Damien Carrère

Crédit Photo : Antonio Grosz on Unsplash

Publié sur aqui.fr le 03/07/2019