Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | En Bergeracois, la vélo-route invite à découvrir le patrimoine

Les nouveaux aménagements ont été inaugurés le 6 juillet mais la fin des travaux est annoncée pour 2020

Les nouveaux aménagements de la véloroute voie verte de la Vallée de la Dordogne (V91) qui relie Souillac à Libourne ont été étrennés par les élus départementaux et communautaires entre Mouleydier, Creysse et le port de Bergerac et les représentants des associations de randonnées pédestres et cyclotouristes. Ce projet structurant a un double enjeu à la fois touristique, avec l'itinérance à vélo, nouvelle façon de voyager qui séduit de plus en plus d'adeptes, et local, avec les déplacements doux pour les habitants qui pourront traverser le territoire à vélo en sécurité.

Samedi, c’était jour de fête sur la voie verte à Bergerac. Les élus et les randonneurs pédestres et cyclistes ont pu tester les nouveaux aménagements de la véloroute de la vallée de la Dordogne, entre le barrage de Tullières et le port de Bergerac. Ce tracé, dont les travaux ne sont pas encore achevés notamment à hauteur de la commune de Creysse, longe la Dordogne et offre un écrin de verdure magnifique au plus près de la rivière. Cette portion, quasi exclusivement en site propre, est également une invitation au petit patrimoine fluvial, lavoir, gabarres, belles demeures en bordure de rivière. Cette véloroute est une portion de l'itinéraire de la V 91, classée au schéma régional et national des véloroutes voies vertes. Elle est réservée aux cyclistes, marcheurs, rollers « interdite aux chevaux et à tout véhicule motorisé», elle est bien évidemment accessible aux personnes à mobilité réduite. Son revêtement de qualité est en en enrobé et permet différents modes de déplacements et assure un accès praticable tout au long de l’année. Lors de l'inauguration samedi, Frédéric Delmarès, le président de la communauté d'agglomération bergeracoise a tenu à souligner que ce projet prioritaire avait été construit en concertation avec les communes traversées. "D’ici 2021, un axe principal de plus de 30 km longera la Dordogne et relie l’Est de la CAB (Mouleydier) à la Gironde, en longeant la rivière Dordogne."

Un enjeu touristique et de développement local

L'itinéraire longe la rivière Dordogne

Ce projet structurant a un double enjeu : en premier lieu touristique. Une étude régionale révèle que 36 % des touristes interrogés citent la vallée de la Dordogne comme un territoire où ils souhaiteraient faire du vélo. L'itinérance à vélo, nouvelle manière de voyager, qui fait de plus en plus d'adeptes génère aussi des retombées économiques sur le territoire, entre 10 euros et 60 euros selon le profil du cyclotouriste. "C'est aussi un axe de mobilité douce, pour les habitants de la CAB a tenu à souligner Frédéric Delmares. D'ici deux ans, les habitants pourront utiliser cet itinéraire vélo pour leur trajet domicile-travail en sécurité. Colonne vertébrale de l’itinérance douce, cette portion de V 91 sera connectée aux gares, aux chemins de randonnée du PDIPR et à un réseau de véloroutes irriguant le territoire pour connecter les lieux d’hébergement à grande capacité d’accueil et les lieux touristiques emblématiques. Le projet est  estimé à 9 000 000 € HT hors acquisition, est soutenu financièrement par l’Europe, l’État, la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département de la Dordogne. A ce jour, l'Etat a participé à hauteur de 675 000 euros, le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 885 000 euros, le Département de la Dordogne à hauteur d'un million d'euros et l'Europe pour un montant de 1 150 000 euros au titre du Feder. 

Le port de Bergerac où débouche la voie verte

Cet itinéraire est aussi une invitation à découvrir le patrimoine, notamment celui de Bergerac, car il permet de redécouvrir le port et le quai Cyrano, inauguré également le samedi 6 juillet. Face au vieux port cet espace dédié au vignoble de Bergerac, au tourisme et au personnage emblématique de Cyrano sera une étape de choix pour les visiteurs de la cité, notamment sur le passage de la véloroute-voie verte. La Maison des Vins, rénovée, prend place dans le cloître des Récollets et accueillera dès 2020, un espace scénographique consacré au personnage d’Edmond Rostand.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 10/07/2019