Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | La P’tite Rédac’, une initiation aux médias au cœur du Festival du journalisme

La P'tite Rédac FIJ 2019

Dès la première édition du Festival de journalisme à Couthures-sur-Garonne, la question s’est posée : que faire des enfants ? Pour Laurence Corona, directrice du festival, des animations de qualité devaient être proposées. En effet, quelle meilleure occasion que ce festival pour éduquer aux médias ? Elle fait appel à Virginie Blanc, enseignante et formatrice, et Annie Cabrera, conseillère pédagogique.

Virginie Blanc et Annie Cabrera ont pensé les activités en fonction des thématiques du festival et de l’âge des enfants, qui va de quatre à douze ans. Les plus jeunes, de quatre à six ans, réalisent cette année un carnet de voyage. Marcus, carte de presse autour du cou, nous explique « on va marcher pour rencontrer des gens et ils nous font des dessins. »

Pour Virginie Blanc, « il est important de proposer des activités journalistiques de qualité. Les journalistes, les festivaliers, les Couthurains sont toujours surpris de la qualité des reportages. Les enfants travaillent le langage oral, la technique de l’interview, comment choisir un angle, respecter le nombre de signes, comment prendre une bonne photo, l’importance de recouper les sources… » C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres enfants qui viennent des quatre coins de la France et du monde. La P’tite Rédac’ accueille des enfants de journalistes, mais aussi des enfants du village. Certains n'ont jamais touché à un média, d’autres les connaissent tous sur le bout des doigts.

Le P’tit Monde, un journal 100% festival

La P'tite Rédac FIJ 2019 Audrey Pulvar

De neuf à douze ans, le P’tit Monde accueille des journalistes et les invités des ateliers pour les interviewer comme de grands journalistes. Les enfants rédigent leur article et le publient dans Le P’tit Monde, avant de le vendre à la criée. Cette année, une rubrique spéciale Couthurains a été créée pour que les enfants partent à la rencontre des villageois. Le P'tit Monde est aujourd’hui archivé à la BNF.

Il y avait du monde à interviewer : Pierre Lescure, Nicolas Forissier, un lanceur d’alerte, Camille Choplin l’écologirl. Après l’interview de Audrey Pulvar, les trois journalistes Corto, Susie et Gabriel partagent leurs impressions. « On était préparé donc ce n’était pas trop compliqué. On voit qu’elle a l’habitude de parler à des enfants. Je pense qu’elle intervient dans les classes, confie Susie. On dirait qu’elle est populaire, que les gens l’aiment bien. » Ce sont des habitués du festival. Plus tard, Gabriel veut être journaliste d’investigation, grand reporter ou présentateur du JT. Il hésite encore entre la presse et la télévision.

 

Avec Astrapi, découvrir les clés de l'interview

Rémi Chaurand est rédacteur graphiste pour le magazine jeunesse Astrapi. Avec Christophe Nicolas, chef de la rubrique philosophie, ils animent des ateliers pour initier nos petits apprentis à l’art (ou la science) de l’interview et à la lecture d’images. Les enfants se glissent dans la peau d’un journaliste de l’Equipe, de Sciences et Vie ou de Voici pour interviewer des célébrités telles J.K. Rowling, Thomas Pesquet et Antoine Griezmann. Rapidement, ils prennent conscience que les questions ne seront pas les mêmes selon le journal ! Des questions loufoques surgissent parfois, dignes d’enfants de sept ans « est-ce que vous êtes né ? »

Pour initier au décodage de l'image, les journalistes en herbe se retrouvent face à des photos réelles ou truquées. Un lion noir, ça existe ? « Je n’en ai jamais vu, donc c’est faux. » "Cet argument est-il solide ? lui renvoie Rémi Chaurand. On découvre de nouvelles choses tous les jours !" Les enfants se raccrochent aux détails et à leur intuition. La réponse les surprend souvent, ce qu’ils pensaient vrai est faux et inversement.

Le Débrief de la P’tite Rédac’

Tous les soirs, la P’tite Rédac monte sur les planches pour présenter fièrement ses reportages et photos de la journée. L’organisatrice Annie Cabrera félicite les jeunes journalistes qui se sont engagés avec cœur dans des activités difficiles. Samedi 13 juillet, le groupe des 7-11 ans a réalisé une série de « Questions idiotes » pour les festivaliers et Couthurains : « Vous préférez la choucroute ou le cassoulet ? Si vous étiez un homme, vous aimeriez les femmes ? Il est bien le bar ? Est-ce que vous êtes amoureuse ? »

L’UNICEF était présente pour faire participer les enfants au Prix UNICEF de littérature jeunesse. Un temps de détente au milieu des rendez-vous de ces journalistes intrépides. Sur le thème des héros et héroïnes du quotidien, des lectures ont été proposées et chaque enfant a pu voter pour son livre préféré. Une parenthèse pour se plonger dans les histoires et débattre sur l’égalité filles garçons, le harcèlement scolaire, l’accueil des réfugiés ou encore la protection de l’environnement.

Des ateliers pour s’initier à la photographie, au dessin de presse, au micro-trottoir étaient organisés. Les adolescents bénéficiaient eux aussi d’animations à la Grande Rédaction.

La P'tite Rédac FIJ 2019

Léa Calleau
Léa Calleau

Crédit Photo : Virginie Blanc

Publié sur aqui.fr le 21/07/2019