Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | En Dordogne, la baisse du nombre d'écoliers se poursuit

On assiste à une nouvelle baisse de 600 élèves dans le premier degré en Dordogne

Près de 60 000 élèves sont attendus, dès lundi dans les écoles, collèges et lycées de Dordogne. Un peu plus de la moitié sont inscrits dans le premier degré :30 938 écoliers (public-privé) vont faire leur rentrée. Cette diminution engendre la suppression de sept postes d'enseignants dans le secteur public, mais le département conserve le meilleur tôt d'encadrement. Deux classes vont être ouvertes, l'une à Château l'Evêque et Eymet. A Sarliac-sur-l'Isle, il y aura un comptage des élèves lundi. Priorité gouvernementale oblige, l'accent est mis sur les élèves handicapés avec des moyens supplémentaires.

  « Nous sommes le département de l’académie qui a le meilleur taux d’encadrement [dans le premier degré]. Et ce taux va continuer de progresser d’année en année », a indiqué le directeur académique des services de l’Éducation nationale de la Dordogne Jacques Caillaut, ce vendredi 30 août, à l’occasion d’une conférence de presse. L’occasion de vanter la mesure du dédoublement des classes en réseau d’éducation prioritaire (les CP l’an dernier, les CE1 cette année et par anticipation, deux classes de grande section de maternelle à Terrasson et La Roche-Chalais). En Dordogne, il y aura à cette rentrée, 56 classes de CP dédoublées, et 25 classes de CE1, soit  76 classes. Aucun établissement n'est situé en zone d'éducation prioritaire renforcée. Lundi Jacque Caillaud, visitera une école maternelle et une école élémentaire où les classes de CP , CE1 et de Grande section sont dédoublées dans le secteur de Terrasson. Dans l'Académie de Bordeaux, la baisse des effectifs scolaires en Dordogne depuis plusieurs années rend atypique la situation départementale. Les effectifs sont en baisse continue depuis 2012. Lors de cette rentrée, il y aura 600 élèves de moins en primaire. Ils'agit de la plus forte baisse d'effectifs dans l'académie.  Dans l'enseignement privé, on enregistre également une diminution des effectifs en primaire avec une trentaine d'élèves en moins. Le département perd donc sept postes d'enseignants.
Toutefois, comme à chaque rentrée, de nouveaux comptages auront lieu lundi prochain, jour de rentrée. Jacques Caillaud, l'inspecteur d'académie, a d'ores et déjà annoncé ce vendredi matin que deux classes allaient être ouvertes  à Château l'Evêque et Eymet. A Sarliac-sur-l'Isle, les parents restent mobilisés pour obtenir un poste supplémentaire. Ils organisent une manifestation ce lundi matin devant l'école. L'inspecteur d'académie a indiqué qu'une décision serait prise après un nouveau comptage. Toutefois, Jacques Caillaud a transféré un poste de maître E lors de la carte scolaire précédente. "Il s'agit de répondre à certaines difficultés. Ce maître spécialisé sera présent à la rentrée, à mi-temps. Mais j’ai à cœur d’être équitable et à 101 élèves ce sera non." Parmi les autres nouveautés de cette rentrée, l'instruction obligatoire à partir de 3 ans.  En Dordogne, ce taux progresse. Il est passé de 98% en 2018 à 99,2% pour cette rentrée. Cela n'a pas que peu d'impact sur les effectifs. 

Classes et moyens supplémentaires pour les élèves handicapés

Dans le secondaire, les effectifs se portent mieux. 27 874 collégiens et lycéens ( public/privé) feront leur rentrée lundi prochain. C'est 169 de plus qu'en 2018.  Cette rentrée est marquée par la mise en place progressive de la réforme du lycée, qui concernent les élèves de classe de première. Au niveau des collèges, une nouvelle section sportive, une section de wakeboard, ouvre au collège de Lanouaille dans le Nord Dordogne. Enfin, il y a désormais une section bilingue occitan au collège Aliénor d'Aquitaine de Brantôme. Autre priorité de cette rentrée, la scolarisation des élèves en situation de handicap : Sur la précédente année scolaire, ils étaient 1769 dont la moitié accompagnés par une aide humaine AESH. On note l'ouverture d'une deuxième unité d'enseignement maternelle pour enfants autistes, à l'école maternelle des Maurilloux à Trélissac, un demi poste pour le suivi des élèves autistes et la formation des enseignants,. A la rentrée 2019, l’académie de Bordeaux comptera 235 ULIS ( unité localisée pour l'inclusion scolaire)  en école élémentaire, dont 2 créations. En Dordogne, il est prévu  l'ouverture dans les collèges de Neuvic et Thiviers, de deux classes ULIS. Il existe une seule ULIS en lycée à Périgueux ouverte fin 2018.  Au niveau départemental, un service de l'inclusion a été créé pour piloter l'organisation de l'accompagnement avec des objectifs  "ambitieux" d'accompagnement dans les 48 heures.  Sur le terrain, on assiste à la création de pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL), expérimentés depuis la rentrée 2018 dans toutes les académies. En Dordogne, ils sont au nombre de 19.  Cette mesure, qui vise à mutualiser systématiquement les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), doit permettre d’accompagner au plus près les besoins pédagogiques de chaque élève. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude- Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 31/08/2019