Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Libourne : les Dagueys rayonnent !

Une modélisation du Centre Aquatique terminé

A l’occasion d’une visite du chantier du centre aquatique de Libourne, situé au bord du Lac des Dagueys, Jean-Louis Arcaraz, adjoint aux sports de la Ville, évoque une victoire récente. En effet, dans la soirée du 02 septembre, une nouvelle lui est parvenue : Libourne organisera les Masters d’aviron en 2022. Cette compétition est le plus grand évènement mondial lié à ce sport. Partagé entre la joie de l’organisation d’une telle échéance, et l’arrivée d’infrastructures uniques en France – le centre aquatique – l’adjoint aux sports libournais a du pain sur la planche pour les mois à venir.

« Quand on a été prévenus, j’avais les larmes aux yeux ». Jean-Louis Arcaraz l’adjoint aux sports de la Mairie de Libourne a encore du mal à y croire : Libourne accueillera les Masters d’Aviron sur le lac des Dagueys. C’est la première fois qu’ils se déroulent en France depuis 20 ans. « Les Masters, c’est un rêve que j’ai depuis plusieurs années. C’est le plus grand évènement mondial de l’aviron, mais c’est avant tout une fête ». En effet, pour l’élu, une telle organisation (qui nécessitera le renouvellement des pontons) couvre trois domaines bien différents : le sport, bien sûr, mais aussi l’économie et le tourisme. « Pendant les Masters, le sport passe au second plan: ce sont des ‘vétérans’ [au moins 27 ans en aviron, ndlr], avec un pouvoir d’achat élevé. Ils sont plus là pour faire la fête, et visiter que ramer ». Ainsi, ce sont plus de 4 000 rameurs attendus, sans compter le public. Un tel nombre d’engagés représente au moins 15 000 nuitées pour les hôtels des environs. « Il faut savoir que les personnes qui participent aux Masters ont un panier moyen de 100€ par jour en moyenne, reprend Jean-Louis Arcaraz. Imaginez, avec les environs que nous avons, Bordeaux, Saint-Émilion ou encore Arcachon, les retombées pour le territoire ». Conscients que Libourne ne suffira pas à héberger tout le monde, la Mairie s’est entretenue avec celle de Bordeaux, qui recevra une partie des participants, et mettra des bus à disposition pour l’évènement. A noter que les Masters d’aviron se dérouleront du 5 au 11 septembre 2022 au pôle nautique des Dagueys. Tous les licenciés d’aviron de plus de 27 ans peuvent s’inscrire.

 

Du retard pour le centre aquatique, mais un équipement de pointe

Avant de se rendre aux Masters d’aviron, le nouveau centre aquatique de Libourne devrait avoir ouvert. En effet, le chantier titanesque, qui accuse quelques mois de retard, lié notamment aux intempéries, devrait s’achever d’ici mai 2020. Là aussi, c’est un travail de plusieurs années : Jean-Louis Arcaraz a commencé à travailler sur le dossier en mars 2014. « Au départ, ce devait juste être une piscine, raconte l’adjoint aux sports. Mais après une étude de faisabilité, nous nous sommes rendu compte que le territoire ne possédait pas un tel équipement ». Le chantier a également dû être adapté à son environnement : il est situé dans une zone Natura2000, et une étude de sols à révélé que le site est mouvant à sismique. Ainsi, le bâtiment repose sur 460 pieux de 12 à 15m de profondeur, avec une chape de béton aux extrémités. « A ce jour, 50 % du complexe sont installés. Au total, nous aurons utilisé 32 000 tonnes de béton et 600 tonnes de ferraille », précise Jean-Louis Arcaraz.

 

La grande piscine du centre aquatique

La piscine du centre aquatique, homologuée pour des compétitions petit bassin (25m) ©YD

 

A terme, le centre aquatique des Dagueys doit être à la fois, parc d’attractions, espace bien être, et piscine. Mais l’adjoint aux sports ne s’arrête pas là : « Nous allons faire plus qu’un simple centre aquatique, ici. Les bassins ne serviront pas qu’à la nage de loisir ou pour les scolaires : nous voulons également permettre à des personnes d’appréhender l’eau, voire d’apprendre à nager pour certain.e.s. J’ai également quelques idées au niveau évènementiel mais nous verrons plus tard ». Au niveau de l’eau des bassins, c’est une première nationale, le lac alimentera les bassins intérieurs. L’Agence Régionale de Santé a donné son accord. Une partie de l’eau récupérée du Lac des Dagueys sera d’ailleurs rejetée, parce qu’elle ne sera pas utilisée. « Nous sommes tombés d’accord pour dire que c’est risqué de prélever dans les nappes phréatiques, poursuit Jean-Louis Arcaraz. Donc nous allons faire autrement : le Lac des Dagueys compte 2 millions de mètres cubes d’eau, nous en aurions besoin que de 33 000 [moins de 2%] pour tout le centre, sachant que 17 à 18 000 mètres cubes seraient rejetés par les systèmes de filtration ». Le chantier doit durer encore plusieurs mois, avec une ouverture prévue en mai. En attendant, la Communauté d’Agglomération du Libournais organise plusieurs sessions de visite du chantier les week-ends, comme les 07 et 08 septembre derniers, par groupe de 20 personnes. Les visites sont interdites au moins de 16 ans. Les tarifs doivent être votés en conseil communautaire, et les habitants de la Cali bénéficieront d'un tarif préférentiel.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Mairie de Libourne

Publié sur aqui.fr le 07/09/2019