Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Le Salon ALINA veut équiper l'industrie agroalimentaire de Nouvelle-Aquitaine

1

Avec un chiffre d'affaires de 6,4 Md€ (filière viticole non comprise), plus de 38.400 salariés et près de 2.500 établissements, le secteur agroalimentaire régional, méritait bien un Salon. Voilà qui est (presque) fait, avec l'organisation, du 24 au 28 septembre prochains, d'ALINA (Salon professionnel de l'industrie agro-alimentaire de Nouvelle-Aquitaine) au Parc des expositions de Bordeaux-Lac. Associant 18 partenaires institutionnels et syndicaux, et près de 220 exposants, l'évènement était visiblement attendu. Présentation de la manifestation et de son programme chargé.

Vu l'engouement autour de ce premier Salon de l'industrie agroalimentaire de Nouvelle-Aquitaine, il y avait visiblement un trou dans la raquette sur ce marché pourtant dynamique. En effet, près de 220 exposants ont répondu présents à l'invitation lancée par l'organisateur d'événements angloy, Expomedia.
Autant de participants qui permettront au Salon ALINA d'être à la hauteur de ses ambitions : être une vitrine des entreprises du secteur, de leurs produits, de leurs innovations mais aussi de leur diversité.
De la matière première au produit fini, le Salon s'organisera en quatre univers distincts : Équipements & Procédés ; Emballages & Conditionnements ; Ingrédients & Produits Alimentaires Intermédiaires et enfin Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement. Le tout, en embrassant le plus grand nombre de filières, de la viande, volaille et charcuterie, aux fruits et légumes, en passant par les produits laitiers, le chocolat, les plats cuisinés, les jus de fruits, la boulangerie pâtisserie ou encore les produits de la mer... En d'autres termes, tous les professionnels à la recherche d’équipements, procédés, solutions innovantes pour fabriquer, emballer, conditionner… trouveront sans doute à Bordeaux de quoi faire avancer leur projet.


Conférences, "Job dating", et concours de l'Innovation
Mais, au-delà de la présence des exposants, fabricants et distributeurs de produits et services pour l’industrie, pas moins de 25 conférences sont programmées en lien avec l'actualité et les enjeux de l'agroalimentaire. Au menu notamment : l’environnement, les outils connectés, le bio, l’usine 4.0, la lutte contre la contre-façon, le packaging alimentaire, l’innovation, la promotion du territoire, et bien d'autres. Des ateliers au format relativement court, laissant ainsi le temps à l'échange et aux questions....
Autre temps fort du Salon ; le Concours de l’Innovation. Les jurys composés de partenaires, professionnels et institutionnels récompenseront les compétences et savoir-faire des 40 entreprises participantes et leurs produits, dans quatre catégories : « Qualité, hygiène, sécurité, environnement », « Services : assurance, financement, informatique, services », « Équipements & Procédés » et « Emballages & Conditionnements » . Les produits seront quant à eux à découvirr dans une zone dédiée au cœur du Salon.
L’emploi ne sera pas oublié avec l'organisation d'un Job dating via l’APECITA, l’IFRIA Nouvelle-Aquitaine et l’ARIA Nouvelle-Aquitaine. Le mercredi 25 septembre, des rencontres express de 15 minutes seront organisées entre entreprises et candidats en recherche d'emploi ou d'évolution de carrière. Seul critère pour s'inscrire sur le site internet du Salon ALINA : être diplômé bac +2 à bac +5 dans le secteur de l'agroalimentaire.

"Speed meeting" autour de l'innovation et rendez-vous d'affaires
Autre évènement dans l'événement, sur le principe du « Speed-meeting », le Salon propose aussi à ses visiteurs de se connecter aux dernières innovations développées dans le domaine de l’industrie agroalimentaire. Organisé en partenariat avec l’Association Régionale des Industries Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine et le Pôle de Compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, cet après-midi de rencontres et de découvertes (le mardi 24 septembre) offre aux entreprises, quelle que soit leur taille, entrepreneurs et industriels de l’agroalimentaire, la possibilité de rencontrer librement (sur inscription gratuite) des entreprises, jeunes ou moins jeunes, disposant de produits ou services technologiques innovants.
Enfin, comme il en est désormais de plus en plus l'usage, les visiteurs peuvent préparer leur venue sur le site intenret du salon pour programmer en amont leurs rendez-vous d’affaires d’une durée de 30 minutes, sur le stand des fournisseurs qu’ils souhaitent rencontrer.

Infos: www.salonalina.com

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Jan Reiman de Pixabay

Publié sur aqui.fr le 09/09/2019