Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | France 3 Périgords fait sa rentrée

Xavier Riboulet directeur de France 3 Nouvelle Aquitaine entouré de Sébastier Bouwy, responsable de F3 Périgords et Delphine Vialanet

Lancée à la mi mai 2003, France 3 Périgords est l'une des cinq éditions locales de France 3 Aquitaine. Du lundi au vendredi, douze personnes dont 7 journalistes et un rédacteur en chef produisent 7 minutes d'informations de proximité pour le journal de 18 h 53. Il s'agit d'un nouvel horaire depuis début septembre. Cette semaine, la rédaction locale périgourdine a accueilli Xavier Riboulet, directeur régional de Nouvelle-Aquitaine, qui fait actuellement le tour de la grande région, pour parler des nouveautés et rencontrer les équipes sur le terrain.

Ce mardi en fin d'après- midi, l'équipe de France 3 Périgords, située dans les locaux du centre de la communication, cours Saint Georges à Périgueux,  recevait Xavier Riboulet, récemment nommé directeur régional de France 3 Nouvelle -Aquitaine pour faire le point de rentrée, synonyme de nouveautés. Lire également 
Pour les téléspecteurs périgourdins, la première des nouveautés, il y a un décrochage local plus tôt aussi bien le midi que le soir. Désormais, la prise d’antenne débute à 11h50 et 18h50. « Nous avons rallongé de deux fois sept minutes nos rendez-vous d’information », explique Xavier Riboulet. Pour les cinq locales en Nouvelle-Aquitaine, dont France 3 Périgords il faut désormais la télévision plus tôt puisqu'elles sont diffusées désormais à 18 h 53, pour sept minutes d'information du lundi au vendredi. Depuis le 19 mai 2003, date de son lancement, l'édition de France 3 Périgords prend le relais pour décliner une actualité de proximité. Multipliant les sorties sur le terrain, ses 8 journalistes dont un rédacteur en chef, contribuent à mettre en valeur les manifestations marquantes de la Dordogne par des plateaux en direct. "L’info est le secteur qui fonctionne bien pour France 3. L’audience est bonne, puisqu’un téléspectateur sur quatre est devant le journal télévisé de France 3 dans la région (Aquitaine : 19,2% de PdA (Part d’audience) ; Limousin : 23% de PdA ; Poitou-Charentes : 17,8 de PdA). « Nos JT sont leaders du lundi au vendredi. Il y a une fidélité au service public, les gens nous suivent au quotidien », souligne Xavier Riboulet. Malgré une progression régulière de l'audience, la locale de France 3 se heurte toujours à un souci de diffusion : les personnes qui ont souscrit un abonnement par internet n'ont pas accès au journal local. "Ces dernières années, nous avons fortement investi sur le numérique et investi sur les applications mobiles. Les reportages de France 3 Périgords sont diffusés sur tablettes , ordinateurs en direct et en différé. Et ce souci devrait être résolu à l'avenir, car les fournisseurs d'accès  internet vont avoir l'obligation de donner le choix à leur client quel programme local il souhaite regarder." Xavier Riboulet a également fait le point sur les perspectives de Noa, une chaîne 100% régionale, qui parle de la Nouvelle-Aquitaine. Le 11 septembre dernier elle a fêté ses un an. « NoA, c’est un nouveau mode de consommation de la TV, entre le linéaire et le numérique. ». En une saison, il y a eu plus de 500 heures de programme en direct, 207 événements couverts. Cela permet d'aller dans des villages et des lieux où nos équipes n'allaient plus. C'est un formidable lieu d'expérimentation pur l'ensemble des équipes."

Un dimanche en politique spécial "Dordogne"

Cette venue en Dordogne a été aussi l'occasion d'évoquer les coopérations entre France 3 Périgords et France bleu Périgord, qui annoncent les prémices probables du rapprochement France bleu / France 3. Dimanche 6 octobre l'émission dimanche en politique, diffusée à 11 h 25,  suite à la déprogrammation du dimanche 29 en raison du décès de Jacques Chirac, sera entièrement consacrée au département de la Dordogne. "D'une durée de 26 minutes, elle aura pour thème les trains du quotidien. Nous avons choisi pour décor la gare du Buisson de Cadouin, en zone rurale où la question de la mobilité demeure forte. Nos invités seront Renaud Lagrave, le vice président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des transports, Jacques Auzou, vice président du Conseil départemental et Jean-Luc Gary, directeur SNCF réseau Nouvelle-Aquitaine", souligne Sébastien Bouwy. Cette émission est construite en partenariat avec la rédaction de France Bleu Périgord et co animée avec Antoine Balandra de France Bleu. Une première expérience qui devrait sans nul doute être renouvelée notamment pour l'organisation de débats à l'occasion des prochaines élections municipales, comme ce fut le cas lors des précédents scrutins. 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 26/09/2019