Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | 36 entreprises paloises signent un "PAQTE" au profit des habitants des quartiers

Ce 23 septembre, 36 entreprises de la communauté d'agglo paloise, ont signé un «PAQTE» au  profit des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la Ville, Saragosse et Ousse des Bois

C'est dans la salle du Conseil municipal de Pau, que s'est déroulée la cérémonie d'engagement de 36 entreprises (locales et nationales), dans le dispositif du « Pacte Avec les Quartiers pour les Entreprises ». Par ce contrat conclu sur 3 ans avec l'Etat, et la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées, elles s'engagent, en quatre mots, à sensibiliser, former, recruter et acheter de façon responsable et inclusive. Un « engagement citoyen » rythmé et animé sur le terrain par le Club Régional d'Entreprises Partenaires de l'Insertion local, dont la vocation est de créer la rencontre entre entreprises et chercheurs d'emploi.

Enedis, Manpower, Derichbourg, Safran, Toray, l'ONG Fond des hirondelle, La Poste, Keolis, Decathlon ou encore Carrefour, sont quelques unes des 36 entreprises à s'être engagées ce lundi auprès de l'Etat et de la CAPBP, pour l'égalité des chances sur le territoire. Selon le texte les signataires s'engagent à « construire des solutions communes aux problèmes d'exclusion et de chômage sur ces territoires », « à travailler en réseau pour accompagner le développement économique et social des quartiers prioritaires », Saragosse et Ousse des Bois, et enfin, « à rechercher les synergies et les complémentarités dans la conception et la mise en œuvre des actions. » Au total, l'enjeu ici est de lancer une dynamique inclusive et pragmatique, par le biais des entreprises, afin de travailler aux problèmes d'exclusion et de chômage sur ces territoires.

De manière plus concrète encore, c'est le CREPI Pyrénées (Club régional d'entreprises partenaires de l'Inclusion) à Pau qui animera la mise en œuvre de cette Charte par différents types d'actions à l'image de cette opération de parrainage entre 10 jeunes des quartiers et 10 entreprises signataires, quelques heures avant la signature.

Rallye des métiers, formations collectives, entretiens individuels...
Autre exemple d'action, un rallye des métiers qui se tiendra en janvier et février prochains en lien avec les établissements scolaires du territoire. Son objectif est de permettre la rencontre entre entreprises et collégiens de 4ème et 3ème afin pour les premiers d'avoir des pistes de réflexion pour leur futur stage de 3ème, et pour les autres de réaliser un stage collectif, en rencontrant plusieurs entreprises, et métiers, de secteurs variés.

Autre type d'action imaginée : l'accompagnement sur 2 mois de personnes en recherche d'emploi par le CREPI, afin de leurs proposer au coté des entreprises signataires de la Charte, 4 à 5 ateliers sur les outils de recrutement, une information collective, des entretiens individuels, ou encore 6 à 7 visites d'entreprises par participant.

« Face à une société en mutation, même en rupture, il est de notre devoir, à nous entreprises, de remettre ces hommes et ces femmes au travail.(...) il faut être dans l'écoute, dans l'échange avec nos jeunes, rétablir un dialogue qui a été rompu », a ainsi encouragé, Philippe Moulia, Président de la fédération des CREPI. En d'autres termes comme l'a synthétisé après lui, Eddie Bouttera, Secrétaire général de la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques, « il s'agit ici d'un engagement citoyen pour les entreprises(...) Elles doivent faire tomber le plafond de verre, subi par les femmes ou par ceux qui ne sont pas nés avec le ''bon'' prénom ou la ''bonne'' couleur de peau ».

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 23/09/2019