Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Sciences-Po Bordeaux: le dispositif pour l’égalité des chances fête ses 15 ans

Les enseignants des lycées et de Sciences Po lors de la réunion de rentrée

Ce mercredi 25 septembre, le programme régional « Sciences Po Bordeaux, Je le Peux Parce que Je le Veux » fête ses 15 ans. A l’occasion de cette rentrée de l’IEP du campus de Pessac, tous les partenaires, qu’ils soient institutionnels ou établissements du secondaire, se sont retrouvés pour leur réunion annuelle sur le dispositif ‘JPPJV’. Ce dernier permet à des jeunes issus d’un tissu socio-culturel moins confortable que les élèves «habituels » de l’IEP de pouvoir suivre leur rêve quoi qu’il arrive. Sciences-Po Bordeaux travaille avec 43 lycées généraux de Nouvelle-Aquitaine.

« Ce programme donne du sens à notre engagement quotidien pour la formation des jeunes ». Yves Déloye, Directeur de Sciences Po Bordeaux depuis 2016, se dit fier de participer au programme « Je le Peux Parce que Je le Veux » (JPPJV), mené depuis 15 ans par l’IEP et le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Jean-Louis Nembrini, vice-président de la Région en charge de l’Éducation et des lycées, évoque, à travers ‘JPPJV’, un des fondements de la République : l’ascenseur social. « Une République est solide lorsqu’elle permet l’épanouissement de talents de toutes classes sociales. La République Française laisse trop de talents sur le bord du chemin », poursuit l’élu. Le Conseil régional finance – volontairement – le projet à hauteur de 100 000€. « De l’argent public bien utilisé, puisqu’il est à destination de tous les publics », sourit Jean-Louis Nembrini.

 

2000 jeunes touchés en 15 ans

Avec 43 lycées de Nouvelle-Aquitaine, le programme « Je le Peux Parce que Je le Veux » touche des jeunes issus de tout le territoire. Si la majorité des établissements sont dans l’Académie de Bordeaux (25), des élèves de Barbezieux Saint-Hilaire, Civray, Bellac ou encore Guéret peuvent rêver de l’IEP Sciences Po Bordeaux. Sur la base du volontariat, les jeunes en Première peuvent s’inscrire auprès de leurs enseignants et doivent suivre 50h de préparation au concours d’entrée (dispensées par l’équipe pédagogique du lycée). Ces heures sont financées à 50 % par la Région, l’autre moitié par l’IEP.

Par le biais de ‘JPPJV’, depuis 2005, 2000 jeunes se sont informés et ont préparé le concours d’entrée de l’Institut d’Études Politiques bordelais, pour 252 admis. 87 jeunes ont été diplômés et 156 sont toujours dans l’établissement. Pour cette rentrée 2019, 48 étudiants du programme JPPJV ont réussi le concours d’entrée, représentant 18 % de l’effectif de première année. « Ces 48 jeunes sont les 48 premiers du concours », précise Yves Déloye. Ce dernier affirme d’ailleurs que les élèves JPPJV ont, en moyenne, des résultats nettement supérieurs aux autres.

 

Un dispositif similaire pour les lycées agricoles

Sabine Brun est Directrice Régionale adjointe de l’Agriculture, l’Alimentation et de la Forêt. A l’occasion des 15 ans du dispositif « Je le Peux Parce que Je le Veux », la DRAAF adjointe évoque l’existence d’un programme similaire, mais cette fois à destination des lycées agricoles. En effet, les étudiants souhaitant poursuivre dans la filière agronomique (comme à Bordeaux Sciences Agro par exemple) peuvent, depuis 2009, suivre des préformations dans leurs BTS agricoles. « Cette formation est ouverte à des jeunes de tous les établissements agricoles, explique Sabine Brun. Ce genre de démarches, initiées par Sciences Po Bordeaux, nous permet de nous associer aux établissements pour offrir un bel horizon à tous ces jeunes ».

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Publié sur aqui.fr le 25/09/2019