Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | « Start », « Booster » et « Ambition », des accompagnements sur-mesure pour les entrepreneurs

Franck Lapeyronnie, Tom et Arthur Charle, Jean-Pierre Puiroux

Acteur incontournable du développement économique du territoire, Réseau Entreprendre Aquitaine ne cesse d’accompagner au quotidien des entrepreneurs avides de faire évoluer leur société. Dans cet esprit-là, REA propose trois programmes d’accompagnement que sont Start, Booster et Ambition. Focus sur Booster et Ambition grâce à deux binômes de lauréats, Franck Lapeyronnie et Fabrice Dairain, lauréats 2018 du programme Ambition et Arthur et Tom, lauréats 2019 du programme Booster…

L’accompagnement. Tel est le maître mot de Réseau Entreprendre Aquitaine qui est né en bord de Garonne en décembre 1995. Depuis sa création, REA a aidé 517 lauréats de ses programmes,

Ludovic Partyka et Julie Cenatiempo co-présidents de REA

a prêté près de 400 000 € de prêt d’honneur à taux zéro, dénombre 148 membres et débloque en moyenne par projet 30 000 € de prêt d’honneur. La force de ce réseau est sans conteste l’accompagnement humain individuel et collectif et la disponibilité de ses membres entrepreneurs. « Grâce à cet accompagnement humain, plus de 80 % de nos entreprises sont encore en vie cinq ans après leur création », précise Julie Cenatiempo, co-présidente de REA. En moyenne, et quelque soit le programme choisi, les entrepreneurs sont accompagnés pendant 2 ans ½. Les trois programmes, Start, Booster et Ambition ont chacun leurs caractéristiques. Start est plutôt destiné à l’entrepreneur qui monte sa boîte ou qui en reprend une, Booster est pour celui qui veut passer un cap, enfin Ambition se destine à l’entrepreneur désireux de changer de dimension tant en termes de salariés que de chiffre d’affaires. « Les lauréats sont issus de secteurs d’activité très variés ce qui créé une certaine émulation entre eux et nos membres », souligne Ludovic Partyka, co-président de REA.

REA, pour éviter les loups solitaires
Franck Lapeyronnie et Fabrice Dairain, lauréats 2018 du programme Ambition.
Franck Lapeyronnie connaît bien Réseau Entreprendre Aquitaine. En 2011, c’était l’un des heureux lauréats du programme Start qui aide à pérenniser son projet d’entreprise et sécurise sa création et reprise d’entreprise. Huit années ont passé. Franck a fait grossir son entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication / vente et SAV de motorisations pour abris de piscine baptisée « SEREM ». En 2018, il décide d’acheter son principal concurrent « Rotoline » situé à Melun. Afin de mener à bien ce projet, il se rapproche de nouveau de Réseau Entreprendre Aquitaine. Son projet devient ainsi lauréat 2018 du programme Ambition. Il se lie au directeur commercial de « Rotoline » Fabrice Darain pour acquérir la société en février dernier.
Le programme Ambition leur permet à tous deux d’être accompagnés par quatre chefs d’entreprise expérimentés membres de REA dans la mise en place de leur nouvelle structure. « Avant le rachat de « Rotoline », ma société comptait cinq salariés. Aujourd’hui, elle en dénombre plus du double et le chiffre d’affaires se monte à 2,5 M°€ ». Cette situation n’est pas évidente à gérer. « Il y a une vraie difficulté quand votre entreprise change de dimension », tient à souligner Jean-Pierre Puiroux, chef d’entreprise et accompagnateur du binôme. Grâce à ce programme, Franck et Fabrice échangent avec leurs quatre « parrains » tous les deux-trois mois. « Ces réunions nous permettent de faire une pause, prendre du recul, réfléchir sur la mise en place d’une nouvelle gouvernance, d’une stratégie de développement car l’objectif est bien de multiplier par deux voir par trois l’activité sous cinq ans. » Se définissant comme un « loup solitaire » Franck Lapeyronnie juge très bénéfique, si ce n’est indispensable, ce rapport humain pour faire évoluer sa structure.

Tom et Arthur Charle


REA, pour une proximité entre jeunes et anciens
Arthur et Tom Charle, lauréats 2019 du programme Booster Cocorico ! C’est la marque de prêt-à-porter qu’ont créée en 2017 deux frères bordelais, Arthur 27 ans et Tom 23 ans. Ils promeuvent un textile 100 % français et abordable. « Aujourd’hui, le Made in France accessible à tous c’est possible ! », assène Arthur. Via leur site web, ces derniers vendent les essentiels, comprenez par là tee-shirt, sweat, chaussettes, boxeur, espadrilles et autres accessoires. « Très vite, nous avons rencontré un vif succès car il y avait un réel besoin ». Pour se lancer, les deux frères ont débloqué la modeste somme de 2 000 €. Arthur assure qu’à J+1, leur petite entreprise était déjà rentable. Aujourd’hui, leur ambition est d’atteindre 3 à 4M°€ de CA en 2020. Le tissu made in France est travaillé dans six usines françaises notamment dans les Hauts-de-France et dans le Lot où une ligne de production a été spécialement créée.
Leur ambition de faire évoluer leur entreprise vient d’être distinguée par le programme Booster qui consiste à accompagner les deux jeunes entrepreneurs pendant quelques années ainsi que de les aider financièrement. « Notre société rentre dans une nouvelle dimension, nous parlons RH, gouvernance, stratégie... Pour répondre à nos questions, nous sommes allés voir des incubateurs, des accélérateurs de startup. Mais tous avaient le même discours, celui de revendre sous peu l’entreprise pour se faire un maximum d’argent. Or, nous, nous nous voyons sur du long terme et Réseau Entreprendre Aquitaine a été le seul à nous parler de l’entrepreneur en tant que tel et cela nous a bien plu ! » Tous les mois donc, Arthur et Tom rencontrent leurs chefs d’entreprise accompagnateurs, ce qui leur permet de « sortir la tête de l’eau » et les « recentrer sur l’essentiel ». REA est véritablement « très bénéfique pour nous. Il y a une vraie proximité qui se crée entre nous tous entrepreneurs, le tutoiement y est de suite de mise ce qui permet une certaine proximité avec chacun. Nous n’avons pas peur de parler de nos soucis, nous sommes écoutés et entendus ce qui est très rassurant. »

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 27/09/2019