Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Solikend, premiere plateforme solidaire de réservation d'hôtel

Yoan Vignon solikend

Le Biarrot Yoan Magnin a présenté, en compagnie de Sandrine Derville, vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine, chargée du tourisme, son site solidaire de réservation de chambre d'hôtel Solikend à l'hôtel Best Western Karitza de Biarritz qui fait partie des 65 établissements qui adhèrent à ce projet. Ghislaine Haye, adjointe au maire de Biarritz, chargée des solidarités a tenu à participer à sa présentation. Tout comme trois des associations qui bénéficieront de cette généreuse démarche: Vaincre la mucoviscidose, Water Family et Life is rose. Explication

"Un jour de 2017, en sortant d'une session de surf à la Grande plage de Biarritz, je me suis attablé, comme souvent, à un café à proximité d'un de ces hôtels qui bordent le littoral. Hôtels qui, hors saison, ne font pas le plein, explique Yoan Magnin Appartenant au milieu associatif, je me suis demandé s'il n'y avait pas moyen d'associer nuitées d'hôtel et solidarité. C'est alors que j'ai eu une idée: créer une plateforme solidaire de réservation. C'était en 2017, je suis allé voir Jean-Pierre Heguy, directeur du Windsor, - NDLR.- fils du Biarrot Roland Heguy, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie  qui a adhéré à cette démarche touristique originale. Après avoir démarché sept hôtels, nous avons expérimenté le projet en 2018 pendant quelques mois." En quoi consiste-t-il?
Devenu site, il fonctionne selon les critères suivants:  1. en moyenne et basse saison, les hôteliers vendent occasionnellement des nuitées sur des chambres inoccupées au profit d’œuvres caritatives par l'intermédiaire de Solikend.  2. Tel un outil de réservation d’hôtel en ligne, le client peut choisir sur le site internet, l’hôtel qui lui convient.  3. Le montant de la réservation sera ensuite entièrement reversé à l’association choisie par le client. "
Au début, le surfeur au grand cœur va tirer les sonnettes des hôteliers et celles de la mairie. Dont celle de l'adjointe aux solidarités de la Ville, de l'économie sociale et solidaire, Ghislaine Hayes qui connaît son engagement associatif. Elle assiste aux débuts difficiles du projet "Solikend" et avertit une locale de la ville voisine d'Anglet, Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Sandrine Derville. Celle-ci réussit à faire accompagner le site avec une aide de 50 000 euros dans le cadre de l'appel à projet "Tourisme innovant en Nouvelle-Aquitaine. Yoan alors reprend son bâton de pèlerin et sillonne Nouvelle-Aquitaine et sud de la France, car du nombre d'hôtels qui se sentent concernés dépend le réel décollage et la pérennité du projet.

Le prix de la chambre réservée, reversé à une association

Depuis le 25 septembre, un client peut s'adresser à la plateforme de Solikend - https://www.solikend.com/ - Comme dans les autres plateformes; il clique sur la nuitée disponible. La commission varie de 5 à 25% du prix de la Chambre dont le montant revient, nous l'avons dit plus haut, intégralement à l'association caritative choisie parmi les partenaires, tels que Life is rose, Vaincre la mucoviscidose ou Water Family par exemple qui figurent sur un tableau. 
À ce jour, et après avoir à nouveau pris son bâton de pèlerin, Yoan a réussi à obtenir l'accord de soixante établissements en Nouvelle-Aquitaine et quelques-uns dans le sud. Pour la plupart appartenant à la même chaîne. Ce qui est le cas de Best Western Karitza de Biarritz où il présentait ce nouveau départ en compagnie de la directrice, Edwige Dupuch.
Les hôteliers ont bien accueilli d'ailleurs la démarche, un peu las aussi des commissions en forte croissance exigées par les plateformes de réservation. De plus, ce concept leur offre une image positive dans une démarche RSE, à savoir de Responsabilité sociétale des entreprises, et leur permet de défiscaliser une partie de la nuitée. En gros 40%. Enfin, cela permet à l'hôtelier d'avoir un atout supplémentaire de son taux de remplissage. Côté client, c'est outre le moyen de bénéficier d'un tarif plus avantageux, l'occasion de faire une bonne action en direction d'une association.
 
Que résume ainsi Yoan Magnin: " il s’agit de favoriser l’engagement solidaire des hôtels sur leurs disponibilités, notamment sur les ailes de la saison, de développer la fréquentation touristique de ces équipements sur des courts séjours en leur donnant un « label » solidaire, et de soutenir les associations caritatives en élargissant leur campagne de collecte de dons."

Un bon décollage et une Ville attentive à la démarche

Ce jour, donc, Solikend totalise 65 hôtels et 25 associations en portefeuille qui relaient la lisibilité du site et a installé sa start up à l'Estia à la Technopole Izarbel de Bidart, a embauché une assistante et compte une stagiaire. Ses revenus? "C'est la contribution du client. Comme la commission de AirBnB ou de toute plateforme de voyage, préçise Yoan. Ainsi, le client pourra s'offrir à meilleur marché une nuitée dans un hôtel plutôt haut de gamme, un palisir qu'il ne se serait peut-être pas offert dans une formule classique et d'autre part, il aura accompli un geste fort et qui a du sens pour l'association choisie.

Qu'en pense la Ville de Biarritz, largement engagée en matière de tourisme et de communication? "Elle suit avec attention l'évolution de Solikend et a bien accueilli cette arrivée. Et Biarritz est prête à collaborer à leur lisibilité et à leur promotion".

Comme quoi, en cette arrière saison, le ciel est bien dégagé et le soleil brille pour les gens de bonne volonté.

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Publié sur aqui.fr le 01/10/2019