Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Cirena ou l'art d'impulser des projets d’énergie renouvelable

Citoyenne Solaire mairie de Rhilac Lastours

Depuis une poignée d’années, prolifèrent aux quatre coins de l’hexagone des Collectifs Citoyens afin de mener à bien des projets citoyens d’énergie renouvelable. Ces projets de production d’énergie renouvelable ouvrent majoritairement leur financement et leur gouvernance aux habitants, collectivités locales et acteurs locaux dans l’intérêt du territoire. Afin d’accompagner au mieux ces porteurs de projets, l’association Cirena -CItoyens en Réseau pour des Energies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine- a vu le jour en 2017 dans notre région. Ses missions : mettre en réseau habitants, collectivités locales et acteurs locaux désireux de monter des projets citoyens de production d'énergie renouvelable et proposer un accompagnement individuel méthodologique.

« Chacun, aujourd’hui, est conscient de la nécessité d’agir et nous devons soutenir toutes les initiatives permettant de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, de sortir des énergies fossiles, en développant massivement les énergies renouvelables. C’est pourquoi, nous comptons sur le réseau Cirena pour accompagner les porteurs de projets ainsi que pour susciter des vocations auprès des collectivités locales et des citoyens. » Françoise Coutant, la vice-présidente EELV de la Région en charge du Climat et de la Transition Énergétique, est une femme qui croit au développement des initiatives personnelles et locales pour répondre à cette urgence climatique. Et de renchérir, « depuis des années, je constate que nos concitoyens veulent s’engager pour sauvegarder notre biodiversité. Malheureusement, trop souvent, ils sont freinés dans leur élan par des obstacles qu’ils soient financiers, matériels, humains… » L’association Cirena serait donc une des solutions pour aider à l’émergence de toutes ces initiatives locales, car « la réponse doit venir du terrain ».  

Carte des porteurs de projets


Cirena, mode d’emploi
Cirena est une association qui permet donc l'échange de pratiques et la mutualisation de compétences entre ses membres. « Elle travaille à la mise en place d'une dynamique locale pour le développement des énergies renouvelables au profit des territoires ruraux, pour la réappropriation des outils de production par les citoyens, pour une plus grande autonomie énergétique des territoires grâce aux ressources locales et l'utilisation des énergies renouvelables et pour une maîtrise locale et démocratique en faveur de la transition énergétique », détaille Magali Martin, chargée de mission à Cirena. Son travail est d’accompagner les projets citoyens d'énergies renouvelables sur les questions techniques, juridiques et financières durant toutes les étapes d'un projet sans se substituer à un bureau d'études (conseil méthodologique, montages financiers et juridiques, mobilisation citoyenne, favoriser le partage de compétences et valoriser les expériences des membres du réseau, animer des formations et des groupes de travail sur les montages citoyens, par filières de production et de sensibiliser et informer le grand public, collectivités locales et les professionnels du secteur).

2ème installation de panneaux photovoltaïques que I-ENER effectue sur la commune de Bardos, avec une production annuelle de 10 500 kWh


Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine… les anciennes régions à la pointe
Des dizaines de porteurs de projets officient donc déjà en Nouvelle-Aquitaine, parmi lesquels I-ENER, la plus ancienne entreprise qui a d’ailleurs contribué pleinement à la naissance de Cirena. Forte de 500 actionnaires, cette entité basée dans le Pays Basque développe le photovoltaïque sur les toitures. Elle vient de signer un partenariat avec la Communauté d’Agglomération du Pays Basque pour un montant de 100 000€. Si elle a vu le jour avant Cirena en 2014, aujourd’hui elle s’appuie sur l’expérience et l’accompagnement méthodologique de l’association pour mener à bien d’autres projets.
Autre porteur de projet, la société citoyenne Solévent qui a inauguré le 6 septembre dernier, sa première centrale photovoltaïque financée par les citoyens et installée sur la toiture de l’école Marcel Sembat de Bègles. Le 16 mai 2019, le conseil municipal de Bègles avait voté la convention d’occupation de 250 m² du toit de l’école sur lequel Solévent a pu installer et peut exploiter, sous réserve de maintenance, une centrale photovoltaïque de 36 kWc, soit la production de 40 000 kWh/an ou encore l’équivalent de la consommation de 12 foyers. Les panneaux installés sont fournis et fabriqués par une société française basée en Alsace, Voltec, et l’installateur girondin, Inélia, a été sélectionné pour son engagement, rendant le projet le plus vertueux possible, selon la volonté des citoyens-actionnaires engagés au sein de Solévent.

Ecole Marcel Sembat à Bègles réalisée par Solevent


Du côté du Limousin, la Citoyenne solaire a vu le jour en 2016 suite à la construction d’une éolienne. Forte de 130 actionnaires, et possédant le soutien sans faille de collectivités locales, cette entreprise développe des projets photovoltaïques à maximum une heure de Limoges. La Citoyenne solaire a contribué à la création de Cirena. Aussi, toujours dans ce secteur, une nouvelle société est en cours d’émergence, il s’agit de « Courant citoyen » qui souhaite officier au sein du Parc Naturel Régional de Millevaches. « Pour l’heure, ils réfléchissent sur ce qu’ils peuvent réaliser avec l’existant tel que le bois énergie et la méthanisation solaire. ». Une rencontre territoriale s’est déjà tenue en mars dernier pour informer sur les démarches à entreprendre pour monter un projet d’énergie renouvelable. Egalement, une mise en réseau avec les « anciens » a été faite pour faciliter l’échange d’expériences.

En Poitou-Charentes à présent, la société citoyenne Oléron Sous le Soleil 17 (OSS 17) située sur l’Ile d’Oléron a vu le jour en avril 2018. Elle s’est lancée, avec l’appui de la collectivité locale elle-même engagée dans une démarche TEPOS (Territoire à Énergie Positive), dans le développement de toitures photovoltaïques. « Cette entreprise comme toutes les autres citées précédemment fonctionnent sur le mode coopératif. Les adhérents sont actionnaires et mettent en place des levées de fonds pour mener à bien des projets de sobriété énergétique ». OSS 17 compte 180 actionnaires et en un an a levé près de 25 000 euros. Elle est aidée par l’association rochelaise « A nous l’Energie renouvelable et solidaire ». « Nous ne pouvons pas nous rendre tout le temps sur le terrain malheureusement, admet Magali Martin. C’est pour cela que nous nous appuyons sur les forces vives des territoires comme l’association « A nous l’Energie renouvelable et solidaire », qui accompagne au plus près les porteurs de projets. » Enfin, dernier exemple de projet, à Poitiers cette fois-ci avec Poitou Energie Citoyenne. En décembre 2017, 15 associés fondateurs ont créé la Société Coopérative d’Intérêt Collectif par Actions Simplifiée Poitou Energies Citoyennes. Avec l’appui d’« Energie Partagée » ils ont pu contribuer pleinement à la mise en place du parc éolien Champs Chagnot composé de trois éoliennes d’une hauteur de 145 mètres, d’une puissance installée de 3 MW chacune soit 9 MW et d’une production annuelle estimée à 19 millions de kWh, soit 5 700 tonnes de CO2 évitées par an. « Ce projet n’a rencontré aucune opposition ! » tient à souligner Magali Martin.

Françoise Coutant inaugurant une station photovolatique


« Oui je peux vraiment y aller ! »
Aujourd’hui, une trentaine de projets sont installés ou en cours d’installation sur le territoire néo-aquitain. « Nous, à Cirena Nouvelle-Aquitaine nous sommes épaulés par un fort réseau régional et national. Si nous n’avons pas de réponses à apporter à un porteur de projet, nous nous référons au national et immédiatement nous savons quoi répondre ». Telle est la force de cette association, un maillage d’informations aux quatre coins de l’hexagone. Aussi, et c’est là tout l’enjeu de ces projets d’énergie renouvelable, chacun est personnalisé par rapport au territoire sur lequel il s’implante. « Chaque projet répond véritablement aux attentes citoyennes et donc au territoire qui va l’abriter. » Aujourd’hui, tout un chacun peut se lancer dans la conception de ce type de projet « on peut se dire aujourd’hui ‘oui je peux vraiment y aller !’ »
En Nouvelle-Aquitaine, trois conseillères situées au sein des trois anciennes régions (Poitou-Charentes / Limousin / Aquitaine) sont présentes pour accompagner au mieux les porteurs de projets.

Les trois chargées de missions de Cirena

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : I-ENER, Cirena, Solevent, Citoyenne Solaire

Publié sur aqui.fr le 04/10/2019