Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Chambres d'agriculture: le Ministre favorable à l'expérimentation de nouvelles organisations

Didier Guillaume au musée maritime le 1 juillet 2019

Cinq chambres régionales d'agriculture, dont celle de Nouvelle-Aquitaine, ont saisi l'occasion de la venue du Ministre de l'agriculture, sur le Sommet de l'élevage à Clermont-Ferrand, pour faire passer quelques messages au gouvernement. Deux aspects principaux ont ainsi été évoqués : l'expérimentation au sein du réseau des chambres et la menace d'une baisse de leur recette fiscale, envisagée par le projet de loi de Finances 2020.

« Proximité, mutualisation, et travail en réseau renforcé », voilà les priorités des Chambres d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire, Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côtes d'Azur qu'elles ont voulu partager avec le Ministre de l'agriculture, dans un courrier qui lui a été remis par Gilbert Guignand, Président de la Chambre d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes ce 2 octobre.

Le droit à la différence dans l’organisation des Chambres d’agriculture
Un courrier dans lequel ce groupe de Chambres d’agriculture a mis en avant « sa volonté d’expérimenter de nouvelles formes d’organisation correspondant à leurs besoins ». Plus qu'une ambition, un projet baptisé Fair’ReseauT, dont l’objectif est d’expérimenter un modèle d’organisation, basé sur « le maintien du rôle d’acteur de proximité des Chambres départementales d’agriculture, sur le développement du rôle des Chambres régionales en tant que pilote des missions régionales et pilote des services supports et de méthodes, et enfin, sur la mise en place de projets mutualisés, rassemblant toute ou partie des Chambres et à des échelles territoriales variables ».
Un projet qui a semble-t-il fait écho dans les propos du Ministre de l’Agriculture reconnaissant au cours de la rencontre le droit à la différence dans l’organisation pour les Chambres d’agriculture, notamment en raison de leur différence de taille et de la diversité de leurs territoires. Pour Didier Guillaume, le modèle des Chambres d’agriculture de l’Ouest notamment n’est pas forcément adapté à toutes les situations. De quoi satisfaire le groupe de ces 5 chambres régionales toute prêtes à suivre l'invitation du Ministre « à se mobiliser pour travailler ensemble », avec l'appui de la tête de réseau nationale (APCA).

Réduction de la Taxe sur le Foncier Non Bâti : "des conséquences désastreuses"
Pour autant les sujets qui fachent ont également été évoqués par les professionnels. A la fin de l’entrevue, les Présidents des Chambres d’agriculture ont interpellé leur ministre sur le contenu du projet de Loi de Finances pour 2020 qui pour l'heure comporte une réduction de 15 % et une régionalisation de la TATFNB. Cette taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties, sert, entre autres, à financer les missions de service public des chambre d’agriculture.
Ils ont dénoncé « les conséquences désastreuses pour l’accompagnement des agriculteurs et des territoires » d'une telle mesure, etimant ce texte « en total contradiction avec les projets stratégiques du réseau et avec l’objectif de faire évoluer ce dernier via le futur Contrat d’Objectif, voulu par le Ministère ! »

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Publié sur aqui.fr le 04/10/2019