Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Landes : au coté des personnels de santé

CD40

200 emplois de plus dans les Ehpad en cinq ans. C'est la mesure-phare du plan Bien vieillir dans les Landes voté ce lundi par le Conseil départemental réuni pour la 2e Décision modificative du budget 2019.

Avec des résidents qui entrent en Ehpad de plus en plus âgés et dépendants, la charge physique et psychologique pour les personnels est toujours plus lourde. Lancé au printemps, en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS), le plan Bien vieillir dans les Landes est destiné à améliorer leurs conditions de travail en Ehpad et à domicile, afin d'apporter un meilleur confort de vie aux personnes âgées. Sur les 5 ans à venir, ce sont 200 emplois supplémentaires qui vont être alloués à la soixantaine d'Ehpad landais, soit plus de trois équivalent temps plein (aides-soignants, infirmiers...) par établissement. Le coût sera partagé entre le Département (2,5M€), l'ARS et le prix de journée qui ne devrait pas dépasser les 60€, toujours en deça de la moyenne nationale.

Des Ehpad aux hôpitauxLe plan prévoit aussi de soutenir et moderniser le maintien à domicile avec un effort particulier sur le repos des aidants, et de valoriser les métiers du grand âge, en association avec Pôle Emploi et les acteurs landais.
« Les exécutifs départementaux ne mettent pas tous les mêmes moyens pour les personnes âgées, a affirmé Xavier Fortinon avant le vote : en cette période où on annonce toujours moins de service public, nous pouvons nous féliciter d'être à contre-courant, en adéquation entre notre discours et nos actions ».
Le président du Conseil départemental sera également, samedi après-midi, au côté d'autres élus de gauche, comme les parlementaires socialistes Boris Vallaud et Monique Lubin et le communiste Alain Baché, pour rencontrer les personnels soignants des hôpitaux, qui, de Dax à Mont-de-Marsan et Saint-Sever, sont mobilisés depuis plusieurs mois pour alerter le gouvernement sur la situation des urgences et pour défendre la qualité des soins du service public. Le rendez-vous est donné pour une rencontre ouverte avec le collectif Interurgences-Interhôpitaux, les usagers et les organisations syndicales, samedi 9 novembre à 14h00 à la salle Lamarque Candau à Mont-de-Marsan.

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : S. Zambon/CD40

Publié sur aqui.fr le 06/11/2019