Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Cybersécurité : eShard une entreprise de pointe

Hugues Thiébeauld

Tablette, smartphone, ordinateur… Aujourd’hui, le numérique est omniprésent dans notre quotidien. Parallèlement à cela, les cyberattaques se multiplient. La protection des données en circulation sur le web est donc de mise. C’est l’objet même de la cybersécurité. Et Hugues Thiébeauld l’a bien compris. Après avoir travaillé pendant quelques années Outre-Manche au sein du laboratoire UL où il s’attelait à tester la cybersécurité des entreprises, en 2015, épaulé par son collègue et futur associé Georges Gagnerot et deux autres collaborateurs, il s’est lancé dans l’entreprenariat en créant l’entreprise eShard…

Comprendre la menace et réfléchir à une sécurité efficiente. Tel est le double objectif de l’entreprise de cybersécurité eShard qui a vu le jour en 2015 en Gironde sous l’impulsion de deux hommes passionnés par le milieu informatique, Hugues Thiébeauld et Georges Gagnerot. Après avoir tous deux travaillés au sein du laboratoire UL, en Angleterre pour Hugues et à Marseille pour Georges, les deux hommes ont décidé de créer leur propre entité autour de la cybersécurité des solutions de paiement sur objets mobiles et connectés. « Aujourd’hui, les process de validation fonctionnent sur les cartes à puce, mais beaucoup moins sur les mobiles », souligne Hugues Thiébeauld. D’où la présence indispensable de Georges Gagnerot qui possède « une expertise très fine des mobiles qu’il a pu développer au sein de son précédent emploi sur La Canebière ».

ES Dynamic, pour une sécurité efficiente
Si, en 2015, à la naissance de l'entreprise, les services proposés étaient personnalisés, aujourd’hui « nous proposons une offre plus structurée » avec notamment le logiciel ES Dynamic. Lancé en 2017, cet outil aide les experts clients à établir un diagnostic pour comprendre la menace et, ainsi, réfléchir à une bonne sécurité. « En amont, il est indispensable de définir la menace pour créer la meilleure des sécurités. » Ce logiciel permet ainsi aux entreprises de prendre les bonnes décisions quant à leurs outils de sécurité. eShard reste aux côtés de l’entreprise à chaque moment du diagnostic. Elle assure une maintenance et maintient ainsi une relation privilégiée avec ses clients. En 2017, les services représentaient 100 % de l’activité de l’entreprise girondine. En 2018, « une vraie bascule s’est faite. 50 % du chiffre d’affaires relevaient de l’activité liée au logiciel ». Aujourd’hui, eShard travaille par brique de sécurité afin de répondre à tous les besoins dans tous les secteurs. « Le cœur de notre modèle est bien de s’assurer que notre client possède un bon niveau de sécurité. »

Plus de 50 % du CA à l'international
Aujourd’hui, eShard travaille pour une trentaine de clients principalement en Europe et en Asie, et des marchés pourraient voir le jour aux Etats-Unis. « L’étranger représente plus de 50 % de notre chiffre d’affaires », ajoute l’entrepreneur girondin. Les clients sont principalement des grandes entreprises, des industriels comme Thalès, des Grands Comptes mais également des organes de la Défense. Possédant un service R&D en interne, eShard sait évoluer et s’adapter en permanence en fonction des besoins. A sa naissance, en 2015, l’entité girondine comptait quatre salariés, aujourd’hui, ils sont au nombre de 23 (16 à Pessac, 2 à Singapour et 5 à Marseille). « 2019 fut une année charnière car nous avons dépassé le nombre crucial de 20 employés. Pour nous aider dans cette transition, nous avons suivi le programme Upgrade porté par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui met beaucoup d’énergie dans le développement économique. Ce dernier nous a véritablement donné des clés pour nous structurer au mieux », reconnaît Hugues Thiébeauld.

E-paiement, e-santé…
Du côté de la concurrence, ce dernier reste discret. Il l’avoue à demi-mot, eShard s’est positionnée « assez tôt » dans cette niche. Du coup, aujourd’hui, il est bien en peine de livrer les noms de ses concurrents directs. « Certes, nous en avons en matière de logiciels et également pour les services, mais pour les deux activités regroupées je n’en connais pas. » Riche d’une équipe de passionnés avides de faire évoluer leur activité en accompagnant toujours au mieux leurs clients dans cette montée en puissance d’innovation numérique, en plus du paiement en ligne, eShard travaille activement sur l’e-santé qui n’en ait aujourd’hui qu’à ses balbutiements…

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 11/11/2019