Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

La Machine à Lire | Les médias, le monde et nous, de Anne-Sophie Novel, pour s’informer autrement

Anne-Sophie Novel

Tout commence un soir de Noël, alors que les châtaignes et la dinde circulent, la conversation part sur un marronnier bien connu : la critique des médias. Nous parlerions aujourd’hui de « media-bashing ». Anne-Sophie, journaliste, encaisse et se tait. Pour finalement prendre sa plume et nous livrer aujourd’hui, cinq ans après ce réveillon, son analyse approfondie du malaise de la profession et de la défiance généralisée envers les journalistes. A la suite du documentaire « Les médias, le monde et moi », cet essai, arrivé en librairie le 23 octobre 2019, n’est ni une annexe, ni un complément. Il se veut exhaustif en embrassant cette problématique et ses multiples ramifications.

Les médias, le monde et nous. Nous, journalistes, lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes, et avant tout citoyens. Des citoyens qui doivent impérativement se poser deux questions : comment est produite l’information ? Comment consommons-nous l’information ? A l’image de la malbouffe, nous sommes victimes d’infobésité ou à l’inverse de médianorexie. La métaphore filée de l’alimentation parcourt l’ouvrage, avec l’objectif clair de nous faire prendre conscience de la qualité nutritionnelle de l’information. Nous consommons au quotidien une actualité chaude, bien souvent réchauffée, sans saveur, des recettes prises les uns aux autres, si bien que l’on mange la même chose dans tous les journaux. Une actualité brûlante parfois, livrée au public sans attendre, et on finit par s’en brûler les doigts. Une actualité si pauvre qu’elle ne nourrit pas notre esprit, obstinée qu’elle est à capturer notre attention. Le public finit par se cuisiner ses propres informations, s’exposant à certains risques : chercher ce qui conforte ses certitudes, croire des rumeurs, être piégé par des fake news.

Changer aussi notre rapport à l'information

Ceux qui produisent l’information ne sont pas dupes. Les journalistes jouent le jeu, accélèrent leur rythme de production et délivrent des plats tout préparés. A côté des grandes industries comme Le Monde, L’Express, Le Figaro, Libération, Le Point, de petits producteurs tentent de s’émanciper. Être indépendant financièrement est la première étape pour produire différemment. Mediapart a changé la donne en réussissant le pari d’être un pure player d’investigation indépendant. Il existe des dizaines d’autres médias, qui tentent de nouveaux « chemins de faire », pour passer des trois S de « Scoop, Sensationnel et Scandale » aux trois R de « Récit, Reportage et Réconciliation. »


Anne-Sophie Novel nous prévient : les journalistes ont du chemin à faire, mais s’ils sont les seuls à changer, alors rien ne changera. C’est à nous tous de modifier notre rapport à l’information. Nous avons un goût prononcé pour le drame et le sensationnel, nous préférons les fast news au long format. Notre attention est éparpillée dans ce buffet à volonté. Comme nous avons compris qu’il fallait passer à une alimentation plus saine, il est urgent de passer à une information de meilleure qualité. Elle nous propose avec humour un régime informationnel, en commençant par une désintoxication, avant de reprendre en douceur et d’aller crescendo vers plus de profondeur.


L’enjeu n’est pas seulement de sauver une profession. L’enjeu est démocratique. La démocratie va de pair avec une presse libre. Une presse véritablement libre ne peut pas être fade. Elle est naturellement engagée au service de l’intérêt général. Cet engagement doit permettre l’émergence d’un journalisme constructif, où le journaliste est un médiateur plus qu’un observateur, avec un regard à 360°C sur la réalité.

A l'invitation de la MACHINE A LIRE Anne-Sophie Novel présentera son livre ce 28 novembre à 18h30.

Les Médias, Le Monde et Nous, Anne-Sophie Novel, éditions Actes Sud-Colibris, 23 euros

 

Léa Cailleau
Léa Cailleau

Crédit Photo : Anne-Sophie Novel

Publié sur aqui.fr le 24/11/2019