Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Le Limousin perd toujours des habitants

L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques a publié, le 30 décembre 2019, les résultats du recensement de la population au 1er janvier 2017. Avec un total de 734.528 habitants en limousin, cette enquête confirme une diminution de la population dans les trois départements particulièrement marquée en Creuse.

Pas d'inversion de tendance d'après les derniers chiffres de l'INSEE arrêtés au 1er janvier 2017, le nombre d'habitants continue de baisser en Limousin avec une perte de 1 487 habitants par rapport à 2016. La Haute-Vienne comptait 374 426 habitants en 2017, la Corrèze 241 464 et la Creuse 118 638. Une tendance qui ne suit pas celle de la Nouvelle-Aquitaine puisque la Région a vu sa population augmenter pour atteindre 5 956 978 habitants, en hausse de 0,5 % par an depuis 2012. Elle se classe au 4ème rang national derrière l'Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France, devançant de peu l'Occitanie.

Pour les trois départements du Limousin, la baisse de la démographie s'explique par un solde naturel négatif entre 2012 et 2017 qui s'élève respectivement à -0,9% en Creuse, -0,4% en Haute-Vienne et -0,1% en Corrèze. Le nombre de naissances ne compense donc plus les décès et ce constat est valable pour dix des douze départements de Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, seules la Gironde et la Vienne affichent un solde naturel positif. Le vieillissement de la population s'accentue donc en Limousin et le nombre de femmes en âge d'avoir des enfants n'a pas progressé durant cette période. Quant au solde migratoire, il est heureusement positif en Corrèze avec +0,5% et en Creuse avec +0,4 % et nul en Haute-Vienne, une attractivité très relative mais qui permet de limiter quelque peu la baisse démographique. Car entre 2011 et 2017, le Limousin a perdu 6 544 habitants, l'INSEE avait en effet recensé 741 072 personnes en 2011.

Les agglomérations en baisse

En regardant l'évolution des principales villes du Limousin, on remarque une baisse démographique de Limoges avec un taux de variation annuelle 2007-2017 égal à - 0,5% soit 132 175 personnes en 2017. Le phénomène se vérifie également en Corrèze aussi bien à Brive-la-Gaillarde, qui conserve cependant sa première place avec ses 46 916 habitants (-0,7%), qu'à Tulle avec 14 836 personnes (-0,5%). En Creuse, les quatre villes principales enregistrent également une baisse au cours de cette décennie, ils étaient 13 161 à vivre à Guéret (-0,7%), 5 207 à La Souterraine (-0,3%), 3 366 à Aubusson (- 2,1%) et 2 572 à Bourganeuf (-1,4%). A l'inverse, les communes périphériques de Limoges attirent toujours à l'image de Couzeix qui peut se targuer d'un taux de variation annuelle 2007-2017 de 2,1% avec 9 268 personnes. A Panazol, il atteint 0,9% avec 10 972 administrés et 0,8% à Feytiat soit 6 123 personnes. Malgré une baisse de 0,4%, Saint-Junien conserve sa place de seconde commune haut-viennoise avec 11.202 habitants. Enfin en Corrèze, un scénario similaire se dessine à Malemort, commune qui jouxte Brive-la-Gaillarde, et progresse de 0,5% par an durant cette décennie soit 7 985 habitants lors du dernier recensement.

 

 

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo :

Publié sur aqui.fr le 05/01/2020