Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Pyrénées-Atlantiques : "Les élus que nous sommes ont besoin de confiance", le voeux de Jean-Jacques Lasserre

1

Elections municipales obligent, c'est aux maires, que le Président du Département des Pyrénées-Atlantiques a adressé les premiers mots de son intervention mercredi soir au Parlement de Navarre à Pau. Mieux, c'est « une pensée amicale » qu'a exprimé Jean-Jacques Lasserre pour ces élus de proximité, qui sont « la fierté et la raison de notre démocratie locale (...) tout à la fois le lien social, le référent, le facilitateur ou le gendarme bienveillant ». Des maires, venus nombreux pour assister à cette cérémonie des vœux, que Jean-Jacques Lasserre a voulue pour cette nouvelle année, tournés sur « la volonté et l'ambition pour notre département ». Mais il y avait tout de même un goût amer dans la traditionnelle galette des rois dégustée après le discours. En cause, la réforme de la fiscalité locale du gouvernement, vécu par le Conseil départemental « comme une perte de confiance », selon son Président.

Si les choses ont commencé en douceur par des louanges aux maires, et à leur engagement « sans faille, sans relâche », c'est avec un peu plus de fermeté, mais sans agressivité, que Jean-Jacques Lasserre a entamé la deuxième partie de son discours.

"Une perte de confiance"
Mettant en avant « le rôle majeur du Département dans l'équilibre politique et social de notre pays », le président centriste tire le fil de son raisonnement, demandant au gouvernement « un nouvel acte de décentralisation : une décentralisation basée sur la confiance et portée par une liberté de compétence et d'autonomie des moyens. » Autant d'éléments, qu'il estime remis en cause par la réforme de la fiscalité locale qui prévoit le transfert de la part départementale de l'impôt sur le foncier bâti au bloc communal, rappelle-t-il. En d'autres termes, pour le Président du Conseil départemental, cette réforme, qui « vise à amputer nos ressources (…) n'est pas bonne, tant elle est en inadéquation avec l'idée même de décentralisation. ». Et le message, clairement adressé au préfet, se poursuit : « Les élus que nous sommes ont besoin de confiance (…) chaque fois que l'autonomie fiscale est menacée nous le vivons comme une perte de confiance ».
Pour autant, en ce début d'année, Jean-Jacques Lasserre veut l'assurer, et rassurer ; « cet appel à plus d'autonomie fiscale ne signifie pas que le Conseil départemental adoptera une politique plus frileuse en 2020 ».

2020: "D'abord et évidemment sociale"
Une action 2020 qui sera « d'abord et évidemment sociale », indique Jean-Jacques Lasserre citant le Schéma Enfance-Famille, ou celui sur l'Autonomie, récemment révisé, sur lesquels sont engagés « de nouveaux et importants moyens », avec notamment un effort particulier sur les personnes âgées et le maintien et le soin à domicile, signale-t-il.
Autre axe d'action du Département : les mineurs non accompagnés pour lesquels a été structuré « un meilleur accueil en partenariat avec des opérateurs de qualité pour une mise à l'abri et une intégration plus efficace ». L'intégration et l'insertion, voilà encore un pan de l'action sociale dans lequel le Département se dit « très engagé ». En guise d'exemple, le Président cite l'ouverture à venir de deux nouvelles Ecoles de la 2ème Chance, une à Pau et une à Bayonne.

Deuxième type de politique mise en avant par le Président : la mobilité. Là encore de « très importants moyens » sont promis par Jean-Jacques Lasserre en matière d'infrastructure routière citant en exemple les précédentes réalisations des échangeurs autoroutiers de Peyrehorade, Caresse-Cassaber, d'Orthez, de Pau-Est /Berlanne. « Plus de 100 M€ d'autorisations de programme sur la voirie départementale ouvrent un travail continu d'amélioration et la création de structures nouvelles », rappelle-t-il à l'assistance.

Autre sujet abordé: le très haut débit, d'abord, dont l'année 2020 marquera « une montée en puissance opérationnelle avec des travaux partout dans le département », avec l'accueil de premiers abonnés « dans les prochaines semaines » assure l'élu. Les collèges ensuite avec l'évocation du plan pluriannuel d'investissement qui permettra notamment le début des travaux à Arette cette année, après ceux d'Anglet, de Saint-Etienne de Baïgory ou encore d'Oloron Sainte-Marie. Ou le Plan Montagne, « en phase active » qui agit tant sur l'offre touristique 4 saisons, que l'amélioration des conditions de travail des acteurs du pastoralisme ou encore sur la mise en sécurité du défilé du Portalet, en cours.


"Suscitons l'intérêt pour l'engagement public"
Regardant vers l'avenir le Président du Conseil départemental évoque l'innovation et l'environnement à travers la reconnaissance des Pyrénées-Atlantique au titre des 24 Territoires d'innovation français et un projet réunissant plusieurs dizaines d'entreprises autour de la transition énergétique et la transformation du modèle agricole. Enfin, autre innovation, cette fois sous forme d'annonce, « nous voulons créer plus de liens entre les habitants des Pyrénées-Atlantiques et le Département (...) une démarche qui me tient particulièrement à coeur », confie le Président Lasserre. Si aucune forme concrète de mise en œuvre de cette démarche n'est ressortie de son discours, si ce n'est l'entrée dans « une phase d'expérimentation », l'idée, souligne-t-il est « d'impliquer le citoyen dans sa capacité et son désir de participer à l'action publique », et plus particulièrement « à l'élaboration des politiques publiques et à leur évaluation ». Avec une promesse : « pas une caricature de participation citoyenne », et une belle résolution pour la nouvelle année « Donnons envie, suscitons l'intéret dans l'investissement pour l'engagement public ».

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 10/01/2020