Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | L'INSEE Nouvelle-Aquitaine dresse un bilan de conjoncture, un brin contrasté

Illustration croissance économique / récession - diagramme - graphique

En Nouvelle-Aquitaine, la création d'emploi décélère de nouveau lors du 3ème trimestre 2019 et devient atone dans le secteur tertiaire marchand, habituellement moteur de l’activité régionale. Le taux de chômage augmente légèrement malgré une baisse importante et générale du nombre de demandeurs d’emplois. La construction de logements ralentit globalement et l’évolution reste incertaine dans certains départements.... « Vers une fin d'année difficile ? », c'est ce qu'interroge la dernière note de conjoncture de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine, qui évoquant la le 3ème trimestre 2019, fait aussi un point sur l'année 2019.

Selon l'INSEE, au 3ᵉ trimestre 2019, la région Nouvelle-Aquitaine crée toujours de l’emploi en progressant de 0,1 %, soit une hausse de 2 200 postes, à parts égales entre le privé et le public. Le rythme ralentit sensiblement après un premier semestre signé par un volume historique de créations. En France hors Mayotte, l’emploi total augmente de 0,2 %. Sur un an, l’emploi total salarié croît de 1 % en Nouvelle-Aquitaine comme en France hors Mayotte.

En détail, c'est la Gironde tire la croissance de l'emploi tant sur le dernier trimestre que sur l'année tout en entière. En effet, sur un an, la Gironde progresse de 2,3 %, ce qui correspond à la création d’environ 15 000 emplois (trois quarts des créations néo-aquitaines). La Charente-Maritime et le Lot-et-Garonne sont dynamiques et progressent respectivement de 1,1 % et 1,6 %. L’évolution depuis 12 mois est moins favorable pour la Corrèze (– 0,5 %) et la Dordogne (– 0,4 %), soit des pertes respectivement de 500 et 400 emplois.

Industrie et construction, toujours porteurs d’emplois
Au 3ᵉ trimestre 2019, en Nouvelle-Aquitaine, l’industrie continue de créer de l’emploi avec une hausse de 0,2 %, soit 400 emplois supplémentaires, alors qu’au niveau national, l’emploi industriel reste atone et stagne pour le deuxième trimestre consécutif. La création d’emplois s’effectue principalement dans la fabrication d’autres produits industriels. Le secteur agroalimentaire est atone et les activités autour de l’énergie et l’environnement enregistrent une baisse de 0,3 % dans la région. La forte progression de la fabrication d’autres produits industriels provient de Gironde (+ 0,9 % dans ce secteur) et des Pyrénées-Atlantiques (+ 0,8 %). Mais sur un an, l’emploi industriel fléchit à 1 % dans la région quand son rythme stagne à + 0,6 % en France hors Mayotte.

En Nouvelle-Aquitaine, la construction confirme sa bonne santé en créant 500 emplois ce trimestre, soit + 0,4 %, comme au niveau national (+ 0,6 %). Avec une progression de 2,2 % sur un an, l’emploi dans la construction reste dynamique dans la région même si ce rythme est inférieur au niveau national (+ 3,1 %).

Un tertiaire marchant à la peine fin 2019

Le tertiaire marchand hors intérim, moteur de l’économie néo-aquitaine lors des trimestres précédents, quant à lui se rétracte nettement au 3ᵉ trimestre et ne génère pas d’emplois supplémentaires. La situation girondine, où plus de 1 200 emplois sont créés dans ce secteur (+ 0,4 %), contraste nettement avec des départements habitués à un secteur tertiaire marchand dynamique. La Corrèze perd 300 emplois, soit une baisse historique de 1 % dans ce secteur avec plusieurs activités fortement déficitaires comme le commerce et les activités de soutien aux entreprises. La Haute-Vienne recule de 0,5 % (– 230 emplois), la Dordogne de 0,4 % (– 160 emplois), la Vienne et les Pyrénées-Atlantiques de 0,3 % (respectivement – 180 et – 340 emplois) et la Charente-Maritime perd 140 emplois soit une baisse de 0,2 %. En France hors Mayotte, la création d’emplois progresse timidement de 0,2 % après plusieurs trimestres de hausses plus marquées.
Toutefois, note l'INSEE, sur un an, le rythme de créations dans l’emploi régional du secteur tertiaire marchand hors intérim est satisfaisant avec 1,3 % d’emplois supplémentaires, de même qu’en France hors Mayotte.

Quant à l’emploi intérimaire néo-aquitain il poursuit la tendance du trimestre précédent et recule très légèrement. En France hors Mayotte, il continue de baisser de 0,4 %, au même rythme que le trimestre dernier. Dans la région, les situations sont toujours très contrastées avec une forte instabilité d’un trimestre à l’autre, mais au total sur un an, l’emploi intérimaire est stable, quand il diminue de 1 % en France hors Mayotte. « Les fortes évolutions de ces dernières années laissent place à un nouveau cycle de variations plus éparses et irrégulières », constatent les rédacteurs du documents..

Sur le tertiaire non marchand, au 3ᵉ trimestre 2019, en Nouvelle-Aquitaine, l’emploi du secteur poursuit sa légère progression entamée lors des trimestres précédents. La situation est identique en France hors Mayotte, avec une hausse de 0,1 %. Sur un an, le secteur tertiaire non marchand progresse de 0,4 %, de même qu’en France hors Mayotte.

Chômage et création d'entreprises: du bon et du moins bon
En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage localisé était en constante diminution depuis début 2018. Il atteint 8,0 % de la population active ce trimestre, rompant avec la tendance comme au niveau national où il atteint 8,6 % de la population active. Tous les départements sont touchés par cette hausse et les taux de chômage varient entre 6,3 % dans les Deux-Sèvres et 8,8 % en Dordogne, dans le Lot-et-Garonne et en Charente-Maritime. Sur un an, le chômage régional baisse de 0,4 point et le niveau national se replie de 0,5 point.
Quant au nombre de demandeurs d'emploi, 500 940 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A, B ou C : c'est en Nouvelle-Aquitaine 1,4 % de moins qu’au trimestre précédent.Une baisse qui se constate dans l'ensemble des départements néo-aquitains. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emplois, toutes catégories confondues, baisse de 2,3 % en Nouvelle-Aquitaine et de 2,0 % en France hors Mayotte.

Enfin sur la création d'entreprise : elle reprend au 3ᵉ trimestre 2019. 17 500 entreprises ont été créées en Nouvelle-Aquitaine (+12,9 %) après un deuxième trimestre chahuté. Cette reprise concerne tous les secteurs et tous les types d’entreprise. Même celles du commerce, transports, hébergement et restauration, quoique moins dynamiques que les autres, signent leur retour après un début d’année moins porteur. Les micro-entreprises progressent de 20,7 % ce trimestre alors que les autres types de création sont en hausse de 7,9 %. En France, le nombre de créations confirme la reprise entamée en début d’année (+ 4,1 %), les micro-entreprises rejoignant cette tendance (+ 2,6 %).
Sur un an, les créations d’entreprises augmentent en Nouvelle-Aquitaine (+ 19,0 %), comme en France (+ 19,8 %). Les défaillances d’entreprises néo-aquitaines décroissent encore légèrement ce trimestre (– 1,6 %), de même qu’en France (– 2,1 %). Néanmoins, sur un an, elles augmentent en Nouvelle-Aquitaine (+ 1,7 %) alors qu’elles diminuent au niveau national (– 1,7 %).

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Mediamodifier - Pixabay

Publié sur aqui.fr le 13/01/2020