Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Station de Lanaud : Les jeunes taureaux ont trouvé preneur

Jour d'affluence à la Station de Lanaud pour la 2ème vente de la saison de jeunes

La Station Nationale de Qualification de Lanaud à Boisseuil (Haute-Vienne) a procédé sa 2ème vente de l'année de jeunes veaux, les 15 et 16 janvier. Elle s'est soldée par d'excellents résultats avec 100 % des Reproducteurs jeunes vendus ainsi que 87 % Espoirs. Au total, 24 animaux partiront pour l'international.

Pour cette 2ème vente de la saison, les acheteurs se sont déplacés massivement pour voir défiler sur le ring de la Station Nationale de Qualification de Lanaud, les 53 animaux à vendre en catégorie Espoirs et les 49 Reproducteurs Jeunes (RJ) provenant de 87 élevages issus de 24 départements. Cette 2ème série jugée « de très bonne qualité » comprenait, en majorité, des veaux de type mixte, quelques uns plus précoces, d'autres plus tardifs et quatre mâles génétiquement sans cornes. Les éleveurs de l'Aveyron étaient les plus représentés avec vingt et un taureaux à vendre, les Hauts-Viennois en comptaient seize et les Corréziens treize.

La totalité des RJ ont été vendus aux enchères soit un prix moyen de 5 457 €, la mise à prix étant de 4 400 €. Neuf ont été achetés par des éleveurs installés en Belgique, Italie, Espagne et Pologne. La palme de la meilleure vente est revenue à « Obélix », né au GAEC Lebourg (Creuse) qui a affolé le compteur avec une enchère à 15.200 € par l’EARL Grelaud (Creuse). Ce mâle « de type mixte complet, très épais dans son filet, avec une cuisse bien rebondie et un excellent quartier arrière » restera dans son département d'origine. Trois autres taureaux ont franchi la barre des 10.000 €, « Obiwan » né chez Liliane Thimonnier (Haute-Vienne), acheté 15.100 € par Jean-Philippe Brossillon (Indre-et-Loire) ; « Oeillet » né à l’EARL des Mésanges (Moselle) adjugé 11.500 € à la SCEA Chapelain-Avril, à l’EARL du Bois au Bé et à l’EARL de Lileho (Côtes d'Armor) et « Opium » né au GAEC de La Martinière (Maine-et-Loire), acheté 10.000 € en copropriété par l’Earl Hérisson (Morbihan) et Gildas Larno (Sarthe). Les éleveurs creusois et haut-viennois ont été les principaux acheteurs.

Près d'un quart à l'export

Concernant les Espoirs, 46 des 53 jeunes taureaux ont trouvé preneur soit 87%. Quinze iront rejoindre des exploitations en Espagne, Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie. Le prix moyen a atteint 3 402 € pour un prix de départ de 2 500 €. Le meilleur Espoir « Oblige » a été adjugé 4 800 €, caractérisé par « une bonne rectitude de dessus, une cuisse longue et large, étant très bien racé. » Né au GAEC du Patus (Aveyron), il commencera sa carrière de reproducteur au sein de l’EARL Urbain (Creuse).

Il a été suivi de près par « Oman », né à l’EARL Rouches (Aveyron) vendu 4.600 € à des éleveurs tchèques ; « OVNI », né à la SCEA Chapelain-Avril (Côtes d'Armor) acheté au même prix par le GAEC Dessalas (Charente) et « Osty », né au GAEC de Clairefontaine (Creuse) adjugé 4.500 € au GAEC Robert (Haute-Vienne). Une vente qui a satisfait les organisateurs. « Si le contexte n’a que peu évolué, cours de la viande, sécheresse et campagnes anti-élevage), cette 2ème série de haut niveau démontre une nouvelle fois le rôle moteur que joue la Station Nationale ainsi que la valeur refuge que constitue la génétique française et le « made in Lanaud constate la direction. Vingt-quatre jeunes taureaux, soit 23.5%, sont exportés dans 7 pays différents ! De quoi être résolument confiants pour cette année qui débute. »

Corinne Merigaud
Corinne Merigaud

Crédit Photo : Station Nationale de Lanaud

Publié sur aqui.fr le 21/01/2020