Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | La Préfecture, les forces de l'ordre, Domofrance, ensemble contre l'insécurité en Gironde

Patrick Mairesse, Fabienne Buccio, Francis Stephan, Olivia Poupot

Les représentants de la préfecture de la Gironde, la police et la gendarmerie départementale ainsi que le groupe Domofrance se sont réunis le 24 janvier dernier à Lormont, pour signer une convention de partenariat pour la sécurité des quartiers d’habitats sociaux. Cette signature sans précédent, répond aux actes de vandalismes et au sentiment d’insécurité dans certains quartiers sensibles de Gironde. Retour sur les grandes lignes de cette « coopération renforcée ».

Cortège étonnant dans les rues de Lormont. Composé de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde Fabienne Buccio, l’inspecteur général Patrick Mairesse directeur départemental de la sécurité publique, Olivia Poupot colonelle et commandante du  groupement de gendarmerie de Gironde, ainsi que le directeur général de Domofrance Francis Stephan, accompagnés du maire Jean Touzeau. Ils ont ensemble réalisé un tour du quartier, sous les yeux incrédules des habitants, avant la signature de la convention.

Sécurité et cohésion

Les grandes lignes de cette stratégie « tranquillité résidentielle et cohésion sociale », sont une coopération entre les différents services des forces de l’ordre, l’État et Domofrance pour répondre à l’insécurité des habitants de quartiers sensibles. Pour cela, des référents spécialisés seront choisis dans chacune des organisations pour faciliter les échanges d’information et les démarches juridiques comme le dépôt de plaintes pour les locataires. Les interventions des forces de l’ordre seront facilitées dans les bâtiments, « l’idée est vraiment de travailler main dans la main avec les services de Domofrance, pour avoir une réponse coordonnée et efficace » explique la colonelle Olivia Poupot. Sans oublier le déploiement du système de vidéosurveillances et des actions de sensibilisation et préventions. Les logements concernés sont les quartiers prioritaires de la ville (QPV) par exemple Lormont (Génircart, Carriet), Floirac (Jean-Jaurès) ou Talence (Thouars). Mais aussi des « communes sensibles » parmi elles, Ambès, Carbon-Blanc, Libourne.

Évolution

« Nous logerons 90 000 habitants en Nouvelle-Aquitaine, nous devons en premier lieu apporter la tranquillité à nos concitoyens »  souligne le directeur général DOMOFRANCE, il a salué le travail des équipes sur place, qui parfois sont soumises à de grosses pressions dans le climat actuel. La préfète de la Gironde se réjouit de cette « convention de proximité » et « espère que cela va faire tache d’huile auprès d’autres bailleurs » qui pourraient s’inspirer de cette coopération, à laquelle il ne manque plus qu’à faire ses preuves.

Margaux Bonfils
Margaux Bonfils

Crédit Photo : MB

Publié sur aqui.fr le 25/01/2020