Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | "L'économie de la Dordogne ne va pas si mal", selon le Préfet

1

Dans le climat anxiogène actuel, le préfet Frédéric Périssat a souhaité évoquer les bonnes nouvelles pour l'emploi et l'économie dans son tour d'horizon de l'actualité. En 2019, le chiffre d'affaires de l'économie de la Dordogne enregistre une hausse et atteint 11,3 milliards d'euros. Les investissements dans les entreprises progressent de 4 % par rapport à l'année 2018, c'est la meilleure année depuis 2015. A fin décembre, le montant cumulé des exportations atteint 61,5 millions d'euros. Le marché immobilier est aussi très actif. Un bémol cependant, la situation d'Eurenco à Bergerac.

Lors de son point presse de rentrée, le préfet de la Dordogne, Frédéric Périssat, a tenu à souligner les bonnes nouvelles pour la Dordogne. La situation des entreprises ne va pas si mal  : le  chiffre d’affaires de l’économie départementale n a pas été  égalé depuis cinq ans.

A la fin décembre, selon les Finances publiques, il est de 11,3 milliards d’euros. On assiste également à une progression des investissements dans les entreprises, y compris dans le secteur agricole (+ 8%). Les industries manufacturières voient leurs investissements augmenter de + 3 % . Ce sont les collectivités publiques qui ont le plus investi l’an dernier, en particulier dans le secteur de la construction  et du logement: elles représentent à elles seules 20,6 %. Le montant cumulé des exportations à fin décembre est de 61,5 millions d’euros, c’est le chiffre le plus élevé constaté depuis les cinq dernières années. Le marché immobibilier est très actif : il est dopé par les aides à la rénovation thermique des bâtiments. L’agence nationale de l’amélioration de l’habitat (ANAH) a versé 10 millions d’euros.

Le préfet s’est également félicité des chiffres du chômage : le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 1,4% par rapport au trimestre précédent et de 4% sur un an. Cette diminution concerne toutes les catégories. "Souvent, le département de la Dordogne est en retrait par rapport à la situation régionale, là, nous sommes sur un niveau à peu près comparable. On observe également une forte hausse du nombre de contrats d'apprentissage, de + 7,9 % grâce à la simplification et à l'assouplissement des mesures. Plus de 2000 de contrats ont été signés à fin  novembre 2019,"  a commenté Frédéric Périssat. De nombreux secteurs peinent à trouver de la main d'oeuvre qualifiée, tout particulièrement le bâtiment et dans le secteur de l'hôtellerie restauration. Le nombre de défaillances d'entreprises a aussi diminué (-60)

Condat et Eurenco

Au chapitre des bonnes nouvelles, le Préfet compte sur les annonces officielles dans les prochaines semaines concernant les papèteries de Condat, au Lardin-Saint-Lazare. L'Etat et la Région Nouvelle-Aquitaine travaillent ensemble sur le dossier d'aide à l'énergie. "Il y a un nouveau pacte d'actionnaires qui a accepté le plan d'activité de la direction, qui passe par des investissements très importants pour faire évoluer la ligne 8 et la réorienter sur une nouvelle production plus porteuse, précise le Préfet. Par contre, il y a de vraies interrogations sur Eurenco à Bergerac où les difficultés sont récurrentes : les interimaires ont vu leur contrat interrompu fin décembre et la cadence de l'activité n'est plus celle qu'elle était . L'entreprise devrait cependant annoncer le maintien de l'activité sur le site : des commandes sont attendues dans le courant de l'année : elles devraient permettre de lisser l'activité sur l'année afin de ne pas toucher aux emplois pérennes. "L'important est de préserver l'emploi sur place afin de ne pas toucher aux compétences locales. Nous prenons les mesures nécessaires pour y parvenir."

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 03/02/2020