Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Lifting énergétique pour la bibliothèque Mériadeck à Bordeaux

La bibliothèque Mériadeck au coeur des Assises

Le Palais des Congrès de Bordeaux accueille actuellement la 21ème édition des Assises Européennes de la Transition Energétique. Pendant trois jours, près de 3 500 participants issus du monde économique, politique et de la société civile se retrouvent donc pour débattre et partager leur expérience de la transition énergétique des territoires autour d’un programme riche de conférences. Parmi les sujets abordés : les opérations de rénovation énergétique de la bibliothèque municipale de Bordeaux, « un enjeu capital pour ce site qui conserve des manuscrits inestimables et un défi pour les équipes qui rénovent les systèmes de production énergétique dans un site resté ouvert au public », selon Jean-Michel Duran, directeur du patrimoine à Bordeaux Métropole …

En ce 29 janvier - deuxième journée des Assises Européennes de la Transition Energétique – l’Amphi B du Palais des Congrès de Bordeaux a accueilli une conférence autour de la rénovation de la bibliothèque municipale de Bordeaux, la bibliothèque Mériadeck. Jean-Michel Duran, directeur du patrimoine à Bordeaux Métropole, Yannick Girard, chargé d’affaire chez Energie et Services, Guillaume Dewilde, responsable de site SPIE Facilities et Romain Vignolles responsable développement SPIE Industrie et Tertiaire (leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications) sont intervenus pour présenter les travaux mis en œuvre pour moderniser les installations. « Ce projet titanesque de la rénovation des installations techniques de ce site emblématique de Bordeaux a mobilisé de nombreuses expertises, au sein d’un milieu occupé, sensible car pourvu de manuscrits précieux, et long parce qu’en plusieurs phases », détaille Jean-Michel Duran.
En effet, la bibliothèque Mériadeck est l’une des plus grandes de France. « C’est aussi le plus gros consommateur d’énergie de tous les sites patrimoniaux de Bordeaux », ajoute Jean-Michel Duran. Elle détient plus d’un million de documents et abrite les fonds de la ville, soit 300 000 livres, estampes et manuscrits dont ceux de Montaigne, Montesquieu et Mauriac. Les objectifs de cette rénovation étaient multiples : améliorer les conditions de conservation des documents ainsi que l’expérience usager, réduire les consommations énergétiques en trois temps en réhabilitant les installations de production d’énergie, en traitant l’air des magasins ainsi que celui des espaces publics et des bureaux.

Solutions innovantes
« Au préalable, notre travail fut de faire un état des lieux des installations existantes, explique Yannick Girard, chargé d’affaire chez Energie et Services. Nous nous sommes rendu compte qu’aucun comptage divisionnaire n’existait. On ne savait pas où partaient les kilo water. Donc nous avons mis en place des compteurs ce qui permait aujourd’hui de suivre les consommations ». Ainsi, des compteurs électriques, de chauffage, de géothermie et d’eau ont été installés. Au cours de ces travaux, les experts ont adopté une démarche écoresponsable en réhabilitant l’existant. En effet, « nous nous sommes demandé comment exploiter les équipements déjà en place, comme les hydroaccumulateurs utilisés comme point d’accumulation de chaleur durant les heures creuses. Nous avons décidé de les considérer comme des Réservoirs TAMPON ce qui permet une économie dès l’utilisation de la recharge stockée dans les ballons et ce qui évite d’acheter en plus de la chaleur via la géothermie. » Aussi, toujours dans le souci de réutiliser l’existant, il a été acté de repenser la disposition dans le local technique. « Cette nouvelle organisation permet de diminution des cheminements de gaines et diminuer les pertes de charges », précise Guillaume Dewilde, responsable de site SPIE Facilities. Aussi, les moteurs Electronic Control ont été remplacés ce qui « induit des économies sur le même volume d’air brassé et évite la perte de rendement dues aux glissements ».

Satisfaction
Aujourd’hui, grâce à ces travaux de rénovation énergétique, une baisse significative des consommations a été observée dès 2014 suite au changement des Groupes Froids Quantum ainsi qu’en 2019 à l’issue de la tranche de réfection de 2018. « Nous avons les moyens de constater ces évolutions positives de consommations grâce aux nouveaux compteurs, ajoute Yannick Girard. Aussi, nous avons réussi à réguler la température à 0,1/0,2°C par rapport à ce que nous souhaitions dans les magasins et cela nous a agréablement surpris, car si l’hygrométrie est trop basse, l’air devient très sec et cela peut casser les pages. En revanche, si elle est trop haute, l’atmosphère devient humide et les livres peuvent s’abîmer plus vite, donc il faut trouver le bon ajustement ». Autre satisfaction, celle du travail en équipe des acteurs clés et spécialistes sur leur domaine d’action. « L’équipe de maîtrise d’œuvre a été opérationnelle tout de suite car compétente notamment sur la conservation d’œuvre et a bien compris les enjeux de cette rénovation », souligne Jean-Michel Duran. Yannick Girard de renchérir « nous avons pu nous appuyer sur les connaissances de Guillaume Dewilde et son équipe pour proposer une installation optimale. Donc au lieu d’apporter des solutions toutes faites, nous avons pris le temps de connaître l’installation grâce à une équipe d’experts en la matière. »

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 29/01/2020