Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Quand le fameux béret béarnais retrouve des couleurs basques

Béret Laulhère

Si le célèbre béret béarnais est devenu basque, c'est la faute de Napoléon III qui a cru à Biarritz que les ouvriers qui retapaient la Villa Eugénie portaient une coiffe locale. La Perle de la Côte basque, impériale déjà en matière de communication, a entretenu la légende envoyant, ses origines béarnaises et oloronaises, précisément, aux oubliettes. Laulhère est la dernière fabrique ancestrale de bérets de cette sous-préfecture des Pyrénées Atlantiques qui en a connu 8. Quand 21 étaient recensées dans l'Hexagone. Rachetée en 2012 par la Gersoise Rosabelle Forzy, elle s'amarre aujourd'hui au...Pays basque.

Fin 2018, la dernière fabrique historique de bérets en France, installée à Oloron ouvrait pour la première fois un magasin au Pays basque, à Saint-Jean-de-Luz. Un an plus tard, la Maison Laulhère - c'est son nom - a une nouvelle fois choisi les rivages basques pour lancer son nouveau concept : La Boutique du béret au cœur de Bayonne. Bayonne dont les parachutistes du 1er RPIMa, élite de l'Armée de terre, portent depuis des lustres...le béret Laulhère. Ouverte en décembre, elle a été inaugurée ce mardi au 21 de la rue piétonne d’Espagne, à proximité du magasin de linge basque tenu par la mère de la chanteuse Anne Etchegoyen. Comme un retour aux sources de ce béret basque... originaire du Béarn.
Déjà au Pays basque, Jean Borotra, « le Basque bondissant », un des « Quatre Mousquetaires » qui se sont notamment illustrés avec l'équipe de France en Coupe Davis dans les années 1920 et 1930 portait le béret comme les pilotaris et des rugbymen.

Une histoire qui nait en 1840, s'endort et renaît en 2012

"Laulhère est une entreprise classée patrimoine vivant", dit avec  fierté  le Lot-et-Garonnais Jean-Michel Gibert installé depuis 1999 à Saint-Jean-de-Luz, qui est devenu le relais, presque par hasard de l'amarrage de la marque à Saint-Jean-de-Luz, puis depuis peu à Bayonne. "Ma petite-nièce, Charlène était au lycée avec Solène Forzy , soeur de la Gersoise Rosabelle Forzy, qui a acquis l'entreprise en septembre 2012. Elle a été épaulée pour cette renaissance par un Irlandais, Mark Saunders, directeur du marketing de la marque. Aujourd'hui,  plus qu’un point de vente pour la marque Héritage par Laulhère, ce lieu, 100% dédié aux bérets, retrace sur ses murs l’histoire de ce couvre-chef et celle de la maison bi-centenaire. 

Anecdotes, dessins et photos permettent aux Basques et aux touristes amoureux de la région de découvrir les dessous du béret confectionné avec passion.  Cette boutique est la deuxième pour Jean-Michel Gibert, déjà propriétaire de celle de Saint-Jean-de-Luz. Cet ambassadeur, passionné de bérets, prend plaisir à valoriser la Fabrication Française et le savoir-faire artisanal de la Maison Laulhère : confection de tous les modèles dans la plus pure tradition et intégralement sur le territoire français, à Oloron-Sainte Marie, au pied des Pyrénées. Ce procédé de fabrication, le même depuis 1840 valorisé donc depuis 2013 par le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » l'est aussi par celui  « Origine France Garantie » et par une recherche systématique de l’excellence. Nouveau modèle de distribution pour la Maison Laulhère, ce concept inédit est un pas de plus franchi pour faire rayonner le béret, symbole éternel de la France et du Sud-Ouest.
Si Jean-de-Luz a permis à la marque de connaître une notoriété supplémentaire, Nathalie, qui tient le magasin de Bayonne a eu un jour la surprise de voir l'acteur Philippe Torreton venir en acquérir un. Et revenir le lendemain pour en faire cadeau à un des proches.

Che Guevara, "ambassadeur" international de Laulhère

 

Mais il faut dire qu'un des meilleurs ambassadeurs de la marque aura été le Che et son béret à étoile de "comandante". "C'est par hasard que l'on a appris qu'il venait d'Oloron, même si en Amérique du sud, en Uruguay et en Argentine, le béret et très populaire, explique Jean-Michel Gibert. C'est un journaliste allemand qui à rendu visite à Miami à un ancien compagnon du Che possèdant encore un béret. Il a fait des photos vues par hasard par un ancien ouvrier de Laulhere qui a reconnu l écusson, aux armes du Béarn, qui  était sur des bérets Laulhère dans les années 60."

Maison du béret

Aujourd'hui, il y a deux entités Laulhère. La marque Laulhère dont le savoir-faire est recherché par des entreprises du luxe et "Héritage Laulhère", correspondant à l'ensemble des produits traditionnels. Beyonce a ainsi porté un béret en cuir à l'occasion du défilé de mode de l'une d'entre elles. Vouées à se développer en 2020, de nouvelles Boutiques du Béret ouvriront prochainement, notamment à Lourdes en mars.
En attendant, Jean-Michel Gibert, a eu une surprise devant son magasin de Sant-Jean-de Luz: en passant devant la boutique  deux ados ont lancé: "Laulhère? mais c'est le sujet éco qu'on a eu en Bac pro..." Si la notoriété de la marque oloronaise démarre sur les bancs des lycées, alors c'est bon signe pour son développement.

 

 

 

 

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Publié sur aqui.fr le 23/02/2020