Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Les Rencontres Cinéma et Société : la femme sous tous les angles

Rencontres Cinéma Société

« Les filles sages vont au Paradis, les autres vont où elles veulent. » Ces mots introduisent la programmation des 15èmes Rencontres Cinéma et Société qui auront lieu à Tulle et dans ses alentours, du 30 avril au 10 mai. Cette année, les projections, rencontres et débats organisés par le collectif Autour du 1er Mai, seront orientés par le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir. Les Rencontres 2020 seront l’occasion d’apprécier des œuvres rares ou inédites et de mettre en valeurs des questions actuelles tournant autour du féminisme, de la sexualité et du sexisme dans le 7e art.

C’est en 2005 que l’association Autour du 1er mai se constitue. Cette dernière existe avant tout pour partager le cinéma dans sa multiplicité, la diversité de ses formes et pour aider ceux qui le souhaite à trouver des films (grâce à une base répertoriant des films de société). Depuis 15 ans, Autour du 1er mai organise tous les ans les Rencontres Cinéma et Société. Cet événement culturel et artistique consiste en 10 jours de projections-rencontres autour d’un thème qui questionne la société, au début du mois de mai, en présence de réalisateurs, d’historiens, de critiques de cinéma… Cette année le thème qui questionne notre société est celui de la femme et de sa place dans le monde actuel et dans le 7e art...

Quelles sont les relations entre le cinéma et la société ? Voilà la question que se pose chaque année les festivaliers et organisateurs des Rencontres Cinéma et Société à Tulle, en Corrèze. La philosophie d’ensemble du festival est singulière. « Nous souhaitons montrer des films (fictions, documentaires, films militant, etc) qui expriment des alternatives et qui inventent un peu d’autres conditions pour vivre dans ce monde », explique Sylvie Dreyfus-Alphandery, organisatrice des Rencontres. « Les films présentent des gens qui vivent debout et donnent des envies de changer le monde. » continue t-elle. La programmation pour cette édition 2020 est définitivement engagée et ouvre une porte vers un vrai questionnement à propos de la sous-représentation dans le cinéma de certaines figures, et notamment de la femme. 

Carte blanche pour le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir 

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, en plus d’archiver et de produire du cinéma, pratique l’éducation à l’image avec des ateliers qui développent un point de vue féministe. Cette pratique tournée vers la pédagogie et le débat vient rejoindre l’essence de ces Rencontres Cinéma et Société. Avec l’effervescence du mouvement "Metoo" dans le monde, comment passer à côté du sujet de la revendication féministe actuelle ? Cette carte blanche qui a été accordée, par Autour du 1er Mai, au Centre Simone de Beauvoir promet une programmation dense : portraits d’artistes, documentaires féministes, fictions aux héroïnes qui s’expriment, se battent, sont solidaires, aiment et films d’animation expérimentaux également... « Nous avons concocté une programmation pour montrer ce qui se passe en ce moment. Le Centre a regardé les sorties récentes en cinéma et beaucoup de réalisatrices ont produit cette année. Nous avons essayé également de faire que cette programmation soit internationale : France, Belgique, Afrique du Sud, Etats-Unis, Brésil, Kenya, Macédoine, Bengladesh, Pérou ou encore en Argentine. Il y aura des documentaires et des films de fiction. La plupart des films datent de 2014 à 2020 » expose Nicole Fernandez Ferrer, déléguée générale du Centre.

Un programme riche et résolument engagé

Les films traiteront de beaucoup de sujets différents : de quoi satisfaire toutes les sensibilités ! Droit de vote, engagement politique, du droit des femmes travailleuses, des LGBT phobies, du sport, de la maternité, de l’IVG, des adoptions forcées, de la religion, de l’identité masculine, du genre, de la transition, de la prostitution, de l’écologie, de l’agroécologie, de l’art, de l’amour, du génocide, des vidéos des premiers temps et du rôle des actrices... Ce beau parcours complet mènera à des débats avec le public. L’intérêt avant tout est d’échanger des idées à partir de supports parfois inconnus du public.

Au milieu de ce programme alléchant, quelques pépites se démarquent. Le cultissime film-documentaire de Delphine Seryg (fondatrice du Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir), sera diffusé le 10 mai à 16h15 au cinéma Véo dans la ville de Tulle. Ce film parfaitement documenté présente de nombreuses interviews d’actrices françaises et américaines, questionnant leur rapport à la féminité et leur rôle. Un classique du cinéma français qui passionnera le public pendant 2 heures. Ces Rencontres 2020 ne se passent pas uniquement dans la ville de Tulle. Le festival nous fait voyager également en campagne pour découvrir d’autres salles de cinéma, en plein cœur de la Corrèze. Ne manquez pas, par exemple, le film Femmes rurales en mouvement, en présence de la réalisatrice, Héloise Prévost. Ce film dresse le portrait de femmes du nord-est du Brésil, qui se battent pour que l’on reconnaissent leurs statuts de paysanne travailleuse. Un sujet atypique, peu connu mais qui toujours, à l’image de l’esprit des Rencontres Cinéma et Société, éveille les consciences et développent l’esprit critique.

Pour découvrir l’entièreté de la programmation, rendez-vous sur le site autourdu1ermai.fr

Lucile Bonnin
Lucile Bonnin

Crédit Photo : LB/ Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 29/02/2020