Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | "La Maison de Louis", un projet d'école pour les jeunes avec autisme à Bordeaux

1

Le 2 avril 2020, à l’église St Croix, aura lieu un concert d’une partie des musiciens de l'Orchestre de Paris et de l'Opéra de Bordeaux avec la participation du pianiste soliste Nicholas Angelich. Ce concert de soutien reversera l’entièreté des bénéfices à la Maison de Louis, une école pour les jeunes atteints d’autisme à Bordeaux. L’ouverture de cette école est prévue pour septembre 2020, sous l’impulsion de Laurence Gaussen qui depuis le diagnostic de son fils Louis atteint d’autisme se bat pour que les jeunes autistes puissent bénéficier d’une solution inclusive leur permettant de suivre une scolarité ordinaire.

La maison de Louis est née de l’esprit de Laurence Gaussen, maman d’un garçon de 14 ans, Louis, a qui on a diagnostiqué il y a deux ans de l’autisme. Alors que même les dispositifs ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) ne pouvaient accueillir son fils, Laurence se voit obligée de placer son enfant dans un institut médicosocial. « C’était une situation très complexe qui a fait germer en moi l’idée de ce dispositif que je tente de mettre en place dans la Maison de Louis », explique Laurence Gaussen. En effet, la Maison de Louis est une structure dont l’ouverture est prévue pour septembre 2020, qui à terme pourra accueillir 20 jeunes de 12 à 25 ans présentant des troubles du spectre de l'autisme. L’objectif final c’est d’aider le jeune à pouvoir atteindre une autonomie sociale par la réintégration en milieu scolaire ou dans le monde professionnel.

L’inclusion en milieu ordinaire, fer de lance de la Maison de Louis

 Ce dispositif repose à la fois sur différentes approches comportementales, teacch et ABA, mais surtout sur l'inclusion avec un accompagnant formé en milieu ordinaire. « Il est important de travailler avec des personnes formées car elles sauront détecter les crises du jeune et elles auront les clés pour les calmer », assure Laurence. Cette compréhension des symptômes de l’autisme, elle n’est pas évidente même pour les parents, « souvent au début j’avais tendance à hausser le ton avec Louis quand il s’énervait mais finalement grâce à différents conseils j’ai compris que dans cette situation il valait mieux au contraire que je baisse progressivement la voix jusqu’à presque chuchoter », raconte Laurence. Tous ces conseils, des psychologues seront là pour les prodiguer aux proches des jeunes en même temps qu’ils assureront leurs suivis, puisque la finalité du projet c’est que les enfants puissent quitter cette structure et vivre en milieu ordinaire sans aucune crainte.  

Une initiative soutenue par de nombreux mécènes

Aujourd’hui l’initiative bénéficie du soutien de nombreux mécènes qui voient dans ce dispositif une solution intéressante pour palier le manque de moyens spécifiques pour l’inclusion des enfants atteints d’autisme. Parmi ces financeurs on compte de gros groupe comme SANOFI ou encore Harmonie Mutuelle, mais le dispositif de la Maison de Louis demande un budget annuel de fonctionnement de presque 300 000 euros. Une somme conséquente puisque selon Laurence les besoins de départs des jeunes seront très importants, « il faudra au début que les enfants soient accompagnés quotidiennement donc il sera primordial de mettre en place les moyens suffisants pour pouvoir les suivre efficacement », reconnait la maman de Louis. Un coût qui sera aussi en partie combler par une participation des familles. De l’ouverture de cette école découlera en plus la création de 7 emplois salariés, dont 5 accompagnants, 1 enseignant et 1 responsable, sans compter les prestataires qui assureront la prise en charge thérapeutique.

Aujourd’hui Laurence a recueilli presque 1/3 de la somme nécessaire au projet et elle compte sur le concert organisé le 2 avril à 20h à l’église St Croix pour l’aider à financer un peu plus le lancement de la Maison de Louis. Avec la participation exceptionnelle du pianiste soliste Nicholas Angelich et d’une partie des musiciens de l'orchestre de Paris et de l'Opéra de Bordeaux, la soirée s’annonce sous les meilleurs auspices. La totalité de l’argent récoltés par la vente des places sera reversé à la Maison de Louis.

Si vous souhaitez vous inscrire pour cette soirée (tarif 30€) ou avoir plus d’informations : lamaisondelouis.fr

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : La Maison de Louis

Publié sur aqui.fr le 12/03/2020