Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

1

La ligne de chemin de fer qui relie Limoges à Brive est actuellement coupée entre St-Yrieix et Objat. Afin de commencer les travaux au plus vite des études d’avant-projet ont été commandées par la région Nouvelle-Aquitaine à la SNCF Réseau. Le Conseil régional qui finance le projet à hauteur de 47 millions d’euros estime par l’intermédiaire de Renaud Lagrave, son vice-président en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, que « cette ligne est très importante pour la région ».

La ligne de train qui relie Limoges à Brive fait une centaine de kilomètres et elle voit circuler sur ces voies environ 4500 trains par an et 250 voyageurs par jour. Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, en charge des infrastructures, des transports et des mobilités rappelle que « ce qui vu de Paris peut sembler être une petite ligne est en fait une ligne très importante pour la région ». C’est pourquoi des travaux de modernisation étaient nécessaires avec une partie très urgente puisque la jonction St-Yrieix/Objat était coupée depuis juillet 2018 à la suite de l’éboulement d’un remblai. La ligne n'étant pas électrifiée c’est donc avec du matériel diesel qu’elle fonctionne, mais la Région envisage de la modifier pour pouvoir accueillir des trains à batterie. Mais avant d’envisager le début des travaux, les techniciens doivent se pencher sur les types d’interventions nécessaires.

Les études d’avant-projet sont en cours de réalisation

Les études d'avant-projet permettent de vérifier la faisabilité et les couts du projet avant de commencer les travaux. Elles permettent de rendre compte l'état de la voie dans le détail, vérifier la plateforme, les passages à niveau, la signalisation, etc. Cette étape est relativement bien avancée et la Région a demandé à SNCF Réseau d'enchainer directement les travaux après la fin de l'étude. Mais la situation initiale évolue puisque la Nouvelle-Aquitaine étudie la possibilité de passer par la SYSTRA pour la rénovation du tronçon fermé entre St-Yrieix et Objat, « nous sommes actuellement en cours d’étude en parallèle afin de voir si une régénération originale qui ne passerait pas par SNCF Réseau, mais par une société qui s'appelle SYSTRA serait possible », explique le vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine. Cette proposition pourrait être moins chère et surtout plus innovante afin que les voies durent plus longtemps et avec un entretien moins complexe à réaliser. SYSTRA réalise notamment des voies sur dalles bétonnées plus résistantes et avec une amplitude de mouvement pendant le passage des trains plus importante.

Un projet chiffré à un peu plus de 47 millions d’euros

C’est dans le cadre du Contrat de Plan État Région (CPER) que la maquette du projet avait été finalisée avec l'ancienne Région Limousin puis de nouveau validée par la Nouvelle-Aquitaine pour un cout total de travaux sur l'ensemble de la ligne de 47 millions d'euros avec une part de l'État à 1,79 million, SNCF réseau à 4 millions et les 41,5 millions restants étant à la charge du Conseil régional. Pourtant la Région Nouvelle-Aquitaine décide de rajouter 5 millions d’euros au projet initial, « ces 5 millions d'euros supplémentaires ont été débloqués en urgence pour éviter une limitation de vitesse entre Nexon et St-Yriex, il fallait faire en sorte de rajouter ce budget et c'est la Région seule qui s'est engagée », explique Renaud Lagrave. Des travaux vont malheureusement prendre du retard étant donné la propagation du Covid-19.

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 31/03/2020