Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Le Département de la Dordogne prépare l'après confinement

1

La plupart des chantiers du conseil départemental de la Dordogne sont stoppés depuis la mi mars, en raison du confinement. Germinal Peiro, le président du Départemental de la Dordogne souhaite en premier lieu relancer les travaux dont les appels d'offres sont validés. Avec l'augmentation prévisible du montant des aides sociales pour la collectivité, il envisage de recourir à un emprunt exceptionnel pour soutenir les petites entreprises, notamment celles du bâtiment. Parmi les autres pistes de soutien à l'économie périgourdine, le soutien aux circuits courts et au tourisme, en difficulté.

Le soutien à l'activité économique n'est plus du ressort des conseils départementaux. Pourtant, Germinal Peiro, président du Département de la Dordogne, lors d'un point presse, après avoir salué les 2300 agents qui sont au travail, s'est dit préoccupé par la relance de l'économie périgourdine. Il a fait quelques annonces, dans un contexte d'explosion prévisible des aides sociales, notamment du RSA et d'une diminution des recettes des droits de mutations immobiliers. 
Pour le président, la première priorité est de relancer les chantiers programmés et budgétés par le Département. Ces travaux concernent les routes, les collèges, les bâtiments. "Il faut qu'ils soient mis en œuvre au fur et à mesure que les entreprises reprennent le travail.  Ils représentent une enveloppe de 8 millions d'euros. Nous avons du travail pour les entreprises. Les chantiers de l'installation de la fibre doivent également être poursuivis dans le respect des mesures sanitaires."
Le conseil départemental travaille à la préparation d'un programme complémentaire de petits chantiers, sur les routes et dans les bâtiments dont la collectivité est propriétaire. Ces travaux seraient plutôt réservés à des petites entreprises artisanales du bâtiment, très nombreuses en Dordogne. Germinal Peiro envisage aussi le lancement de travaux de rénovation des logements de Périgord habitat, pour "quelques millions". Ce sera à l'ordre du jour de la prochaine session budgétaire prévue au mois de juin. Le Département prévoit, en guise d'acompte, de verser aux entreprises chargées de réaliser ces chantiers, 60 % du montant des factures au lieu des 20 % habituels. 
Au sujet de la fabrication des masques grand public, Germinal Peiro souhaite que la production locale soit encouragée en précisant que "la collectivité paiera le tissu et les élastiques pour toutes les organisations qui dans un cadre bénévole, se mettront à la réalisation des masques, précisant que les masques risquent d'être indispensables pour la sortie du confinement.

Privilégier les circuits courts

Dans le domaine économique, le conseil départemental peut continuer à soutenir le secteur agroalimentaire : parmi les choses envisagées le soutien aux producteurs locaux. Germinal Peiro souhaite notamment que les horticulteurs locaux puissent vendre sur les marchés ou sur leur exploitation. Il souhaite faciliter l'ouverture de drives fermiers dans les 20 magasins de producteurs de pays en équipant chaque site de la technologie nécessaire pour les commandes et le paiement en ligne. Pour le tourisme, très impacté par la crise et pour lequel il n'y a aucune visibilité, le Département planche sur des actions de promotions en lien avec le Comité départemental du tourisme, via la production de films vidéo en 3 D sur les sites et réseaux sociaux du département. Pour permettre la relance de l'économie périgourdine , Germinal Peiro réfléchit à recourir à un emprunt exceptionnel. Cela fera aussi partie des propositions lors de la prochaine session budgétaire.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Archives Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 20/04/2020