Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Une rentrée des classes "particulière" pour les premiers élèves Périgourdins

1

Avec la réouverture des écoles à compter de ce mardi, c'est un nouveau test de la levée progressive du confinement. Les écoliers de Razac sur l'Isle, dans l'agglomération périgourdine ont été parmi les premiers en Dordogne à reprendre le chemin de l'école. Tout avait été préparé en amont par l'équipe municipale, et les enseignants pour que cette reprise se passe dans les meilleures conditions sanitaires. Ce mardi matin, 54 élèves étaient présents sur un effectif total de 150, les six classes étaient ouvertes. Et les enfants rencontrés ce matin, à l'heure de la récréation, étaient ravis.

Des jeux comme Un deux trois soleil, des sourires d'enfants, visiblement heureux de se retrouver au terme de deux mois sans aller à l'école... Ce mardi 12 mai, il est dix heures, c'est l'heure de la récréation à l'école de Roger Roudier, de Razac sur l'Isle, dans l'agglomération périgourdine. Ils sont 54 sur un effectif de 150 à avoir été accueillis dans les classes primaires ce matin. La rentrée s'est passée dans le calme. 

A la récréation,les jeux des enfants ont repris avec les gestes barrières
Les six classes ont rouvert, avec des effectifs variant de 7 élèves en CP à 12 élèves pour les cours moyens. Ils ont du s'habituer aux nouveaux aménagements et aux gestes barrières : un marquage au sol délimite les distances à respecter, il est désormais interdit de boire de l'eau aux robinets, il est conseillé à chaque élève d'avoir sa bouteille d'eau ou sa gourde, les structures de jeux sont interdites d'accès aux enfants.  Les horaires de récréation ont été décalés. Dans les classes, il y a désormais un mètre d'écart entre chaque élève. Certains enfants portent un masque, ce n'est pas obligatoire et cela relève du choix des parents. Pour les enseignants et les personnels, le port du masque est obligatoire. "J'ai senti les premières minutes un peu d'appréhension. Les plus petits, les CP étaient tout de même impressionnés. Nous faisons classe avec masques. Nous avons pris le temps de parler de la période qui vient de s'écouler", indique Olivier Miremont le directeur de l'école, qui a en charge les CP
Beaucoup d'enfants avaient hate de retourner à l'école, de revoir leur maître ou leur maîtresse. Assez rapidement, ils ont intégré ce qu'ils pouvaient faire ou ne pas faire : "on ne peut pas se faire de calin," indique une petite fille.
Dans les classes et notamment chez les plus grands, la vie d'écolier devrait rapidement reprendre son cours, en petits groupes, et en appliquant les gestes barrières. Chez les plus grands, l'ambiance est déjà studieuse. 

"Les élèves les plus fragiles ne sont pas en classe"

Pourtant, Olivier Miremont a un regret : ce matin, nous n'avons pas en classe, les élèves les plus fragiles ou en difficulté. Nous aurions aimé les retrouver, il faudra être particulièrement vigilants à leur égard dans les prochaines semaines et surtout à la rentrée de septembre. Jacques Caillaut, l'inspecteur d'Acamédie présent partage cette analyse.  Bernadette Paul, la maire de Razac-sur-l’Isle, a accueilli le préfet et l’inspecteur d’académie en Dordogne qui sont venus visiter l’établissement ce mardi. "Nous avons travaillé en concertation avec l’équipe pédagogique et communiqué les informations aux parents le plus tôt possible", a indiqué Bernadette Paul. Il est prévu dans les prochaines semaines, un retour d'expériences sur ces mesures mises en place, tant au niveau de l'école, que de la restauration scolaire. Personnels de l'éducation nationale et élus s'attendent à ce que des dispositifs semblables perdurent après la rentrée de septembre. 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 12/05/2020