Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Un observatoire pour se préparer aux mutations des métiers du commerce

Les étudiants de l'IFP Bordeaux Business School

Depuis l’utilisation du digital dans notre quotidien, notre manière de consommer a considérablement évolué. Afin de comprendre ces nouveaux modes de consommation et de répondre au mieux aux attentes du client, l’IFP Bordeaux Business School vient de créer l’Observatoire de la Transformation des Métiers. Ce centre de recherche et d’étude réunit des professionnels et des DRH du commerce de détail, ainsi que des professeurs et des étudiants de l’école de commerce bordelaise…

« Anticiper les opportunités de carrière ». Tel est le but premier de l’Observatoire de la Transformation des Métiers que l’IFP Bordeaux Business School vient de créer afin de se préparer aux besoins en compétence des enseignes du commerce et identifier les évolutions à venir dans les métiers du commerce. « Aujourd’hui, nous constatons que les nouvelles générations consomment différemment, précise Mathieu Naud, co-directeur de l’IFP Bordeaux Business School. Leur consommation peut être à 100 % digitale ou au contraire privilégier les commerces de proximité. Aussi, elles évoluent dans une société en pleine mutation. Les villes s’urbanisent considérablement avec une problématique environnementale omniprésente ». Pour Mathieu Naud, les référentiels d’enseignement des écoles ne prennent pas assez en compte ces changements de société. « C’est pour cette raison bien précise que nous avons souhaité créer un Observatoire de la Transformation des Métiers. Afin que notre enseignement soit en adéquation avec les attentes des consommateurs et donc de former le plus professionnellement possible nos étudiants pour qu’une fois en poste ils sachent répondre aux besoins de la clientèle. »

Une thématique mensuelle
Afin d’échanger sur les pratiques de demain, dans le cadre de cet observatoire, l’IFP organisera chaque mois des rencontres autour d’une thématique forte. Des rencontres qui prendront la forme de conférence avec un sociologue par exemple, de table-ronde, de séminaire ou encore d’atelier. Des comptes-rendus seront établis à l’issue de chaque action afin de nourrir les données de l’observatoire. « Les étudiants sont très demandeurs d’assister à des rendez-vous de ce type, assure Mathieu Naud. Ils sont friands de ces rencontres avec des professionnels afin de comprendre le monde qui les attend au sortir de leur formation. Aussi, cet observatoire était vraiment le chaînon manquant de l’IFP. En effet, nos jeunes sont en alternance, ils ont déjà un pied dans la vie active. Parallèlement à cette expérience professionnelle, ils suivent des cours théoriques. Il leur manquait vraiment ce troisième pilier, ces données analytiques sur le monde de demain et le quotidien de nos métiers ».

Quel monde demain ?
Début mars, les premières rencontres devaient avoir lieu, mais en raison de la crise sanitaire, l’IFP Bordeaux Business School a dû reporter son agenda et proposer aux étudiants un questionnaire en ligne sur le thème « Quel monde après le Covid-19 ? » « A l’heure actuelle, nous analysons les réponses, confie Mathieu Naud, afin de comprendre quelle vision de la société ont chacun de nos étudiants. Nous établirons un compte-rendu de ces résultats qui sera en quelque sorte le point de départ de notre observatoire. » Un site internet dédié à cet observatoire verra bientôt le jour afin que ses parutions soient publiques et accessibles à tous…

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : IFP Bordeaux Business School

Publié sur aqui.fr le 26/05/2020