Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Dax : le nouveau maire, Julien Dubois, veut rendre la cité thermale « plus attractive »

Julien Dubois et ses adjoints

Jeudi soir, avant le premier Conseil municipal de la nouvelle mandature, Julien Dubois a présenté les délégations de ses adjoints (droite-centre-LREM), et leurs priorités. Si la crise du Covid-19 occupe aujourd'hui les esprits (Ehpad, petite enfance, écoles, espaces verts, etc.), le plus jeune maire de Dax élu sous la Ve République (44 ans) dit vouloir ne pas perdre de temps pour « redonner de l'attractivité » à la cité thermale, en mal de curistes avec la crise sanitaire qui a contraint également à l'annulation des Fêtes de Dax et leurs 800.000 festayres annuels autour du 15 août.

Après sa nette victoire sur Elisabeth Bonjean, Julien Dubois, officiellement installé le 25 mai, a demandé un audit à un organisme indépendant pour obtenir un état précis de la situation financière de la ville, et mieux connaître les marges de manœuvres pour l'avenir. Les résultats étant prévus pour septembre, le budget dont le vote est prévu pour des raisons légales d'ici la fin du mois de juin, devra sans doute être réajusté à l'automne. Sans attendre, le maire (encarté RPR à 17 ans, aujourd'hui sans étiquette) a demandé à ses dix adjoints « un investissement entier au service de la ville » en présentant leurs délégations et priorités, avec comme leitmotiv l'attractivité de la ville et la revitalisation du centre qui souffre, à l'image des autres villes moyennes de l'hexagone.

Animations et thermalismeSa première adjointe, Martine Dedieu (culture, animation, tourisme et thermalisme), qui devra lancer le projet de salle de spectacles multi-activités (concerts, basket, séminaires...), est aussi « en charge de rallumer la flamme des animations, avec notamment les premiers rendez-vous de la Fête de la musique et du 14-Juillet, en tenant compte des contraintes sanitaires ». Dans une ville qui a dû annuler ses Fêtes de la mi-août, l'équipe réfléchit aussi à un week-end festif aux dates de Toros Y Salsa début septembre, a assuré Pascal Dagès (4e adj., fêtes, stationnement, circulation) qui devra, ensuite, travailler à « des fêtes de Dax 2021 inoubliables », a demandé M. Dubois (directeur de concession automobile de profession).

En attendant, pour Grégory Rendé, 2e adjoint à l'économie, commerce, artisanat et organisation des marchés, tout commence par l'extension des terrasses pour les restaurateurs et cafetiers, et la réouverture du marché du dimanche qui, contrairement à celui du samedi, était toujours fermé. Il s'attachera ensuite à « revitaliser le centre-ville » alors que le chantier des Halles, porté par la précédente municipalité, a pris du retard mais doit voir la Fnac arriver à l'étage.
Côté esthétique, des fontaines et points d'eau devraient « rapidement » être remis en service pour renouer avec l'identité thermale de la ville que la majorité souhaite voir plus « verte et bleue ». Cette filière est à la peine avec la crise du Covid, et une campagne de communication est prévue pour faire revenir les curistes qui consomment également dans les magasins du centre, plombés par la crise.

Des nouveaux médecins, et un golf ?Pour Dax, il est aussi crucial de faire venir de nouveaux médecins, essentiels pour la population locale et dans le parcours de soin des cures, comme l'a souligné Sarah Pechaudral-Dourthe, 3e adjointe aux affaires sociales et sanitaires qui soutient la création de maison de santé pour alléger leurs coûts d'installation.

Pouvant attirer aussi la clientèle curiste, le projet de golf, arlésienne depuis des décennies, est remis en lumière et sera porté par Amine Benalia-Brouch, 6e adjoint.
Enfin, thème également prioritaire de campagne de Dubois, la sécurité. Guillaume Laussu, son adjoint en la matière, a promis « rapidement plus de vidéoprotection » et l'installation du dispositif « Voisins vigilants ».

Après le départ de la maire sortante suite à sa défaite, l'opposition se veut « dans un état d'esprit constructif ». « On veut tous la même chose, que Dax continue à s'ouvrir et se redynamiser, c'est ce qu'on a fait voir ces dernières années » (travail pour le centre-ville, réouverture du Splendid, réfection des Halles ou création du centre aquatique en cours), fait valoir la nouvelle cheffe de file de la gauche dacquoise, Axelle Verdiere Bargaoui, craignant toutefois que « la crise sanitaire freine le travail déjà engagé ». Mais prévient l'ex-adjointe à la vie économique, après une campagne électorale « rude » de la nouvelle majorité envers les sortants, « nous serons très attentifs et vigilants sur tous les sujets », notamment sur les questions sociales, culturelles et environnementales « pas très abordées » par l'équipe désormais en place.

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Publié sur aqui.fr le 06/06/2020