Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Apreva un garage socio-mobile dans les quartiers

Apreva

Proposer des actions d’aide à la mobilité à destination des publics fragiles en s’appuyant sur un partenariat original entre un Atelier Chantier d’Insertion et un grand groupe ERDF. Telle est la mission de l’association Apreva qui a vu le jour en 2010 sur les bords de Garonne à Aiguillon en Lot-et-Garonne. Une de ses actions phares est la location de véhicule grâce à son garage solidaire. Et, innovation fin 2019, la création d’un garage mobile qui s’invite dans les quartiers comme à Cenon, Bassens ou encore Langon…

La santé, le logement et la mobilité sont autant de freins au retour à l’emploi. L’association Apreva a pris le problème à bras le corps en 2010 en créant un garage solidaire. « Le principe est simple, confie Jérôme Troquereau, le directeur général d’Apreva, nous louons pour une durée maximum de trois mois un véhicule afin d’aider la personne en précarité financière ». Les personnes pouvant bénéficier de ce service vivent en-dessous du seuil de pauvreté. « Les profils sont variés, nous pouvons recevoir des jeunes qui ne possèdent pas trois années de permis ou des personnes n’ayant pas de caution pour acheter un véhicule. »
 Premier loueur social de France
Avec 30 000 jours de location de véhicule en 2020, 130 000 sur dix ans, Apreva est le premier loueur social de France. Un garage se situe à Aiguillon, un autre a ouvert ses portes à Lormont en 2014 et un troisième à Bon Encontre en 2019. « A l’origine, quand celui d’Aiguillon a vu le jour, les responsables souhaitaient en créer un dans chaque département de l’ancienne Aquitaine, précise Jérôme Troquereau. Mais la gestion n’était pas évidente. Du coup, nous nous sommes concentrés sur nos actions en Lot-et-Garonne et en Gironde ». Si, en 2010, le garage comptait dans ses rangs quatre salariés aujourd’hui ils sont au nombre de 25. Actuellement, 130 véhicules sont en location dans le 33 et le 47. « ERDF nous apporte chaque année une quinzaine de voitures de société. Pour la plupart des 106 et des Clio en très bon état grâce à l’entretien annuel qui leur ait prodigué. Ces véhicules ont entre cinq et six ans d’ancienneté. »

Apreva


Entre 300 et 500 personnes ont pu accéder à un emploi grâce à cette formule solidaire. « Nous avons des retours très positifs. Certains même nous apportent des chocolats et des fleurs pour nous remercier car sans cette location de véhicule ils n’auraient pas trouvé d’emploi et donc ne seraient pas sortis de cette précarité financière. » Apreva s’appuie également sur tous les acteurs du territoire qui aident au retour à l’emploi tels que les prescripteurs comme Cap Emploi, les Missions locales, Pôle Emploi pour accompagner au mieux leurs visiteurs. « Nous travaillons également avec l’ADIE qui propose des micro-crédits afin d’aider les personnes à contracter de petits prêts pour s’acheter un véhicule. » Le but est véritablement de rendre indépendant financièrement ce public fragile, « nous essayons de faire au mieux au quotidien et nous observons de belles petites victoires comme ce jeune homme qui percevait le RSA lorsqu’il est arrivé chez nous. Nous lui avons loué un véhicule. Une fois sa situation stabilisée avec un CDI en poche, il s’est acheté sa propre voiture qu’il vient faire réparer aujourd’hui dans notre garage. »

Une innovation socio mobile
Et Apreva n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Fin 2019, l’association a créé le garage socio mobile. « La mission est simple, nous nous déplaçons dans les quartiers prioritaires pour réparer les voitures et, ainsi, proposer une alternative à la mécanique de rue », souligne le directeur. Toutes les semaines donc, des mécaniciens se déplacent à Cenon, Bassens et dans le Sud Gironde aux alentours de Langon pour répondre aux besoins. Ces initiatives ont pu voir le jour dans ces communes grâce aux financements publics -Ville, Département, Région, bailleurs sociaux et Politique de la Ville. « Les territoires ruraux sont dépourvus de garage. A nous donc d’aller à la rencontre des besoins. » Cette innovation remporte un vif succès et devrait faire des petits ailleurs dans la région.

Et afin de maintenir un fonctionnement optimal pendant et au sortir du confinement, l’association Apreva a été aidée financièrement par la Fondation EDF. En effet, face à la crise du Covid-19, le FAPE EDF - initiative solidaire et paritaire financée par les dons abondés des salariés et retraités du groupe EDF - a créé un fond d’urgence pour répondre aux besoins d’adaptation des structures aidées. En Nouvelle-Aquitaine, deux structures ont été accompagnées. L’association Apreva a, ainsi, reçu 10.000 € pour la fourniture de kits d’entretien et de nettoyage afin d’assurer la continuité de la mise à disposition de véhicules aux demandeurs d’emploi durant la crise.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : Apreva

Publié sur aqui.fr le 12/06/2020