Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Arena Futuroscope : il faudra attendre mai 2022

Visite de chanter de la future Arena Futuroscope. Le terrassement touche à sa fin et les fondations devraient commencer d'ici peu.

Ce mercredi 10 juin, visite de chantier sur le site de la future Arena du Futuroscope située sur une partie de l'ancien parking du parc et juste à côté de la chute libre indoor, Zero Gravity. Pour l'instant, le terrassement des 5 600m2 au sol est en cours d’achèvement. Les fondations devraient débuter en fin de semaine. La crise sanitaire du Covid-19 étant passée par là, le chantier accuse un retard. Les travaux ont commencé début mars pour être quasiment aussitôt stoppés. Ils ont repris le 27 avril. Mais le retard est quand même là. Initialement prévue fin décembre 2021, l'inauguration devrait se dérouler en mai 2022.

Un bal de camions et d'engins de chantier qui effectuent l’aplanissement du terrain. Déjà plus de 25 000m3 de terre ont été enlevées pour le terrassement. Sur les côtés déjà deux grues ont été dressées dont une qui culmine à 55 mètres. Une troisième est en cours de montage. Le chantier a repris depuis le 27 avril. Nous sommes à proximité du Futuroscope, sur la commune de Chasseneuil-du-Poitou sur un chantier important : celui de la future Arena du Futuroscope. Son coût ? 45 millions d'euros, financés en majorité par le Département de la Vienne, Grand Poitiers et l'Etat. L'inauguration devrait se tenir à l'horizon mai 2022 (avec quelques mois de retard liés à la crise sanitaire du Covid-19).

L'Arena Futuroscope accueillera à la fois des concerts et des rencontres sportives (basket et volley). Sa capacité est de 6 137 personnes (en mode concert) et de 5 000 à 5 500 (en mode sport). A proximité, un parking de 350 places pour les visiteurs sera créé en plus de celui du parc du Futuroscope. Une voie piétonne sera développée. A l'intérieur, un parterre, qui pourra accueillir du public lors des concerts et des sportifs lors des compétitions. « Ce parterre, c'est ce que vous voyez actuellement dans le chantier », explique Marc-Antoine Durocher, chef de projet à la société Cardinal Edifice. Lors d'une présentation, il détaille la future Arena grâce à des images de synthèse et des plans 3D fourni par les concepteurs du projet, l'agence d'architecture Patriarche. « Vous voyez, on travaille sur des plans comme ça qui nous permettent d'avoir des coupes de la salle. Vous pouvez voir la charpente métallique, le dispositif acoustique ». Au total, il y aura six niveaux. Le parterre, 3 niveaux gradins pour le public, un quatrième pour la ventilation et le côté technique, un cinquième pour les grilles et un sixième pour la terrasse. Une terrasse qui sera composée d'un champ de panneaux photovoltaïques.

 

Une architecture moderne pour la future Arena Futuroscope

Cinq mois de retard

Le chantier a débuté début mars mais a dû être stoppé le 18 à cause de la crise sanitaire du Covid-19. Bien sûr cela a un impact sur la date de livraison. Initialement, elle était programmée à fin décembre 2021. « La commission de sécurité aurait dû passer courant décembre 2021 pour une semaine inaugurale au moment des fêtes de Noël, confirme Marc-Antoine Durocher. Elle devrait être décalée à mai 2022 finalement ». Quelques mois de retard donc… Pourtant, les ouvriers ont rapidement repris leur activité, le 27 avril, tout en respectant les gestes barrières. « Pour le port du masque, c'était compliqué. Il est un peu gênant lorsqu'on fait des efforts physiques. Ça a un petit effet sur la cadence. Les ouvriers doivent souffler et se reposer un peu plus. Après, durant le terrassement, seuls dans les engins, c'était plutôt facile de respecter les distances entre chacun. Après il va falloir s'adapter. Certains durant le gros œuvre seront obligés de se croiser à moins d'un mètre », poursuit le chef de projet.

Quant au rythme pour rattraper une partie du retard, les ouvriers ont travaillé les jours fériés. « On a fait une croix sur les ponts du mois de mai », confie Jérôme Brizzy, le directeur général de Futurarena. Cet été, les deux semaines d'arrêt du chantier prévues en août ont été annulées. « On s'est organisé pour continuer l'activité cet été. A la reprise du chantier, le 27 avril, la plupart des salariés étaient impatients de reprendre le travail. Ils n'en pouvaient plus de rester confinés chez eux. »

Pour l'instant, le terrassement touche à sa fin. « Une opération compliquée car les sols sont particulièrement durs ici. Nous avons bougé tout de même 25 000m3 de terre », précise Marc-Antoine Durocher. Cette terre a été réutilisée ensuite pour faire un merlon entre la route, le parking du Futuroscope et de la future Arena. Un trentaine de personnes a travaillé sur cette opération. « Nous allons doubler les effectifs d'ici la fin de semaine pour entamer les fondations » . Puis courant juin, les premières voiles – qui sont dans des pans de murs en béton dont les plus imposants mesureront quinze mètres de haut – seront positionnées. Au pic du chantier, près de 300 personnes seront en activité. En décembre prochain, 90 à 95% du gros œuvre sera terminé. On pourra alors deviner la silhouette du bâtiment et la pause technique de la charpente métallique d'une construction d'un total de plus de 12 000m2 pourra débuter. D'ailleurs 65% du marché de la construction a été attribué à des entreprises locales. Des entreprises locales qui ont également participé à la conception de ce bâtiment notamment le cabinet d'architecture Patriarche.

Un pôle d’attraction

Bruno Belin, président du Département de la Vienne, a rappelé que cette Arena sera aussi « un lieu emblématique du département » à côté de Zeroy Gravity, le premier centre de chute libre dans la Vienne dont les premiers essais vont avoir lieu ce week-end du 13-14 juin, et le parc du Futuroscope, « qui a plein de projets à développer, il en sera question d'ailleurs lors de la prochaine session du conseil départemental le 29 juin prochain ». Allusion sans nul doute au futur espace aquatique du parc du Futuroscope. Un projet chiffré à 100 millions d'euros qui devrait également voir la construction de deux hôtels et d'un restaurant.

La zone du Futuroscope est donc en pleine évolution. L'Arena devrait être livrée clé en main et prête à l'emploi en mai 2022. Bien évidemment, des spectacles sont en cours de programmation pour l'inaugurer et animer encore un peu plus cette zone du Futuroscope avec à la fois une salle qui accueillera des concerts et spectacles et des rencontres sportives.

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr et département de la Vienne

Publié sur aqui.fr le 12/06/2020