Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | La Haute-Vienne veut attirer des citadins en manque de campagne

Les présidents du Département de la Haute-Vienne et de la CCI

Confinés durant deux moins, les citadins des grandes métropoles ont eu le temps de rêver à des mètres carrés supplémentaires, à une maison à la campagne, à un nouveau de cadre de vie et de travail pour leur famille. Pour surfer sur cette envie d’espace des Français résidant dans de grandes villes, le Département de la Haute-Vienne et la Chambre de commerce et d’industrie lancent une campagne nationale « Souriez, vous respirez » afin d’attirer ceux qui voudraient s’installer en Haute-Vienne.

Salariés, cadres, chefs d’entreprises, porteurs de projet, free-lance, demandeurs d’emplois, télétravailleurs, ils sont nombreux à vouloir quitter Paris, Lyon, Nantes ou Marseille pour vivre et travailler dans une ville à taille humaine, où les déplacements du Nord ou Sud et d’Ouest en Est ne se comptent pas en heures, où les embouteillages ne sont pas légion. Pour répondre à cette envie qui a émergé durant le confinement, le Département et la CCI avec le soutien du Crédit Agricole du centre-ouest, de Orange, Bernardaud et Eiffage viennent de lancer une campagne sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) et de créer un site Internet www.venez-vivre-en-haute-vienne.fr pour promouvoir la Haute-Vienne avec un slogan porteur « Souriez, vous allez respirer en Haute-Vienne » affichée également dans cinq médias nationaux.

En s’inscrivant sur le site, quinze internautes pourront remporter un week-end en famille en Haute-Vienne tous frais payés (transport, hébergement, visite guidée) pour découvrir les atouts du département les 26 et 27 septembre. Une opération séduction qui a été montée en un mois après un échange entre Pierre Massy, président de la CCI et Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental. « Deux mois en famille dans 50 m² à Paris, on comprend que certains Français aient mal vécu le confinement, cette période a fait évoluer les esprits constate Pierre Massy. Avec la possibilité de télétravailler, les citadins se posent aujourd’hui la question d’avoir une maison de 200 m² au lieu d’un appartement de 50 m². Les cadres des grands villes ont placé Limoges dans la 11ème place des villes attractives. Il faut capitaliser sur notre territoire pour le mettre en valeur avec des prix de l’immobilier pas chers, une université, des entreprises de qualité et un cadre de vie attrayant. »

Selon une enquête du Cevipof pour l’Association des Maires de France, 81 % des Français plébiscitent des villes moyennes comme lieu de vie idéal, une tendance qui s’est donc renforcée durant le confinement. Deuxième ville de Nouvelle-Aquitaine, Limoges peut répondre à cette envie avec une aire urbaine de 260 000 habitants, l’absence de bouchons aux heures de pointe, une nature aux portes de la ville, des prix de l’immobilier parmi les plus bas du pays, une vie culturelle riche et variée, un réseau dense en matière d’enseignement et de formation, quelques 20 000 PME-PMI en activité, des groupes industriels internationaux de premier plan (Legrand, Renault Trucks, Weston, Hermès Bernardaud, Valéo...) ainsi que des liaisons ferroviaires et aériennes pour rallier facilement Paris.

Un mois pour séduire

La campagne qui a débuté le 15 juin sera déclinée jusqu’au 10 juillet dans plusieurs grandes métropoles, Paris, Nantes, Bordeaux, Lyon, Marseille, PACA et Hauts de France. En s’inscrivant au jeu-concours, quinze familles pourront profiter d’un week-end gratuit pour valider la faisabilité de leur projet de vie. Les gagnants bénéficieront d’un accompagnement personnalisé par les différents partenaires pour préparer leur installation. « Il faut saisir ce moment comme une chance en donnant envie aux citadins de s’installer ici ajoute Jean-Claude Leblois, nous avons une belle carte à jouer immédiatement, pas dans trois ans car beaucoup de personnes vivant en zones super métropolisées se posent la question maintenant. Il y a un déficit d’image en Haute-Vienne, nous manquons de fierté d’habiter ce département alors que demain, la qualité de vie n’aura pas de prix. La Haute-Vienne a été une terre d’accueil dans son histoire, soyons le pour l’avenir. »

Au-delà du jeu-concours, les objectifs sont ambitieux avec l’accueil de 25 à 60 familles d’ici un an et une augmentation des séjours touristiques dès cet été pour découvrir la destination. Spécialisée dans la valorisation du territoire et le recrutement dans la région, l’agence de communication limougeaude Laou a dévoilé les premiers résultats. « Cinquante personnes se sont inscrites, nous avons déjà enregistré 350 000 vues sur les réseaux sociaux et plus de 4 000 clics sur le site, les gens y restent longtemps, ils sont donc réceptifs assure Aurore Thibaud, la gérante. Nous espérons 1 000 dépôts de dossiers en un mois, chaque personne sera accompagnée pour la réalisation de son projet. » C’est tout un département qui tend les bras à de nouveaux talents prêts à s’engager dans une nouvelle vie, loin des métropoles tentaculaires qui étouffent des habitants en quête de nouveaux horizons.

Corinne Merigaud
Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Publié sur aqui.fr le 18/06/2020