Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Spécial | Dans les Landes, beaucoup de nouveaux maires, et la gauche résiste

MunicipalesLandes

Dans les Landes, ils étaient à peine 64.000 électeurs à être appelés aux urnes en ce 2e tour des élections municipales, dans une vingtaine de communes sur 327 car la grosse majorité des villes landaises, dont Dax et Mont-de-Marsan toutes deux désormais au centre-droit-, avaient déjà élu leur maire dès le 15 mars, il y a plus de trois mois. Tour d'horizon des maires réélus, battus et des nouveaux édiles landais lors de ce scrutin au taux de participation de seulement 54,95% à 17h00 (53,4% au premier tour).

Troisième plus grosse ville du département en terme de population (14.500 habitants), Biscarrosse sera désormais dirigée par Hélène Larrezet à la tête d'une liste d'union de droite, centre droit et centre gauche, qui a remporté avec 53,99% des voix ce duel d'adjoints du maire sortant Alain Dudon (LR), face à Manuel Diaz, jusqu'alors en charge des finances de la ville.
A Saint-Paul-lès-Dax, quatrième ville la plus peuplée des Landes, la maire sortante et élue départementale Cathy Delmon (divers gauche, 33,45%) dont des adjoints avaient rejoint la liste de Jean Petrau (centre droit, 27,46%), a perdu face à Julien Bazus (39,08%), nouveau et jeune maire avec sa liste d'union PS, PCF, EELV, FI.
Les électeurs de Saint-Pierre-du-Mont, deuxième grosse ville de l'agglomération montoise, ont, eux, choisi de conserver Joël Bonnet (centre droit sans étiquette, 53,67 %) sur son fauteuil que convoitait Julien Paris (Mouvement Génération.s, ex-PS).
Victoire de la gauche en revanche à Tyrosse qui a élu un tout nouveau maire, en la personne de Régis Gelez. Avec 57,5% des voix, il l'emporte largement dans une triangulaire (divers centre 31,8%, divers gauche 10,75%) alors que le candidat de la majorité sortante (droite) s'était finalement retiré du deuxième tour.
Une voix d'écart à HossegorSur la côte, Mimizan passe également à gauche, avec le succès de Frédéric Pomarez (52,9%) face à Arnaud Bourdenx, suivant ainsi les tendances du premier tour. Plus au sud, Ondres pousse un peu plus la barre à gauche avec la victoire d'Eva Belin (47,8%, élue au Conseil départemental en binôme avec le maire de Tarnos PCF Jean-Marc Lespade), qui a obtenu 152 voix de plus que le maire sortant divers gauche Eric Guilloteau, également président de la Communauté de communes du Seignanx (41%), et loin devant Sébastien Robert (liste citoyenne, 11,2%).
Parentis, elle, reste à droite, avec l'élection attendue de Marie-France Nadau (LR, 52,6% après 45,7% au premier tour) qui succède donc à Christian Ernandoréna dont elle était la première adjointe. A Aire-sur-Adour, le sortant Xavier Lagrave (divers centre) l'emporte de justesse, avec 50,4% des suffrages exprimés, et seulement 21 voix d'écart avec Jérémy Marti (DVG).
Enfin, dans la toujours divers droite Soorts-Hossegor où Xavier Gaudio ne se représentait pas, Henri Arbeille son premier adjoint qui avait obtenu 48% des suffrages au premier tour, a perdu d'un cheveu face à Christophe Vignaud (50,02%), une toute petite voix d'écart les sépare, et un recours pourrait se profiler...

Si au final de ces municipales, Dax est passée à droite, ailleurs la gauche résiste. Bien malin qui pourrait tirer des enseignements de ce scrutin version coronavirus avant l'échéance des élections départementales l'an prochain, remportées par la majorité socialiste depuis des décennies.

 

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Publié sur aqui.fr le 29/06/2020