Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Limousin : plus de 150 offres d’apprentissage dans l’hôtellerie restauration

Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne

Si le secteur de l’hôtellerie restauration a été fortement impacté par la crise sanitaire, les professionnels proposent plus de cent cinquante offres d’apprentissage pour la rentrée réparties dans les trois départements du Limousin.

Comme d’autres secteurs, l’hôtellerie restauration a subi de plein fouet les effets du confinement avec deux mois et demi de fermeture des établissements et une reprise progressive début juin. Cette situation inédite a pu laisser penser aux jeunes et à leur famille que les contrats d’apprentissage seraient moins nombreux. « Au contraire, nous recrutons encore plus d’apprentis cette année avec au moins 150 contrats proposés en salle, en cuisine ou dans l’hôtellerie signale Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne. Malgré le confinement et la situation économique, nous ne voulons pas laisser tomber les jeunes qui veulent faire ce métier. Nous constatons chez nos confrères une prise de conscience encore plus flagrante de former les jeunes en situation dans nos établissements afin qu’ils apprennent les bons gestes, c’est la clé de leur réussite. »

Si tous les ans, les hôteliers restaurateurs rencontrent des difficultés à recruter des apprentis, cette année s’annonce encore plus compliquée que d’habitude en raison des contraintes liées à la crise sanitaire. « Certes, ce problème est récurrent mais davantage aujourd’hui constate ce professionnel, avec le confinement, nous pouvons comprendre certains parents disant à leur enfant qu’ils peuvent perdre leur emploi quand l’économie s’arrête. Ce n’est pas vrai car, même impactés, nous sommes aussi dans le rebond permanent. Il y aura toujours du travail dans l’hôtellerie restauration. »

Une appli pour trouver un contrat

Pour accompagner les jeunes, l’UMIH a signé un partenariat avec l’UFA Jean Monnet à Limoges, l’UFA Delphine Gay à Bourganeuf et le lycée René Cassin à Brive. Le CFA académique met aussi à disposition des moyens humains et financiers pour accompagner les jeunes désirant s’orienter vers ces métiers. « Le CFA académique va prendre le relais et accompagner ces jeunes grâce au dispositif prépa-apprentissage qui durera trois ou quatre mois à partir de septembre, le temps de trouver une entreprise ajoute-t-il ils pourront donc commencer leur formation scolaire au CFA, ce qui n’était pas possible avant. » En outre, la région Nouvelle-Aquitaine et l’UMIH régional sont les premiers dans l’Hexagone à tester l’application gratuite « U me jobs ». Elle permet à tous ceux qui cherchent un contrat (apprentissage, CDI ou autre) d’être mis en relation avec des employeurs. « En une demi-journée, le candidat dépose son CV sur l’appli, les algorythmes moulinent tout ça et ça matche ou pas entre eux explique-t-il, les employeurs reçoivent directement les cndidatures. Cette appli fonctionne plutôt bien et à l’horizon 2021, elle sera étendue à toute la France. Nous avons donc la chance de bénéficier de cette nouveauté en tant que région pilote.»

Par ailleurs, le gouvernement a donné un signal fort à l’apprentissage en accordant aux entreprises de moins de 250 salariés une prime de 5.000 € pour le recrutement d’un mineur et de 8.000 € pour un majeur (valable jusqu’au 28 février 2021), soit 50 % du coût d’un apprenti sur deux ans. Les décrets d’application sont attendus prochainement. Il est possible de signer un contrat d’apprentissage dès 16 ans et jusqu’à 29 ans pour préparer un CAP ou un Brevet Professionnel (niveau Bac). Des parcours personnalisés peuvent être établis pour des jeunes ou des adultes titulaires d’autres diplômes. Pour connaître les offres disponibles, contactez pour la Haute-Vienne l’UFA Jean Monnet au 05.55.35.19.15 ; pour la Creuse, l’UFA Delphine Gay au 05.55.54.01.06, pour la Corrèze le CFA des Treize Vents 05.55.20.75.20 ou le CFA académique du Limousin 05.55.11.43.76.

Corinne Merigaud
Corinne Merigaud

Crédit Photo : UMIH Haute-Vienne

Publié sur aqui.fr le 09/07/2020