Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Arte Flamenco, des Rendez-vous malgré tout !

La danseuse et chorégraphe flamenca Patricia Guerrero

Le festival Arte Flamenco aurait du se tenir du 30 juin au 4 juillet derniers à Mont-de-Marsan. Mais en raison de la crise sanitaire liée au COVID, le plus andalou des événements landais (voire français...) a du être annulé. Si l'été montois n'aura donc pas débuté comme à son habitude au rythme des danses et des chants flamencos, il n'en sera pas de même pour l'automne et l'hiver prochains qui prendront ça et là, à Mont-de-Marsan, mais également dans d'autres cités landaises, les vives couleurs de l'Arte flamenco. Une programmation automne/hiver, pour patientez jusqu'à juillet 2021. Tacones, palmeas et guitares gitanes seront bien là ; aficionados prenez dates !

« En plus du festival de juillet à Mont-de-Marsan, nous avions pour objectif de développer le rayonnement du flamenco sur le territoire landais tout au long de l’année. La crise du Covid-19 va rendre ces rendez-vous visibles plus rapidement », explique Rachel Durquéty, vice-présidente du Conseil départemental déléguée à la Culture. Contraint en effet d'annuler le festival estival, le Département des Landes a choisi d'égréner plusieurs « Rendez-vous Arte Flamenco » dans le département. Objectif avoué aussi : « poursuivre les partenariats locaux" et de "soutenir les acteurs du spectacle vivant, artistes, techniciens et établissements et associations culturels".

Patricia Guerrero en résidence artistique dès novembre
Côté programme : dès le 17 octobre, et jusqu'au 31 janvier, c'est par une exposition que le musée Despiau Wlérick compte peu à peu faire entrer les landais dans la danse. A travers l'exposition « Danse danse avec la lune », oeuvres contemporaines (Benjamin Artola, Mélanie Manchot…) et sculptures issues des collections permanentes du musée de Mont-de-Marsan viendront évoquer la « relation sensible entre la danse et les mouvements de l’univers », explique le commissaire de l’exposition François Loustau. Le flamenco bien sûr, sera de la fête. Des visites et animations seront proposées aux scolaires et au grand public.

Le 31 octobre prochain, en fidèle partenaire du festival, le CaféMusic’ a reprogrammé le spectacle Jarana ! de la compagnie Mathilde Anton, participant à donner encore un peu plus d'épaisseur à cette programmation flamenca. « Jarana, juerga, fiesta… » Autant de mots pour ne désigner qu’une seule chose : l’explosion de joie et de vitalité lorsque des flamencos se retrouvent sur scène.... de quoi donner le ton de cette soirée!

En novembre, la grande danseuse et chorégraphe de Séville, Patricia Guerrero (photo ci dessus) sera accueillie en partenariat avec le Théâtre de Gascogne à Mont-de-Marsan pour initier sa résidence de création et rencontrer stagiaires et grand public, avant de revenir en avril et juin 2021 pour d’autres sessions. Son travail final sera présenté en juillet lors du Festival 2021. Et bien sûr, elle sera présente pour célébrer le 16 novembre la Journée internationale du Flamenco.

Session de rattrapage pour l'immense Rafaela Carasco
Spectacles, conférences, stages et médiations… le mois de janvier 2021, verra ensuite deux week-ends 100 % flamenco se dérouler à Mont-de-Marsan et Soustons. Le samedi 16 janvier, c'est celle qui devait faire l'ouverture du 32ème festival Arte Flamenco qui se produira au Pôle du Marsan pour présenter son spectacle Ariadna (al hilo del mito) : l'immense Rafaela Carasco. Dans son nouveau spectacle, dévoilé ici pour la première fois hors d’Espagne, elle se frotte au mythe d’Ariane (Ariadna). Un voyage flamenco sur fond de tragédie grecque qui nous confronte à nos propres peurs et aspirations ancestrales. « Un spectacle retentissant, énergique et plein de poésie, d’une artiste à la technique impeccable et à la grâce infinie », assure les organisateurs. En bref, une session de rattrapage à ne pas manquer...

La cantaora Argentina La cantaora Argentina qui devait se produire au Café cantante du festival début juillet fait partie des Rendez-vous hivernaux d'Arte Flamenco - ©María Luna

A ne pas manquer non plus le lendemain, 17 janvier, même lieu, le retour montois de « Argentina », une des plus grandes cantaoras de flamenco. Une valeur plus que sûre avec sa voix puissante, pleine et profonde. On dit d'elle qu'elle peut faire trembler les murs d'émotion... Son dernier récital de chant traditionnel « Habitat », qu'elle présentera dans les Landes, a reçu l'ovation du public, confirmé par la critique, lors de la dernière Biennale de Séville.

"Un spectacle qui fera parler de lui" à Soustons
Quant au week-end des 30 et 31 janvier, Ivan Vargas er Alba Heredia investiront la scène de l’espace Roger Hanin de Soustons avec Aire nuevo. Dans ce spectacle, conçu par Iván Vargas, ses chorégraphies alternent avec celles d'Alba Heredia, et trois générations du baile et du cante de Granada se rencontrent. Résultat : « une création touchante chargée d'émotions et de nuances ». Les deux artistes y remémorent leurs maîtres, les piliers qui ont étayé leur carrière, en une succession de pièces dansées qui nous raconte la ville de Granada, en suivant un fil qui passe par les danses du quartier mythique du Sacromonte, dont les maisons troglodytes ont vu naître tant d'artistes. « Sans aucun doute un spectacle qui fera parler de lui dans l'univers du flamenco actuel », assurent les organisateurs.

Enfin, côté médiation, et éducation culturelle et artistique, le Café Music, outre le spectacle d'octobre, proposera des actions de médiation dans les quartiers et des stages de percussions, danse et chant. Le cinéma n’est pas en reste : films et documentaires seront projetés dans plusieurs salles du département en lien avec Le Grand Club, l'Association Chocolat cinéma et d’autres cinémas landais, à Capbreton, Mugron et Contis. Quant à José Galán (Compagnie Flamenco Inclusivo) dont les résidences auprès des enfants ont été interrompues pour cause de crise sanitaire, il reprendra le chemin de l’école (à Laglorieuse et Meilhan) dès le 30 novembre et jusqu'au 4 décembre. Un second temps de résidence est également prévu en mars 2021 suivi par la traditionnelle restitution du travail réalisé avec les élèves au Théâtre Le Molière pendant l’édition 2021 du festival.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Sébastien Zambon

Publié sur aqui.fr le 05/08/2020