Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Métropole | Chantier jeunes citoyens : les jeunes cennonais se mettent au graff

Chantier Jeunes Citoyens

Ce vendredi 24 juillet 2020, Zarb FullColor et les jeunes du centre social de La Colline de Cenon ont mis le dernier coup de bombe de peinture au projet de graff du Chantier Jeunes Citoyens. Encadrés par les artistes du collectif et les animateurs du centre social, les enfants de 13 à 15 ans ont ainsi pu toucher du doigt le travail d’artiste.

« Il est très important de mobiliser les jeunes sur leur territoire, d’autant plus après cette période difficile que nous venons de vivre », affirme Mourad Behar, animateur au centre social de Cenon. Lui et ses collègues animateurs sont réunis avec une quinzaine d'adolescents autour de cette fresque murale, résultat de 5 journées de travail acharné. Situé à l’angle de la Place François Mitterrand et de la rue Brémontier, le projet a vocation à souder les liens entre les jeunes et à les inclure dans la vie du quartier. Ces 9 jeunes femmes et 6 jeunes hommes, habitants du quartier, ont d’abord tâtonné avec le soutien des artistes du collectifs de Zarb FullColor, avant de prendre part activement à la réalisation de ce projet qui aux dires de Mourad ; « les a mis sur les rotules avant de monter en puissance tout au long de la semaine ».

« Une manière pour ces 15 jeunes de se réapproprier cet espace »

Au-delà de l’aspect artistique du projet, c’est bien la portée sociale de cette initiative qui intéresse les éducateurs, « l’idée c’est que ces jeunes puissent laisser une trace dans ce quartier. On est sur un lieu qui avant était assez sale et qui était régulièrement squatté par des groupes de jeunes adultes donc c’est aussi une manière pour ces 15 jeunes de se réapproprier cet espace en poussant ces personnes plus loin », se félicite l’animateur.

Ce lieu n’est d’ailleurs pas anodin, proposé directement par le bailleur et partenaire de l’opération, Domofrance, il fait l’angle de la nouvelle Place François Mitterrand, récemment réaménagée afin de redonner de l’allant à ce quartier difficile. Cet espace se situe au cœur du quartier Palmer et Domofrance se félicite de cette réalisation par l’intermédiaire de son responsable gestion de proximité Olivier Garcia, « c’est primordial de faire des actions avec le milieu culturel afin de créer un lien entre les habitants du quartier. On a choisi aussi de proposer ce lieu après la validation de la ville de Cenon », explique-t-il. La ville a évidemment pris une part active dans la mise en place de ce projet par l’intermédiaire de Fernanda Alves, adjointe au maire responsable Développement associatif et action jeunesse, « c’est important, car ce sont des jeunes qui vivent ici et qui demandent du respect pour leur lieu d’habitation », explique l’adjointe tout en rappelant l’intérêt que suscite ce projet, « on a des gens du quartier qui en passant devant cette œuvre s’arrêtent pour prendre des photos et discuter, c’est l’occasion de créer du lien social. Nous sommes très fiers de ce que font ces jeunes et ce n’est que le début », avertit-elle. Ce projet est aussi une parenthèse bienvenue pour ces ados « qui pour beaucoup ne partiront pas en vacances cette année », affirme l’adjointe au maire.

Le centre social, garant du lien entre les habitants

Durant ces vacances un peu particulières au regard du contexte, le centre social de Cenon tient une place majeure auprès des jeunes du quartier afin de restaurer et de maintenir un lien avec le monde de l’éducation. Isabelle Lhermite, directrice de La Colline rappelle toute l’importance de maintenir ce lien avec la société, « nous n’avons pas seulement les jeunes qui viennent au centre, mais aussi l’ensemble des familles qui finissent par s’impliquer dès lors qu’on propose des activités. Ici à Palmer on a volontairement choisi un angle culturel et artistique sur la thématique de l’engagement », explique-t-elle.
Durant la période du confinement, le rôle de cette structure a pris d’autant plus de sens, « nous avons accompagné les enfants dans leur scolarité et dans la continuité pédagogique avec la fondation Bordeaux mécènes solidaires qui nous a permis de doter les familles d’ordinateurs, de tablettes et de smartphones. En plus du soutien pédagogique, nous avons continué nos activités en dématérialisé, d’abord sur Discord puis sur Zoom. Nous avons proposé des cours de langues, du soutien psychologique, des ateliers cuisines, etc.… »  Cet été les animations vont continuer à Cenon avec des minis concerts, ateliers en pieds d'immeuble proposés par Musiques de Nuit-Le Rocher de Palmer. Mais aussi des activités sportives et culturelles pour les jeunes de du quartier.

 

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 24/07/2020