Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Les Périgourdins de Paris récompensent une exploitation agricole

La ferme d'Eydi représentée par Isabelle Jereczek  est lauréate du prix de la truffe 2020

La "Truffe", l'amicale des Périgourdins de Paris a décerné ce mercredi à Périgueux deux récompenses. Le désormais traditionnel prix de la truffe revient cette année à la Ferme d'Eydi à Saint-Germain et Mons. Eleveurs d'une quarantaine de vaches laitière en bio, Isabelle et Yves Jéreczek se sont diversifiés sur la fabrication de produits laitiers et privilégient les circuits courts. Cette année, le prix spécial du jury est attribué, pour la deuxième fois, à Horizon bois 24, créé en 2015 par Geoffroy Saquet. Cette entreprise ne cesse de se développer et doit faire face à des difficultés de recrutement.

La société Amicale des Périgourdins de Paris, "la Truffe", créée en 1881, réunit plus de 300 membres, qui ont un attachement très fort à la Dordogne. L'association, qui compte de nombreux partenaires, est très influente dans les milieux socio-culturels et économiques. Depuis 2005, l'amicale remet chaque annnée un prix à un entrepreneur périgourdin. "Le prix est destiné à encourager et soutenir les talents, et ce quel que soit le domaine d'activité, avec une dimension patrimonaniale forte ou un savoir-faire. Ils participent ainsi au développement économique du Périgord" tient à souligner Jean-Luc Soulé, président de l'association. En général, il s'agit d'une jeune entreprise, cela peut être des artisans, des agriculteurs, des artistes professionnels.


2020 qui restera à jamais une année particulière en raison de la crise du covid 19 et de son impact sur la situation économique de nombreuses entreprises, n’a pas dérogé à la règle. Le 16e prix de la truffe, doté d’un montant de 3000 euros a été remis ce mercredi matin à la ferme d’Eydi à Saint Germain et Mons. Isabellet et Yves Jereczek sont éleveurs d’une quarantaine de vaches en agriculture biologique. Il y a quatre ans, le couple qui élève ses vaches pour leur lait depuis des années a décidé de produire des glaces à base de son propre lait. Une manière de répondre à la crise des cours du lait, qui a durement touché les agriculteurs. Et une manière aussi de sécuriser l'avenir pour transmettre l'exploitation dans de bonnes conditions à  leur fille âgée d'une vingtaine d'années. Le couple a fait le choix de la qualité et des circuits courts. Cette diversification enregistre une bon développement mais nécessite des investissements qui ont du être repoussés en raison du contexte actuel. Le montant du prix devrait permettre d'investir dans du matériel au niveau du laboratoire. Surtout que la plateforme Périgord initiative  a attribué en complément un prêt d'honneur de 5000 euros à l'exploitation agricole. 

Horizon bois 24  cherche à recruter

 Le prix spécial du jury, sans dotation, est attribué à l'entreprise Horizon bois 24.  L’entreprise, implantée à Savignac-les-Églises en Dordogne, s’est en effet rapidement fait un nom pour la qualité de ses constructions en bois et ses charpentes. Ainsi, la Maison des services de Sarliac-sur-l’Isle, la Maison du vin de Bergerac, des pavillons HLM de Périgord Habitat, la halle de Sorges, c’est elle. Créée en 2015 par Geoffroy Saguet, finaliste en 2018 du concours Meilleur ouvrier de France, Horizon Bois 24 ne comptait alors qu’un seul emploi : le sien. L’an passé, l’équipe flirtait avec la vingtaine et, cette année, ils sont cinq de plus. Geoffroy Saguet souhaiterait pousser l’effectif à trente d’ici l'an prochain afin d'honorer un carnet de commandes bien rempli. Le chiffre d'affaires  a été multiplié par dix depuis sa création et  l'entreprise doit très régulièrement recruter, et recruter encore, des charpentiers-menuisiers, qu'elle ne parvient pas à embaucher, faute de candidats. Actuellement six postes sont à pouvoir. Marie-Claude Arbaudie, présidente du jury, a tenu à souligner que toutes les entreprises de la Dordogne pouvaient candidater au prix de la Truffe.
La "Truffe", grâce à ses membres et à son réseau, joue aussi un rôle économique pour le département de la Dordogne. L'amicale a contribué au printemps 2016, à la création du club des ambassadeurs avec comme partenaire principal l'agence Périgord développement. Composé de Périgourdins de souche, il constitue un formidable levier de détection de porteurs de projets économiques.  Nous consacrerons un deuxième article sur les leviers  du développement économique  de la Dordogne et dans le contexte épidémiologique que nous connaissons en cette année 2020 si particulière. 



Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 20/08/2020