Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Corrèze : les alliances des municipales se maintiennent pour les sénatoriales

Daniel Chasseing et Claude Nougein les deux sénateurs sortant de droite postulent à leur réélection le 27 septembre prochain

Le Sénat réserve dans son hémicycle, deux fauteuils au département de la Corrèze. Dimanche 27 septembre, les grands électeurs corréziens, parlementaires, conseillers régionaux départementaux, et municipaux, auront pour mission de désigner parmi les huit couples de candidats en lice, ceux qui pourront y siéger pour les 6 prochaines années. Une élection à laquelle les deux sénateurs de droite sortants se représentent : Claude Nougein (LR) et Daniel Chasseing (RTLI, Les Indépendants, République et Territoires).

Claude Nougein et Daniel Chasseing n'ont pas fait grand mystère de leur volonté de poursuivre pour 6 ans supplémentaires leur mandat de sénateurs. Pas plus que de leur entente dans leur mission partagée, puisque c'est dans un communiqué commun, début août, qu'ils ont annoncé leur souhait de repartir. Si le président du Conseil départemental, Pascal Coste, a un temps failli jouer le trouble-fête en ajoutant une troisième candidature à droite, il s'est finalement rangé derrière les deux hommes (encore) en place au Sénat. En ces années 2020-2021, aux nombreuses échéances électorales, entre les municipales passées et les départementales et régionales à venir, l'heure n'est pas à la bagarre...

PS-PCF: entente cordiale
Et le son de cloche et de l'entente cordiale est d'ailleurs le même à gauche : PS et PCF font jeu commun dans une alliance affichée depuis les municipales. Pas de coup bas donc entre les deux candidates et leurs remplaçants. Pour le Parti Socialiste, le challenge des sénatoriales a été confié à la conseillère régionale et ancienne maire de Bort-les-Orgues Nathalie Delcouderc-Juillard et pour le Parti Communiste, c'est Martine Contie, conseillère municipale d'opposition à Brive qui relève le gant.

Un combat droite-gauche qui doit aussi compter avec la présence de quatre autres candidats qui partent seuls dans ces sénatoriales. Parmi eux, Chloé Herzaft qui portera les valeurs d'Europe Ecologie Les Verts, après avoir gagné en visibilité lors des municipales de Brive (où elle a rassemblé près de 10% des voix), Valéry Elophe, le nouveau secrétaire départemental du Rassemblement National, et enfin deux candidats inattendus et hors stratégie de partis : Florent Moussour élu maire de Chastang lors des dernières élections à la tête d'une liste divers gauche, et Stéphane Loth (DVD), ancien maire de Talmont-sur-Gironde en Charente-Maritime, mais propriétaire d'une résidence en Corrèze.

Quant à La République En Marche, si aucun candidat n'a été désigné, le conseil territorial du parti, à commencer par sa présidente, s'est prononcé en faveur des deux sénateurs sortants dans la droite ligne, si l'on peut dire, des accords passés à Brive notamment, lors des élections municipales...

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Sénat

Publié sur aqui.fr le 23/09/2020