Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Avec neuf listes, la Gironde se prépare aux sénatoriales

1

Les prochaines élections sénatoriales auront-elles la même tendance que les municipales, où la vague verte a renversé plusieurs fiefs historiques ? Réponse le 27 septembre. En attendant, neuf listes ont été déposées. Si les six sénateurs sortants rempilent, des personnalités locales ont décidé de sauter le pas. En Gironde, les sénateurs sont élus par scrutin proportionnel plurinominal : les six sièges seront attribués en fonction du nombre de voix reçues par chaque liste.

C’est reparti pour six ans. Neuf listes ont été déposées en préfecture pour ces élections sénatoriales. La droite et le centre droit arrivent en ordre dispersé avec pas moins de quatre listes. Parmi elles, celles des sénatrices sortantes, Florence Lassarade pour LR; Nathalie Delattre vice-présidente de la Commission des lois et Alain Cazabonne, sénateurs sortants, font liste commune pour le Mouvement Radical/MoDem, la majorité présidentielle sera représentée par la sénatrice Françoise Cartron ex-PS. Quatrième liste de la droite et du centre, celle d’Yves d’Amécourt. Anciennement LR et proche de François Fillon, l’ancien Maire de Sauveterre-de-Guyenne a regretté l’absence d’accord avec Nathalie Delattre.

Du côté de la gauche, pas d’union non plus entre les socialistes et les Verts. En effet, contrairement aux municipales, où écologistes et socialistes ont fait souvent front commun, notamment au second tour, comme à Bordeaux, Lyon ou encore Paris, le mot d’ordre est différent pour les sénatoriales. Ainsi, les sénateurs sortants Laurence Harribey, secrétaire de la Commission des lois constitutionnelles au sein de la haute assemblée et Hervé Gillé conduiront la liste PS le 27 septembre; les écologistes étant représentés par Monique de Marco, ex Vice-présidente du conseil régional et Benoit Aulanier, Vice-président de la Communauté de Communes de Montesquieu.

Parmi les listes restantes, plusieurs têtes plus ou moins connues du paysage politique girondin, à l’image d’Edwige Diaz, cheffe de file départementale et membre du bureau national du Rassemblement National. Elle est suivie par l’ex-député européen Jacques Colombier. Dans l’autre extrême, la France Insoumise et le Parti Communiste seront également présents. Mathieu Caillaud, conseiller municipal à Saint André de Cubzac et la militante associative de la rive droite bordelaise Cécilia Fonséca conduiront la liste France Insoumise le 27 septembre prochain. Pour le PCF, le secrétaire départemental du parti, Sébastien Laborde, est tête de liste suivi de Claude Mellier, conseillère municipale de Mérignac et Vice-présidente de Bordeaux-Métropole.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Romain Vincens

Publié sur aqui.fr le 23/09/2020