Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Elections sénatoriales dans la Vienne : la droite à nouveau au rendez-vous ?

Bruno Belin, président du Conseil départemental de la Vienne et candidat LR aux sénatoriales 2020

Le couple de sénateurs élus en 2014 dans la Vienne ne se représente pas cette année. Et pour cause, Jean-Pierre Raffarin a démissionné en 2017 et Alain Fouché, sénateur LR sortant a décidé de ne pas se représenter. Pour autant, la droite compte bien réussir son pari de rafler, à nouveau la mise ce dimanche à travers les candidatures d'Yves Bouloux, sénateur LR sortant à la suite de Jean-Pierre Raffarin, et Bruno Belin, président du Conseil départemental. La mission ne semble pas impossible, même si le collège des grands électeurs n'a plus tout à fait le même profil depuis la dernière élection sénatoriale.

Après 18 ans de service sur les bancs sénatoriaux, Alain Fouché ne se représente pas aux élections du 27 septembre. Mais sa parole, bien sûr, garde un certain poids sur le territoire : il soutient, il le dit clairement, Yves Bouloux, l'autre sénateurs sortant, et Xavier Belin, Président du Conseil départemental, lancé dans ces Sénatoriales 2020. Sur ce dernier, on ne peut nier, lui le premier, que sa position actuelle lui donne une bonne connaissance du territoire, tout en lui donnant aussi l'avantage d'être un visage bien connu des acteurs locaux, pour bon nombre déjà conquis. En clair, deux hommes qui ont tout l'air du « ticket gagnant » de ces élections...
Une droite face à laquelle le PS n'a pas présenté de candidats, fait notable au regard des élections précédentes, pas plus que La REM, qui, ici comme dans d'autres contrées, manque d'élus de terrain pouvant soutenir une candidature. D'autant que le duo Bouloux-Belin a aussi quelques adeptes chez les adhérents du parti présidentiel...

Un collège des grands électeurs entièrement renouvelé
Cela dit, depuis 2014, et surtout 2020 avec les élections municipales, le collège des grands électeurs est entièrement renouvelé. Une donnée sur laquelle compte sans doute le conseiller régional EELV, Thierry Perreau, qui a décidé de se lancer lui aussi dans la bataille des sénatoriales. Une expérience d'ailleurs déjà tentée en 2017, suite à la démission de Jean-Pierre Raffarin. Mais cette fois, avec notamment la victoire des "Écolos" à Poitiers, c'est sur le poids de ces grandes électeurs et l'espoir d'une envie de changements des autres que Thierry Perreau veut parier. Et l'occasion est trop belle de tenter de faire encore progresser les idées écologistes dans la Vienne, avant les deux autres échéances électorales de 2021 : les départementales et les régionales.

Autre candidate à croire plus que jamais en ses chances : Gisèle Jean, qui se présente pour la troisième fois à l'élection sénatoriale. La Maire de Queaux part avec l'étiquette Divers Gauche et le soutien du PCF. Enfin cinquième candidat en lice, Arnaud Fage, le responsable départemental du Rassemblement National.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Département de la Vienne

Publié sur aqui.fr le 24/09/2020